Vidéos Alaune
Pour la première fois depuis l'attaque du lycée Alexis de Tocqueville de Grasse jeudi, Alexandre, 17 ans, est revenu devant le grillage où il a porté secours à plusieurs élèves de son établissement. "C'est ici que plus d'une vingtaine d'élèves sont sortis en courant, en se poussant dans tous les sens sans savoir où aller, et comme il y en a certains qui étaient perdus qui ne savaient pas où se rendre dans le lotissement, j'ai demandé à certains de venir chez moi", explique le lycéen qui reprend les cours ce lundi avec une certaine appréhension. "On va se rasseoir sur nos chaises, à nos places, à nos bureaux. C'est là qu'il va y avoir réellement un retour sur les choses", confie-t-il.
Vidéos Alaune
Le lycée Tocqueville de Grasse est toujours sous le coup de l'émotion au lendemain de la fusillade de ce jeudi qui a fait dix victimes, toutes légèrement blessées. L'établissement a rouvert ses portes sans faire cours mais une cellule psychologique a été mise en place pour accueillir professeurs, élèves et parents encore sous le choc. "Ma fille doit aller voir des psychologues ou la cellule pour essayer de parler de tout ce qui s'est passé hier. Il est vrai que c'est difficile", a confié à BFMTV un parent d'élève.
Vidéos Alaune
Une fusillade a eu lieu dans un lycée de Grasse dans les Alpes-Maritimes, ce jeudi. Le tireur présumé a été arrêté. Lors de l'attaque, le jeune homme avait en sa possession un fusil de chasse, deux armes de poing et des grenades à plâtre. Lors de sa garde à vue, il a expliqué "qu'il s'est procuré ces armes chez son père et son grand-père. Son père est un ancien militaire des troupes de marine. Une perquisition a eu lieu chez les parents. Ils ont été entendus. L'enquête se poursuit pour savoir exactement dans quelle mesure cet adolescent était en mesure de se saisir de ces armes", explique Cécile Danré, du service police-justice de BFMTV.
Vidéos Alaune
Au lendemain de la fusillade qui a fait 8 blessés dans un lycée de Grasse (Alpes-Maritimes), le meilleur ami du tireur présumé a été interpellé ce vendredi. Une fiche de recherches avait été émise par la police. Les gendarmes veulent savoir dans quelle mesure il était au courant du passage à l'acte de son ami: "Ils ont le même profil. C'est un jeune également fasciné par la mort et les armes (...) Pénalement, on est complice quand on n'empêche pas quelqu'un de commettre un délit", explique Cécile Danré, du service-police justice de BFMTV.
Vidéos Alaune
Le jeune homme qui aurait blessé 8 personnes, jeudi, lors d'une fusillade dans un lycée de Grasse (Alpes-Maritimes), est interrogé par la police ce vendredi: "Il a dit aux policiers pourquoi il en était venu à agir de la sorte. Il a dit qu'il se sentait harcelé par certains élèves au lycée et qu'il voulait se venger. De manière générale, il coopère bien. Il répond à toutes les questions", explique Cécile Danré, du service police-justice de BFMTV.
Vidéos Alaune
Au lendemain de la fusillade dans un lycée à Grasse (Alpes-Maritimes) qui a fait 8 blessés, le meilleur ami du tireur présumé, arrêté, est recherché activement par la police, ce vendredi. Pour Cécile Danré, du service police-justice de BFMTV, son niveau de complicité est à définir: "Dans quelle mesure a-t-il aidé le jeune entendu pour qu'il puisse passer à l'acte dans ce lycée ? Selon les termes de la police, il aurait porté assistance. Il est né en 1999, il a 17 ans (...) Son frère a été arrêté, jeudi".
Société
Plusieurs témoins rapportent le geste salvateur d'Hervé Pizzinat, le dirigeant du lycée qui a tenté de raisonner l'adolescent, principal suspect de la fusillade qui a fait quatorze blessés.
Société
Au lendemain de la fusillade dans un lycée des Alpes-Maritimes qui a fait quatorze blessés, on en sait davantage sur le profil du présumé tireur. Celui-ci ne faisait pas mystère de sa fascination pour les armes et les tueurs en série.
Société
Peu avant 13 heures jeudi, un lycéen de 16 ans, lourdement armé, est entré dans le lycée Tocqueville à Grasse (Alpes-Maritimes) et a fait feu. Au total, quatorze personnes ont été blessées, dont le proviseur.
Vidéos Alaune
Au lendemain de la fusillade dans un lycée de Grasse (Alpes-Maritimes), Jérôme Viaud, le maire de la ville a réagi sur BFMTV, ce vendredi. Il a donné des nouvelles du proviseur blessé pendant l'attaque: "Il va bien. J'ai eu des nouvelles de sa santé. Il est passé au bloc opératoire à l'hôpital de Grasse". Le maire a également révélé avoir appelé le père du tireur présumé, conseiller municipal: "Je le connais très bien. Je l'ai eu au téléphone dans la nuit pour lui dire que je pensais bien à lui dans ce moment difficile qu'il traverse, dans cette épreuve de vie".
Vidéos Alaune
Une parent d'élève, dont le fils a été à l'école avec le lycéen présumé auteur des coups de feu dans un lycée de Grasse jeudi, a affirmé qu'il était déjà "assez marginal". "C'était déjà un garçon pas très intégré au groupe", a-t-elle ajouté. "Mon fils me racontait hier qu'il dessinait sur ses cahiers des dessins assez morbides, c'était un enfant qui ne se liait pas au groupe", a-t-elle expliqué.
