Vidéos à la une
La construction du gazoduc TurkStream entre la Russie et la Turquie a commencé en mer noire, a fait savoir Gazprom ce dimanche dans un communiqué. Le géant russe du gaz est à la baguette de ce projet aussi symbolique que pharaonique (entre 12 et 13 milliards de dollars) : la pose de deux conduites de 900 km de long, pour une capacité totale de plus de 30 milliards de mètres cubes de gaz naturel par an. Le gazoduc doit être construit jusqu'à à plus de 2 kilomètres sous la surface de la mère noire. #Gazprom commences construction of #TurkStream #gas pipeline's offshore section: https://t.co/PcZ38sX6el pic.twitter.com/nFxxWeSn50- Gazprom (@GazpromEN) 8 mai 2017 Au point mort depuis la crise diplomatique entre Moscou et Ankara fin 2015, le projet TrukStreeam a été relancé l'été dernier en symbole de réconciliation entre les deux pays. Il vise à faire de la Turquie un pays de transit pour le gaz russe à destination de l'Union européenne, à la place de l'Ukraine. Mais Bruxelles reste méfiante face à ce projet. D'après Gazprom la nouvelle route sera opérationnelle avant la fin 2019.
Actualités
Comme chaque début de mois, des changements sont à prévoir pour les Français. Le mois de mai ne déroge évidemment pas à la règle. Découvrez toutes les nouveautés à retenir.  
International
Mardi, une attaque au gaz toxique a eu lieu en Syrie, faisant plus de 80 morts. Explication sur ce type d’attaque extrêmement meurtrière employant des agents chimiques.
Vidéos à la une
Selon le Financial Times, le géant gazier russe envisage de déménager ses activités de trading basées à Londres. En cause : la peur de perdre l'accès privilégié au marché européen dans la perspective d'un Brexit 'dur'. Gazprom avait commencé ses opérations de trading à Londres en 1999. Ses bureaux à Londres étaient devenu son siège européen. Le plus gros producteur de gaz mondial viendrait ainsi allonger la liste des entreprises russes qui ont quitté Londres ces dernières années depuis l'appel du Kremlin aux individus et entreprises à rapatrier leurs fonds en Russie, depuis l'entrée en vigueur des sanctions européennes contre la Russie.
Vidéos à la une
En Syrie, au moins 58 civils dont onze enfants seraient morts mardi matin après une nouvelle attaque chimique, La coalition nationale syrienne accuse le régime de Damas d'être à l'origine de cette attaque survenue dans la région rebelle d'Idleb, au nord-ouest du pays. Syrie: 58 morts dans une attaque au "gaz toxique"https://t.co/Vq1O7WMBb7 pic.twitter.com/wDSDr2iG60- Le Soir (@lesoir) 4 avril 2017 Selon plusieurs sources, des dizaines d'habitants souffriraient de problèmes respiratoires et l'hôpital où ont été admis les victimes aurait également bombardé. Une réunion d'urgence du Conseil de Sécurité des Nations unies a été demandée par les rebelles. Syrie: au moins 58 morts dans une attaque 'chimique' https://t.co/zB68yleOif par sarahussein #AFP pic.twitter.com/09NZ7wXV1S- Agence France-Presse (afpfr) 4 avril 2017 Depuis le déclenchement de l'isurrection syrienne, le régime de Bachar Al-Assad dément systématiquement l'usage d'armes chimiques. Mais deux rapports officiels ont déjà conclu à la responsabilité de l'Etat syrien dans des attaques similaires. Parallèlement à ce raid, Damas a poursuivi mardi son offensive près de Hama, au sud d'Idleb. Une véritable escalade : plus de 70 bombardements ont été enregistrés dans ce secteur contrôlé par plusieurs groupes islamistes. Avec Agences
Société
Une explosion a soufflé deux étages d'un immeuble à Boulogne-Billancourt, dans les Hauts-de-Seine, ce vendredi après-midi. Les secours sont sur place.
Société
Un gaz naturel s'infiltre actuellement dans les maisons d'une région française, alors que la moitié de la population locale n'est pas au courant de sa présence.
