Vidéos à la une
Il avait réussi à susciter un clash en direct entre Manuel Valls et Emmanuel Macron il y a un mois à ce sujet. Le député LR Georges Fenech semble avoir trouvé un angle d'attaque contre le gouvernement et n'est pas prêt de le lâcher. Il a rappelé mardi avoir saisi la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP) au sujet d'une levée de fonds menée par Emmanuel Macron à Londres le 14 avril en marge d'une déplacement en tant que ministre. Il a taclé un "ministre qui administre l'économie d'un pays et s'adresse aux acteurs économiques pour leur tendre la Sybille à des fins de promotion personnelle". "Y aurait-il deux Premiers ministres dans ce gouvernement?", a-t-il demandé à Manuel Valls qui a laissé Christian Eckert répondre. Le secrétaire d'Etat chargé du Budget n'a pas voulu se prononcer à la place de la HATVP: "vous l'avez saisie, nous l'avons créé et elles vous répondra".
Vidéos à la une
Georges Fenech, député Les Républicains, était l'invité de BFM Story ce mercredi. L'élu LR est revenu sur les dissonances au sein du gouvernement sur l'extension de la déchéance de nationalité pour les binationaux condamnés définitivement pour terrorisme. Christiane Taubira s'était prononcée contre mardi, mais Manuel Valls a annoncé mercredi que cette mesure ferait partie de la réforme constitutionnelle. "Je crois que ça s'est joué au dernier moment. Je pense que le président de la République a dû comprendre, in extremis juste avant le Conseil des ministres, qu'il ne pourrait pas retirer sa parole de chef de l'État devant le Congrès", a estimé le député.
Vidéos à la une
Le député Les Républicains du Rhône, Georges Fenech, estime que "c'est l'esprit d'union qui doit présider aujourd'hui", alors que la France a été frappée vendredi matin par un attentat meurtrier sur un site industriel de Saint-Quentier-Fallavier, en Isère. Georges Fenech a salué "un énorme travail de surveillance" de la part des services français, mais s'interroge sur les raisons qui ont poussé ces mêmes services à stopper la surveillance de Yassin Salhi, l'auteur présumé de l'attentat en Isère. "C'est une question à laquelle le gouvernement doit répondre", estime l'élu du Rhône.
Vidéos à la une
Alors que huit condamnés à mort ont été exécutés mardi soir en Indonésie, pour leur implication dans un trafic de drogue, Serge Atlaoui a lui bénéficié d'un léger sursis. Georges Fenech, député UMP du Rhône, a estimé sur LCI que "la représentation nationale ne doit pas rester silencieuse".
Vidéos à la une
Alors que huit condamnés à mort ont été exécutés mardi soir en Indonésie, pour leur implication dans un trafic de drogue, Serge Atlaoui a lui bénéficié d'un léger sursis. Georges Fenech, député UMP du Rhône, a assuré que "la France doit tout faire pour sauver" son ressortissant.
Vidéos à la une
Les attaques terroristes sont de nouveau tristement d'actualité. Dix-neuf civils, dont dix-sept touristes ont trouvé hier aujourd'hui à Tunis. Deux hommes armés de kalachnikovs ont ouvert le feu sur un bus de touristes à proximité du Parlement tunisien. Ils se sont ensuite retranchés dans le Musée de Bardo, dans lequel se trouvait alors près d'une centaine de touristes. Une grande partie des visiteurs a été immédiatement évacuée, mais un certain nombre s'est retrouvé pris en otage. Un assaut de la police met fin à la prise d'otage, qui se solde par la mort d'un policier et des deux terroristes. Tous les otages sont alors évacués. Mais le bilan fait état d'une quarantaine de blessés, dont 8 français. Pionnier des printemps arabes, le pays avait déjà connu des violences face à la montée de groupes islamistes. Ces dernières années, des dizaines de policiers et militaires ont été victimes d'attentats perpétrés par des groupes terroristes. Des Tunisiens combattant avec le groupe État islamique avaient notamment menacé leur patrie ces derniers mois. La Tunisie craint également que le chaos de son voisin libyen s'importe sur son territoire. Comment lutter efficacement face à la montée des extrémismes ? Quelles mesures préventives peuvent empêcher de nouveaux attentats ? La stabilité démocratique de la Tunisie est-elle menacée ? Les invités d'Arnaud Ardoin en débattent ce soir sur le plateau de Ça vous regarde. Invités : Georges Fenech, député UMP du Rhône Karim Azouz, ancien consul général de Tunisie à Paris et membre d'Ennahdha France Antoine Basbous, directeur de l'Observatoire des pays arabes - Jean-Pierre Sueur, sénateur PS du Loiret Question JDD : Continuerez-vous à voyager dans les pays du Maghreb ?
Vidéos à la une
Georges Fenech réagissait sur LCI au souhait de la Garde des Sceaux d'étendre la justice des mineurs aux 18-21 ans. "On va assister à un encouragement de la délinquance des mineurs qui aujourd'hui, jusqu'à l'âge de 21 ans, sauront qu'ils n'encourront finalement pas grand-chose lorsqu'ils récidiveront" explique le député UMP du Rhône.
Vidéos à la une
Georges Fenech, député UMP du Rhône et ancien magistrat, était l'invité de BFM Story.