Vidéos Alaune
Une fusillade a eu lieu jeudi dans un lycée de Grasse, dans les Alpes-Maritimes. Aux alentours de 12h55, un élève de 16 ans, lourdement armé d'un fusil à pompe et d'armes de poing, s'est dirigé vers le réfectoire de son établissement avant de "commencer à tirer sur les gens", témoigne une élève. "On a tous couru vers l'extérieur, c'était la panique totale", raconte l'un de ses camarades. Le jeune a notamment blessé par balles le proviseur, qui a tenté de s'interposer pour le raisonner. Il a également "balancé un bâton de dynamite", sur le gardien du gymnase.
Vidéos Alaune
Pascal Baudesson, ancien militaire et gardien de la salle de sport du lycée Tocqueville, est allé à la rencontre du tireur à l'origine de la fusillade dans l'établissement. "Il m'a dit: 'Je n'ai pas fini ma mission, je n'ai pas fait assez de dégâts", a raconté Pascal Baudesson.
Vidéos Alaune
François Hollande s'est exprimé ce jeudi après-midi après la fusillade qui a eu lieu dans un lysée à Grasse. Il a également évoqué l'état d'urgence et son successeur.
Société
Une fusillade a éclaté jeudi dans un lycée de Grasse (Alpes-Maritimes) faisant huit blessés. Des élèves et professeurs de l'établissement, très choqués, ont témoigné après l'incident. 
Vidéos Alaune
Le porte-parole du ministère de l'Intérieur a livré sur BFMTV ses consignes pour les habitants de Grasse, après la fusillade qui a éclaté peu avant 13h dans le lycée Tocqueville. Pierre-Henry Brandet leur a demandé de "ne pas gêner la progression des secours et des services police", notamment en se rendant sur les lieux. "Le retour au calme est en train de se faire, des informations seront communiquées tout au long de l'après-midi", a-t-il également précisé.
Vidéos Alaune
Des coups de feu ont été tirés jeudi au lycée Tocqueville de Grasse, faisant deux blessés dont le proviseur de l'établissement. Un témoin, qui dirige l'auto-école située à côté du lycée, explique "avoir vu et entendu une horde d'élèves courir dans la rue". "Je me demandais ce qu'il se passait, je pensais que c'était une chamaillerie, puis j'ai vu des élèves sauter au-dessus des grilles qui entourent le lycée", a-t-il détaillé.
Société
Le ministère de l’intérieur a déclenché jeudi midi son système d’alerte attentat après une fusillade dans un lycée de Grasse, près de Nice. Plusieurs personnes dont le proviseur auraient été blessées. 
Vidéos Alaune
30 ans après la mort de Coluche, plus de 3.000 motards se sont rendus sur les lieux de l'accident qui lui a coûté la vie, dans la région de Grasse. Un rassemblement destiné à célébrer l'humour de l'artiste mais aussi son engagement.
Vidéos Argent/Bourse
Louis Vuitton inaugurera, en septembre prochain à Grasse, un centre de création des parfums Dior et Vuitton, baptisé Les Fontaines Parfumées. Le malletier français lancera sa très attendue collection de parfums, Les Parfums Louis Vuitton, le dernier parfum de la maison étant daté de 1946. Quant au groupe de luxe Chanel, il a conclu un partenariat inédit avec le plus grand producteur de fleurs à Grasse depuis 1987. - Avec: Olivier Polge, parfumeur Chanel. Et Lionel Paillès, chroniqueur parfums. - Goûts de Luxe Paris week-end, du dimanche 12 juin 2016, présenté par Karine Vergniol et Emmanuel Rubin, sur BFM Business.
Vidéos Argent/Bourse
Grasse est une ville emblématique de la Côte d'Azur. Elle est célèbre pour être la capitale mondiale de la parfumerie. Une trentaine d'usines de parfums y sont situées. Depuis 2009, la ville de Grasse est labellisée "3 Fleurs". Par ailleurs, le jasmin, les roses et les tubéreuses, qui sont les trois fleurs reines dans l'art de la parfumerie, y sont cultivés. - Avec: Lionel Paillès, chroniqueur parfums. Jérôme Viaud, maire de Grasse. Et Julien Maubert, directeur de la division Matières Premières chez Robertet. - Goûts de Luxe Paris week-end, du dimanche 12 juin 2016, présenté par Karine Vergniol et Emmanuel Rubin, sur BFM Busines.
Société
Ce jeudi, le juge administratif de Nice a imposé le retrait des pâtisseries polémiques d'un boulanger de Grasse dénoncées par le Conseil représentatif des associations noires (Cran).
Insolite
Les pâtisseries vendues dans une boulangerie de Grasse (Alpes-Maritimes), représentant des personnages noirs, suscitent la polémique. 
Vidéos Alaune
Ce mardi, un couple de retraités comparaissait pour recel devant le tribunal correctionnel de Grasse, dans les Alpes-Maritimes. Près de 271 dessins de Pablo Picasso ont été découverts dans leur garage. Depuis près de 40 ans, cet ancien électricien et son épouse avaient conservé des oeuvres d'une valeur de 60 millions d'euros environ. Ces derniers assurent que la femme de Pablo Picasso leur a fait ce don avec l'accord de l'artiste dans les années 1970. Les héritiers n'y croient pas.
Société
Le procès d’une clinique de Cannes ayant échangé deux bébés à la naissance en 1994 s'ouvre ce mardi à Grasse.
Publicité