Vidéos à la une
GROSSETO (centre de l'Italie) - 2 déc 2014 - Les journaux italiens en ont fait leurs gros titres : Francesco Schettino va parler. Mardi matin, l'ancien commandant du Costa Concordia arrive au Teatro Moderno de Grosseto, transformé en tribunal depuis le début du procès en juillet 2013. Pour la première fois, l'accusé poursuivi notamment pour homicides multiples et abandon de navire est appelé à témoigner. Pas question de se défiler selon Domenico Pepe, son avocat : " C'est un homme de parole. Il a dit " je viendrai pour répondre aux questions, je ne fuirai pas mes responsabilités ". C'est ce qu'il a fait depuis le début "explique-t-il à la presse. Le 14 janvier 2012, le paquebot dont Francesco Schettino était à la barre heurte un rocher près de l'île de Giglio, 32 personnes périssent dans le naufrage. Depuis, l'ex-commandant estime que ce n'est pas la collision qui a été mortelle mais les conditions dans lesquelles l'évacuation des 4000 passagers a eu lieu. Une défense difficile à tenir pour les parties civiles. " Étant donné les bruits qui courent et les documents disponibles, je présume que Schettino n'a pas beaucoup d'option pour sa défense et peu de chance de s'en sortir " estime Domenico Cirulli. Franscesco Schettino risque vingt ans d'emprisonnement. Cinq autres accusés ont déjà été condamnés.
Vidéos à la une
GIGLIO - 23 juillet 2014 - Ultime voyage pour le Costa Concordia. Deux ans et demi après le naufrage, des mois et des mois de travaux préparatifs pour remettre le mastodonte à la verticale, le navire quitte enfin les côtes de l'île du Giglio. Des curieux mais aussi certains proches des 32 victimes ont assisté au grand départ, salué par les cloches du village. Au commande de ce paquebot fantôme, le Sud-Africain Nick Sloane, qui avant le départ avouait sa fébrilité. "C'est un grand jour pour le Giglio. Mais nous devons emmener le bateau à Gênes. Une fois là-bas, alors je pourrai me détendre." Gênes et ses chantiers navals, sera le terminus du Costa Concordia . C'est là qu'il sera démantelé. En attendant il faut encore parcourir 280 kilomètres scrupuleusement encadrés, assure l'armateur, afin de ne pas souiller l'environnement. Date d'arrivée prévue : le 27 juillet au plus tard.
Vidéos à la une
GIGLIO - 21 juillet 2014 - Au large de l'île du Giglio, le Costa Concordia remonte lentement à la surface. A deux jours de l'évacuation du navire, les opérations de renflouement se poursuivent. Dimanche, la proue était déjà sortie de l'eau. Le bateau doit être remorqué vers le port de Gênes pour y être démoli, 30 mois après son naufrage qui a coûté la vie à 32 personnes. Le Costa Concordia doit partir pour Gênes mardi midi. Pour l'heure, des proches des victimes ont tenu à se rendre une dernière fois sur les lieux du drame. Une façon de faire le deuil de cette terrible épreuve.
Vidéos à la une
GIGLIO - 16 juillet 2014 - Le Costa Concordia, le paquebot naufragé en janvier 2012 au large de l'île italienne de Giglio, a été remis à flot avec succès. Comme on le voit sur ces images aériennes, il a été complètement détaché des plateformes qui le soutenait. L'opération était dangereuse car le risque majeur était que le navire ne se casse. Le géant des mers va maintenant débuter son dernier voyage. Il va en effet être ramener à Gênes, où il sera démantelé. Le naufrage du paquebot de croisière avait fait naufrage le 13 janvier 2012. 32 morts avaient été tuées. Seul le commandant du bateau, Franscesco Schettino est en procès pour sa responsabilité dans la catastrophe. D'autres membres de l'équipage ont, eux, négocié des peines à l'amiable.
Vidéos à la une
ROME - 11 juillet 2014 - Deux ans et demi après la catastrophe au large de l'île italienne du Giglio, le capitaine du Costa Concordia tente une nouvelle fois d'atténuer sa responsabilité. Francesco Schettino réitère ses accusations envers son second: "La boîte noire permet de déduire que mon second à tourné le gouvernail de 20 degrés vers la droite, au lieu de le tourner de 20 degrés vers la gauche." Le 13 janvier 2012, 32 personnes avaient péri lors du naufrage du bateau de croisière. Poursuivi pour homicides multiples par imprudence et abandon de navire, Francesco Schettino est actuellement en procès. Cinq autres personnes ont déjà été condamnées à des peines allant jusqu'à deux ans de prison. Les travaux de démantèlement du bateau doivent commencer ce mois-ci.
Vidéos à la une
Plus d'un an et demi après le naufrage du Costa Concordia, l’épave du navire de croisière vient d’être redressée. Sur l'île du Giglio, les habitants n'en peuvent plus du tapage que ce...
Vidéos à la une
Les opérations de redressement du Costa Concordia, vingt mois après le naufrage du bateau, ont commencé ce lundi matin, au large de l'île du Giglio, en Toscane. Un moment qui crée un "mélange...
International
Alors que le procès du capitaine Francesco Schettino, commandant du Costa Concordia pendant le naufrage qui avait coûté la vie à 32 personnes, s’est ouvert ce mercredi en Italie, la question du démantèlement de l’épave du paquebot reste toujours aussi incertaine. Plus de détails.
Publicité