Vidéos A la une
Polémique à Villejuif: le maire UMP de la ville a décidé de débaptiser le parvis George Marchais pour lui donner le temps du célèbre cancérologue Georges Mathé. Anti-communisme primaire pour certains, décisions compréhensible pour d'autres. La question fait débat dans les rues de Villejuif.
Vidéos A la une
Le sénateur du Val-d'Oise et ancien président du Parti communiste, Robert Hue, a dénoncé sur BFMTV "une honte" après la débaptisation du parvis Georges Marchais de Villejuif, par le nouveau maire UMP de la ville. "C'est extrêmement grave pour la démocratie", estime Robert Hue.
Publicité