Il s'agit de la deuxième cause de cécité en France. Le glaucome est une maladie du nerf optique liée à une tension trop forte à l'intérieur de l'œil. Son dépistage et son traitement précoce permettent de contrôler cette tension oculaire et de préserver la vue. Soyons attentifs et gardons l'œil.

Glaucome : dépister tôt

Plus c'est tôt, mieux c'est

"80 % des glaucomes sont facilement contrôlés par des traitements locaux sous la forme de collyres", explique le Pr Renard, ophtalmologue à l'hôpital du Val de Grâce. Le dépistage doit donc se faire le plus tôt possible car la maladie reste longtemps silencieuse, et quand le champ visuel se rétrécit, il est déjà trop tard. Parfois des séances de laser sont nécessaires pour aider l'humeur aqueuse à mieux s'écouler.

Quatre cent mille personnes souffriraient en France de glaucome sans le savoir et plus d'un million de Français sont dépistés et traités. Ce dépistage, simple à réaliser chez un ophtalmologue, devrait être systématique chez les plus de cinquante ans. La tension oculaire est considérée comme trop élevée au dessus de 21 mm de mercure.

Publicité
En avant du cristallin circule une substance gélatine appelée humeur aqueuse. Cette substance est en permanence sécrétée par des cellules à l'intérieur de l'œil et éliminée par la circulation sanguine. Une élévation de la pression oculaire résulte essentiellement d'une perturbation de l'évacuation de l'humeur aqueuse alors que sa sécrétion se poursuit. Ce glaucome concerne 85 % des glaucomes et représente la deuxième cause de cécité.
Publicité