Vidéos à la une
La peur de se retrouver à sec a déclenché une véritable ruée vers les stations services en France. Depuis le week-end, l'affluence y a été multipliée par trois, ce qui contribue à accentuer le risque de pénurie. Pénurie d'essence Le plein? Moi je l'ai déjà fait dit Hollande Grèves #NuitDebout Frondeurs Chômage (dessin Plantu) pic.twitter.com/FQAZk9lvpL- Gilles Klein (@GillesKLEIN) 24 mai 2016 20% des stations fermées ou en difficulté A Paris, les automobilistes et motards prenaient leur mal en patience ce mardi. 'C'est très dur, c'est très dur. Dans les stations, il y a la queue partout, donc pour aller au travail c'est un peu compliqué, si on perd encore une petite demi-heure à attendre,' commente Gilles Reinier, qui se déplace en deux roues. D'après le secrétaire d'Etat aux transports, Alain Vidalies, 20% des 12.000 stations françaises sont fermées ou en grande difficulté. Un ouvrier du bâtiment en a fait l'amère expérience aux aurores. 'J'ai fait cinq stations à 5 heures, 5 heures et demie du matin. J'ai fait cinq stations en banlieue, j'ai pas trouvé. Comme je travaille sur le chantier à côté, je me suis arrêté ici et puis il y en a !' dit-il. Le soulagement lui arrache un sourire. Pour vérifier l'état des stations de service près de chez vous, cliquez ici. Les stations belges prises d'assaut Alors que certains départements, l'Eure notamment, imposent des restrictions en volume à la pompe, les automobilistes du nord de la France ont trouvé une solution : les stations belges de la zone frontalière. Leurs ventes de carburant ont été multipliées par 7 depuis le début du blocage des raffineries françaises vendredi dernier. A tel point qu'elles aussi redoutent une pénurie. Le gouvernement français fait valoir que si la situation devait se prolonger, il pourrait mobiliser les stocks stratégiques pour alimenter les stations services. Un air de déjà vu En tout cas, la situation fait le buzz sur les réseaux sociaux. Le climat social n'est pas sans rappeler celui de mai 68, comme l'évoquent ces tweets de l'Institut national de l'audiovisuel. Grève générale de mai 1968, la France est touchée par une pénurie d'essencehttps://t.co/UdvGTZrhM1- Ina.fr (@Inafr_officiel) 24 mai 2016 24/05/1968, le directeur des carburants au Ministère de l'Industrie sur la pénurie d'essence https://t.co/VWzgliHljP pic.twitter.com/zyoG9ukL3D- Ina.fr (@Inafr_officiel) 24 mai 2016
Vidéos Argent/Bourse
Installée en Lorraine depuis 2009, la Française de l'Énergie lance son introduction en Bourse sur Euronext à Paris. Spécialisé dans le gaz de charbon des anciens bassins houillers français, le groupe prévoit de lancer sa première plateforme de productions dans les 18 prochains mois. "Notre objectif est d'utiliser plus intelligemment les ressources qu'on a identifiées dans le sous-sol français, particulièrement sur les bassins miniers de Lorraine et du Nord-Pas-de-Calais", a affirmé Julien Moulin, président de La Française de l'Énergie. - Intégrale Bourse, du mardi 24 mai 2016, présenté par Grégoire Favet, sur BFM Business.
Vidéos Argent/Bourse
Sauver Petrobras du scandale et de la faillite : c'est la mission confiée par le président brésilien par intérim Michel Temer à Pedro Parente, 63 ans,nommé PDG du géant pétrolier public. Un groupe qu'il connaît bien pour l'avoir présidé quand il était au gouvernement au début des années 2000. Pas de nomination politique Sa priorité : bien s'entourer. 'Petrobras a besoin, comme je l'ai déjà dit, d'une direction strictement professionnelle,' a-t-il expliqué. 'Nous sommes en train de discuter de la composition du conseil d'administration. Il nous faut identifier les besoins de la compagnie pour attribuer ces fonctions en conséquence.' Il faudra aussi à cet ex-ministre de l'énergie et chef de cabinet du président Cardoso (lui-même destitué pour corruption) prévenir toute collusion entre politique et affaires. Aussi, Pedro Parente a pris un engagement ferme : 'il n'y aura pas de recommandations politiques pour ces nominations, ce qui va faciliter la vie du conseil d'administration et la mienne, parce que si il y en avait - et ce ne sera pas le cas - ces recommandations ne seraient pas suivies.' Dans les pas de Dilma Reste que son parcours rappelle à s'y méprendre celui de la présidente déchue, Dilma Rousseff, ancienne ministre de l'Energie et chef de cabinet du président Lula. Les Brésiliens la soupçonnent d'avoir fermé les yeux sur les pots-de-vin versés aux responsables politiques contre leur silence par le cartel du BTP au coeur du scandale. Les sociétés qui en faisaient partie surfacturaient leurs services à Petrobras, avec qui elles travaillaient dans le domaine de l'exploration. Le pétrolier le plus endetté au monde Ces pratiques ont grévé les comptes du groupe pétrolier public. En 2012, deux ans avant que le scandale n'éclate, les dépenses d'investissement de Petrobras atteignaient près de 50 milliards de dollars par an, dix fois plus qu'en 2002, quand Pedro Parente siégeait au conseil d'administration. La situation de Petrobras s'est aggravée avec la chute des cours du brut. Il est aujourd'hui considéré comme le groupe pétrolier le plus endetté au monde. A la fin du premier trimestre, sa dette culminait à 130 milliards de dollars.
