Un million de noms de famille !

 

Selon les sources d'information (France-Télécom, INSEE), on dénombre en France entre 800 000 et 1 million de noms de famille différents.

Mais on doit corriger ces estimations à la baisse : d'une part, du fait que beaucoup de ces noms sont d'origine étrangère (on en dénombrait moins de 600 000 à la fin du siècle dernier) ; d'autre part du fait que ce comptage s'en tient à l'orthographe, bien des noms n'étant en fait qu'une variante d'un autre : ainsi Dupond, de Dupont ; Marionnaud, Marionneau, Marioneau, Marillonneau n'étant que des variantes d'un seul et même nom. En fait, on ne doit guère compter plus de 350 000 noms français réellement différents.

 

Des noms rares et des noms courants

 

Sur ce petit million de patronymes, on trouve :

· 1 000 noms très fréquents que se partage un quart de la population française (portés donc chacun par entre 5 000 et 60 000 personnes),

· 6 000 noms fréquents que se partage un autre quart des Français (portés par entre 1 000 et 5 000 personnes),

· 40 000 noms courants, que se partage un troisième quart, portés par entre 250 et 1000 personnes,

· tous les autres, soient plus de 800 000, nommant 16 millions des Français, à raison de une à 250 personnes chacun, dont environ 300 000 noms, portés par moins de 5 personnes.

 

Pourquoi des patronymes rares, comme Percepuce, Lameloise et Cassus-Laurensot, et d'autres fréquents, comme Dubois et Laurent ? parce que lorsque nos noms se sont dégagés, un seul homme reçut le surnom très particulier de Percepuce, surnom lié à une mésaventure personnelle et parce qu'il existe un seul lieu-dit nommé "La Meloise". En revanche, on trouvait un homme roux dans presque chaque village, comme un homme habitant près d'un bois et un homme prénommé Laurent...

 

Quelles chances 2 homonymes ont-ils d'être cousins ?

 

Tout dépend de la rareté du nom : si les porteurs des noms rares ont toutes les chances d'être tous issus d'un ancêtre commun, il ne peut en aller de même pour ceux qui portent des noms courants.

Pour mesurer fréquence et nombre de porteurs de votre nom : deux indicateurs pensez à regarder dans un annuaire (PagesJaunes.fr).

 

Votre nom risque-t-il s'éteindre ?

 

L'extinction des noms de famille est certes une menace réelle (200 000 patronymes de souche ancienne ont disparu au cours du XXè siècle !). Mais cette menace n'est en fait que relative, en ce qu'elle porte évidemment sur les noms les plus rares, qui ne sont donc généralement que des formes mineures et marginales de patronymes plus fréquents. Des recherches sérieuses ont démontré qu'elle pesait surtout sur les noms actuellement portés par moins de 10 foyers.

 

Publicité