Société
Le Festival de Cannes a démarré sur les chapeaux de roue, comme à son habitude, avec plusieurs polémiques. Si les projections de Grace de Monaco et de Welcome to New York n'ont pas fait l'unanimité, la bise de l’actrice iranienne Leila Hatami au président du festival Gilles Jacob a également fait trembler la Croisette. Le geste a en effet suscité l’indignation et le dégoût des autorités iraniennes.
Publicité