Vidéos A la une
Le préfet maritime de l'Atlantique Emmanuel de Oliveira a annoncé dimanche qu'une dernière opération de remorquage du "Modern Express" à la dérive aurait lieu lundi matin. En cas d'échec, le navire pourrait s'échouer "entre lundi soir et mardi soir", selon le préfet.
Vidéos A la une
30 janvier 2016 - Le remorquage du Modern Express suspendu à la météo. Le cargo immatriculé au Panama est toujours en perdition à 216 km de l'embouchure de la Gironde. Vendredi, l'intervention des équipes sur zone est restée infructueuse. L'un des membres de la société néerlandaise Smit Salvage, mandatée par l'armateur s'est même légèrement blessé. Il doit être prochainement évacué. Le 26 janvier, le Modern Express avait lancé un signal de détresse alors qu'il se trouvait au large de l'Espagne, en situation de très forte inclinaison. Les 22 membres d'équipage ont pu être hélitreuillés. Le navire qui devait décharger une cargaison de bois et de matériel de chantier au Havre dérive depuis en direction des côtes françaises. La préfecture maritime de l'Atlantique annonce une météo en dégradation et une mer très forte avec des creux de 4 à 6 mètres.
Vidéos A la une
BFMTV a interrogé, vendredi soir, Louis-Xavier Renaud porte-parole de la préfecture maritime sur la tentative de remorquage d'un cargo en détresse, qui dérive lentement dans le Golfe de Gascogne, à 270 km au large de La Rochelle. "Nous avions une forte houle avec des mouvements des deux bateaux. La ligne de passage a rompu et nous n'avions plus suffisamment de temps avant la tombée de la nuit. Actuellement le bateau continue à dériver entouré des remorqueurs", a expliqué le capitaine de frégate.
Publicité