Vidéos Argent/Bourse
Le chèque énergie a pour but d'élargir les tarifs sociaux de l'électricité et du gaz et concernera 4 millions de foyers aux revenus modestes. Prévu par la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte, ce nouveau dispositif remplace le système des tarifs sociaux de l'énergie, utilisé depuis 2005. Expérimenté dans quatre départements à partir de ce vendredi, il sera généralisé au 1er janvier 2018 à l'ensemble du territoire national. Et les premiers chèques énergie seront envoyés à leurs bénéficiaires entre le 20 mai et début juin 2016. - La Minute Verte de Pauline Tattevin. - 18h l'heure H, du vendredi 20 mai 2016, présenté par Sophie Tusseau, sur BFM Business.
Vidéos Argent/Bourse
Yann Finck recommande GTT, une société française d'ingénierie navale. Sur cette valeur, le robot le plus optimiste affiche une confiance de 99%. Les robots sont par contre pessimistes sur Euronext. - Les robots traders ont la parole avec Yann Finck, directeur associé du site botraiders.com. - Intégrale Placements, du mercredi 11 mai 2016, présenté par Guillaume Sommerer, sur BFM Business.
Vidéos à la une
Cinq personnes ont été blessées et une autre, consciente, est toujours ensevelie après une explosion ce samedi dans un immeuble à Nonancourt, dans l'Eure.
Vidéos à la une
Une violente explosion est survenue ce samedi en début d'après-midi dans un immeuble de Nonancourt, une petite commune de l'Eure, au sud d'Evreux. "Tout s'est littéralement effondré", a relaté Eric Aubry, maire de Nonancourt, à BFMTV ce samedi après-midi, dans une explosion vraisemblablement liée au gaz.
Vidéos à la une
Dimanche 17 avril, les Italiens se prononceront par référendum sur un sujet polémique. Ils devront décider si l'exploitation de chaque gisement est permis jusqu'à épuisement comme le veut une nouvelle législation adoptée par le gouvernement Renzi, ou si leur exploitation doit être limitée dans le temps. 'Incentivare l'astensione è sbagliato e ingiusto'dorsogna. #referendum17aprile #iovotosi .https://t.co/4BzhUfgDby pic.twitter.com/os7v9H49L2- Isabella Adinolfi (Isa_Adinolfi) April 11, 2016 Voting time: Referendum Popolare! #Italia #referendum17aprile #idrocarburi pic.twitter.com/bX2VFTRkg2- Lucas Savino (@Prof_Sav) April 6, 2016 Les eaux italiennes comptent une centaine de sites d'extraction pétrolière et gazière et trois concessions sont directement visées' par le référendum car elles expirent l'année prochaine : Guendalina et Rospo en mer Adriatique et Vega dans le canal de Sicile. Les ressources potentielles en hydrocarbures seraient équivalentes à 700 millions de tonnes de pétrole, de quoi rendre l'Italie complètement indépendante pendant 5 ans. Or aujourd'hui, la plus grande partie du pétrole et du gaz, est exportée. Ce référendum a été initié par neuf régions littorales de l'Italie, les plus exposées aux conséquences environnementales de ces activités. Il est activement soutenu par les grandes organisations écologistes comme Greenpeace. SPOT TV #referendum17aprile #unmarediSI per dire StopTrivelle #iovotoSI pierolacorazza https://t.co/RICeVMfbER pic.twitter.com/xVJ5WJcThu- Abitare Basilicata (@AbitareFuturo) April 11, 2016 Car en cas de victoire du oui, 92 sites pétroliers devront cesser leurs opérations dans quelques années. Retweeted Referendum (17aprile2016):al #referendum17aprile #nostopItaly,salvocarollo5 su ilfoglio_it :se... https://t.co/wAuGjsjdxY- Monica Vittone (movittone) April 11, 2016 L'enjeu concret est limité dans la mesure où les sites offshore concernés ne fournissent qu'une proportion modeste du gaz et du pétrole consommés en Italie. Mais ce scrutin est symbolique : c'est l'occasion pour les citoyens italiens de voter la fin anticipée d'une bonne partie de l'extraction d'hydrocarbures dans les eaux de la péninsule, d'accélérer la transition énergétique et de désavouer les relations étroites entre administration et industrie pétrolière. Le gouvernement milite ouvertement pour l'abstention afin d'annuler le résultat de cette consultation quel qu'il soit.
