Société
Le Front de libération nationale de la Corse (FLNC) a annoncé mercredi soir qu’il avait décidé de rendre les armes. Une nouvelle surprenante au regard de l’histoire de ce groupe clandestin.
Publicité