Gilberto Passos Gil Moreira, mondialement connu sous le nom de Gilberto Gil a dansé la samba le 1er janvier 2003 ! Comme des millions de Brésiliens, il fêtait l'investiture de Lula, le nouveau président du Brésil. D'autant plus que le musicien est son nouveau ministre de la Culture.

Gilberto Gil

Gilberto Gil (à ne pas confondre avec son maître Joao Gilberto), 60 ans, recordman d'enregistrements discographiques avec plus de 70 albums à son actif, a fêté en rythme sa nomination au poste de ministre de la Culture du premier gouvernement de gauche au Brésil depuis... longtemps !

Gil est un monstre de la musique brésilienne à l'instar de son complice Caetano Veloso, avec qui il a connu l'exil en en 1967 aux grandes heures de la dictature au Brésil. Il est le chantre du "Tropicalisme", la "movida" brésilienne, instaurée par le poète Oswlado d'Andrade dans les années 20 pour résister (déjà) à la globalisation culturelle et qui prône une nouvelle création culturelle par "anthropophagie" ou assimilation.

Le premier grand succès du musicien, en 1968 était d'ailleurs un pur produit "tropicaliste", sous son propre nom, "Gilberto Gil". Gil, consacré par un Grammy Award en 1999, est un chanteur engagé, en chansons et en actes. Il s'est inscrit au Parti du mouvement démocratique brésilien dans les années 80, a été secrétaire à la Culture de la ville de San Salvador. Ses chansons défendent la condition féminine, prônent l'écologie, les cultures noire et caribéenne.

Il a rendu un vibrant hommage à son idole Bob Marley en 2002 avec une tournée mondiale intitulée"Bob Marley Project", programmé aux Estivales de Perpignan en juillet 2002...

Mais bon, devenir ministre quand on est un interprète / compositeur / auteur aussi prolixe n'est pas si facile. Pour preuve, Gilberto a eu ces derniers jours deux soucis majeurs à résoudre : le 1er janvier, être aux côtés du Président pour la photo officielle... ou bien en costume pailleté sur scène ?

Publicité
Pire, le salaire de ministres brésiliens se monte à 2000 euros par mois, bien peu par rapport aux gains engrangés par la pop-star à chaque concert. Alors, c'est dit, Gilberto Gil mènera les deux de front ! "Trabalho, sim", et Samba aussi !

Le site officiel de Gilberto Gil

Publicité