Vidéos à la une
Le projet de loi sur la prévention de la récidive et l'individualisation des peines porté par la Ministre de la Justice, Christiane Taubira est débattu à l'Assemblée nationale à partir de mardi. Inspiré des conclusions de la conférence de consensus organisée par le Gouvernement en février 2013, il a pour objectif d'améliorer l'efficacité des peines. Il crée une nouvelle peine : la contrainte pénale qui se déroule en milieu ouvert, hors prison. Pour le gouvernement, c'est une manière de personnaliser la prise en charge des délinquants, et donc de combattre la récidive. Elle s'appliquera aux personnes majeures pour les délits les moins graves, pour lesquels la peine maximale encourue est inférieure ou égale à cinq ans d'emprisonnement, ce qui représente 80% des condamnations. Cette peine peut, par exemple, prendre la forme d'un travail d'intérêt général, d'une obligation de soins et de toute une série d'obligations imposées par le juge de l'application des peines. La réforme prévoit également la suppression des peines planchers. Autre point important : la lutte contre la surpopulation carcérale qui a atteint un nouveau record le mois dernier avec 68.859 détenus pour 57.680 places. Cette loi est-elle laxiste, comme l'accuse ses détracteurs ? La contrainte pénale permettra-t-elle de désengorger les prisons ? Le suivi pour les personnes sous contrainte pénale sera-t-il plus performant ? Arnaud Ardoin en débat avec ses invités.
Vidéos à la une
Invité de Parlement'air, Georges Fenech, farouche opposant à la réforme pénale de Christiane Taubira a déclaré vouloir "renforcer notre dispositif judiciaire". Il propose aujourd'hui une incrimination nouvelle : "la mise en danger sociale", afin de lutter contre ceux qu'il nomme "les loups solitaires". Ce délit concernerait les individus qui, par leur changement de comportement (radicalisme religieux, déplacements à l'étranger...) "démontrent une très forte suspicion de passage à l'acte".
Vidéos à la une
Invité de Parlement'Air, le député UMP est favorable à la réforme territoriale à venir : "je pourrais voter pour" a-t-il déclaré. Il a néanmoins déploré l'absence de référendum : "il n'y a jamais de dogmatisme quand vous donnez la parole au peuple", tout en reconnaissant qu'un référendum était un "risque pour François Hollande".
Vidéos à la une
La réforme pénale prévue depuis plusieurs mois arrive à l'Assemblée dès le début du mois de juin. Le projet porté par Christiane Taubira est très controversé, notamment par la droite qui l'accuse de "laxisme". "Évidemment ce texte de loi ne vise pas ni à supprimer ni à remplacer la prison, il s'agit de sortir de la démagogie !" a déclaré Christiane Taubira lors de son audition. Mais pour le député UMP du Rhône, "c'est un projet qui repose sur une grande part d'angélisme et qui lance un message de laxisme extrêmement dangereux pour nos concitoyens"
Vidéos à la une
Retour sur le nouveau gouvernement de Manuel Valls, avec Georges Fenech, député UMP du Rhône, Eduardo Rihan-Cypel, porte-parole et député PS de Seine-et-Marne, Jean-Sébastien Ferjou, directeur...
Vidéos à la une
François Hollande a finalement choisi Manuel Valls. Lors d’une allocution télévisée, le chef de l’Etat a réaffirmé son cap, tout en indiquant avoir entendu les Français. Il nomme Manuel...
Vidéos à la une
Il y a un an, Jérôme Cahuzac démissionnait avec fracas de son poste de Ministre du Budget, suite aux accusations le visant pour « blanchiment de fraude fiscale ». Une véritable déflagration...
Vidéos à la une
Georges Fenech, député UMP du Rhône, ancien magistrat, auteur de "Lettre ouverte à Christiane Taubira, garde des sceaux" et Eduardo Rihan-Cypel, porte-parole du Parti socialiste, député PS de...
Vidéos à la une
Georges Fenech, député UMP du Rhône, ancien magistrat, auteur de "Lettre ouverte à Christiane Taubira, garde des sceaux" et Eduardo Rihan-Cypel, porte-parole du Parti socialiste, député PS de...
Vidéos à la une
"On aimerait bien savoir ce qu'il y a dans cette note de synthèse, je mets au défi Madame Taubira de publier cette note de synthèse qui n'est pas couverte pas le secret de l'instruction, nous...
Vidéos à la une
L’affaire est inédite. Un ex-président de la République et deux de ses anciens ministres de l’Intérieur écoutés par des juges. Gilbert Azibert, l’un des plus hauts magistrats français,...
Vidéos à la une
Retour sur les traces d’ADN qui relancent l’affaire du meurtre de Nelly Haderer, avec Dominique Rizet, spécialiste police justice de BFMTV, et Georges Fenech, député UMP du Rhône et...
Vidéos à la une
Les chiffres publiés par l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP) ne facilitent pas la tâche de Manuel Valls, ministre de l’Intérieur. En 2013, les...
Vidéos à la une
On pensait le dossier Outreau définitivement clos depuis l’acquittement de treize des dix-sept accusés en 2005, mais huit ans plus tard, l’affaire rebondit. L’association Innocence en danger, spécialisée dans la défense des enfants face aux violences sexuelles, demande la comparution de Daniel...
Vidéos à la une
Lyon doit connaître dimanche soir le nom de son candidat aux municipales de 2014, qui aura la tâche ardue d'affronter le baron socialiste Gérard Collomb. S'opposent le leader de l'opposition au conseil municipal de Lyon, Michel Havard, et le député Georges Fenech, tenant d'une ligne plus droitière...
Publicité