Vidéos A la une
En Gironde, les derniers canards de certains éleveurs sont partis il y a deux semaines. Avec le vide sanitaire imposé pour lutter contre la grippe aviaire, Philippe Birepinte n'aura pas de revenus avant le mois d'octobre et les aides de l'État tardent à arriver. Pour les acteurs de la filière chargés de la transformation des volailles, aucune indemnisation n'est prévue, le manque à gagner s'élève parfois à 30%.
Vidéos A la une
Les scientifiques pensent qu'elle n'est pas dangereuse pour l'être humain. Pourtant la nouvelle grippe aviaire, H5N8, inquiète fortement les éleveurs de volaille. Lundi aux Pays Bas, 50 000 bêtes ont été abattues à titre préventif. Il faut dire que le virus se propage depuis plusieurs semaines dans le pays. D'autres exploitants ont pris des mesures.
Vidéos A la une
Les autorités néerlandaises ont annoncé ce dimanche la découverte d'un nouveau foyer de grippe aviaire dans un élevage de volailles dans l'ouest des Pays-Bas, mais elles n'ont pas pu dire pour l'instant s'il s'agissait de la même souche hautement pathogène découverte ailleurs dans le pays. Les animaux ont commencé à être abattus. Un périmètre de sécurité de 10 kilomètres autour de la ferme a été établi. Il y a deux semaines, plusieurs cas de virus H5N8 ont été signalés dans le pays. Ce virus est d'une souche hautement pathogène pour les volailles, mais selon les experts, il représente un risque faible pour l'homme. Ces cas de grippe aviaire pourraient avoir été apportés d'Asie par des oiseaux migrateurs.
Vidéos A la une
La grippe aviaire progresse aux Pays-Bas. Un troisième foyer d'infection a été découvert ce vendredi dans plusieurs fermes à Kamperveen, un village du nord du pays, mais il est encore trop tôt pour dire s'il s'agit de la souche H5N8, la variante hautement pathogène du virus, qui a été détectée dans deux autres exploitations depuis le week-end dernier. Pour endiguer l'épidémie, les autorités néerlandaises ont ordonné l'abattage de près de 200.000 poulets et l'interdiction de transport de produits avicoles. 'Il est interdit de transporter des volailles, des oeufs, du fumier de volailles et autres produits de ce type dans les régions concernées et dans le reste des Pays-Bas pour une durée de 72 heures afin que nous puissions contenir le virus dans la zone la plus petite possible'', souligne le porte-parole de l'autorité de sécurité des aliments. Outre aux Pays-Bas, la grippe aviaire a été détectée ce mois-ci dans des fermes en Allemagne et en Angleterre. C'est la première fois que la souche H5N8 sévit en Europe. Elle avait fait auparavant des ravages dans les élevages de volailles en Asie.
Vidéos A la une
La grippe aviaire détectée dans cette ferme des Pays-Bas. Les autorités ont donc décrété pour 72 heures au maximum une interdiction du transport de volailles et des oeufs. La souche H5N8 du virus est hautement pathogène. La contamination peut se faire depuis un animal vers les humains, ont rappelé les spécialistes. Les 150.000 poulets de l'exploitation de Hekendorp ont été tués, et les fermes alentours sont sous surveillance. La souche H5N8, jusque-là cantonnée à l'Asie, a été détectée début novembre pour la première fois en Europe, en Allemagne. En 2003, l'apparition aux Pays-Bas d'une autre souche de la grippe aviaire avait conduit à l'abattage de 30 millions de volailles.
Publicité