Vidéos à la une
Une explosion due au gaz s'est produite ce vendredi à la mi-journée, dans un immeuble du centre de Paris, rue Bérite (VIe arrondissement), faisant six blessés légers. "Les pompiers étaient là, heureusement, ils m'ont sauvée", témoigne Dominique de Saint-Mars, une habitante de l'immeuble, sur BFMTV.
Vidéos Insolite
Un camion arrêté en plein milieu d'une route et qui fumait énormément à finit par exploser sans raison apparente..
Vidéos à la une
Cinq morts. C'est le terrible bilan d'un accident en Italie. Un immeuble abritant quatre appartements s'est effondré à Arnasco, près de Savone, dans le nord-ouest du pays, dans la nuit de vendredi à samedi. La destruction est intervenue à l'issue d'une explosion. Les autorités suspectent une fuite de gaz d'être à l'origine du sinistre. Les secours, aidés de leurs chiens, ont pu retrouver les corps de quatre hommes italiens et d'une femme marocaine dans les décombres. Une autre personne a été sérieusement brûlée dans l'accident.
Vidéos à la une
Un nuage de gaz toxique s'est échappé des cuves d'un entrepôt de fret, dans la ville côtière de Guaruja. Conséquence : au moins 40 personnes ont été envoyées à l'hôpital. Le maire de la ville a recommandé à ses habitants de rester chez eux, car le gaz peut provoquer une irritation de la peau, des sensations de brûlures, des évanouissements et des difficultés respiratoires. La fuite de gaz a eu lieu sur le site de stockage d'un entrepôt privé détenu par la société de logistique Localfrio.
Vidéos à la une
Chaque heure, entre 36 000 à 58 000 kg de méthane s'échappent d'un puis et se dispersent dans le ciel de Californie. Visible grâce à une caméra thermique, cette fuite dure depuis deux mois, et elle n'est pas prête d'être jugulée. En seulement un mois, le gaz perdu aurait pu chauffer trois millions de foyers. Le gaz est stocké à un peu plus de 2,5 kilomètres de profondeur, dans la réserve d'Aliso Canyon, sous les montagnes de Santa Susana, aux abords de Los Angeles. Dans le quartier de Porter Ranch, au moins 1700 maisons ont été évacuées et deux écoles ont été fermées. Les habitants se plaignent de nausée, de vertiges, de maux de tête et de ventre, de saignements de nez, ou encore de vomissements. Le méthane étant un gaz hautement inflammable, les autorités ont imposé une zone d'exclusion aérienne. La compagnie SoCalGas estime que les travaux pour résorber la fuite prendront entre trois et quatre mois.
Vidéos à la une
VOLGOGRAD - 20 déc 2015 - Une explosion, due à une fuite de gaz, a détruit dimanche tout un immeuble d'habitation dans la ville russe de Volgograd (ex-Stalingrad). Tout un pan de l'immeuble s'est écroulé tandis que de nombreux appartements ont été ravagés par le feu. 150 habitants n'ont plus de toit. Huit blessés ont été hospitalisés.
Vidéos à la une
Les boutons sont tous au vert : et les travaux ont démarré. La cérémonie d'inauguration du chantier a eu lieu au Turkménistan : le chantier colossal du gazoduc Trans-Afghanistan, aussi appelé TAPI, est lancé. Il doit transporter le gaz naturel du Turkménistan à travers l'Afghanistan vers le Pakistan et l'Inde, pour acheminer le gaz de l'une des plus grandes réserves du monde. Le gazoduc aura une longueur totale de plus de 1800 km en passant par la frontière entre l'Inde et le Pakistan . Le chantier doit durer 3 ans. Sa capacité de transport devrait être d'environ 33 milliards de mètres cubes de gaz naturel par an, ce qui correspond à peu près aux exportations actuelles du Turkménistan à la Chine. Il fournira l'Afghanistan avec 14 millions de mètres cubes par jour de gaz naturel, tandis que l'Inde et le Pakistan recevront chacun 38 millions de mètres cubes. Mais sur sa route, le gazoduc pourrait rencontrer des obstacles redoutables. Il passera par une voie dangereuse à travers la province de Kandahar, en Afghanistan et dans la région de Quetta, au Pakistan - le fief des talibans. Mohammad Hamid Ansari vice-président indien : 'Nous devons être conscients des défis qui nous attendent. Nous ne pouvons plus laisser la violence et les perturbations menacer la quête pour le développement économique et la sécurité de notre populaiton.' Le projet du gazoduc a été lancé il y a près de 20 ans. Des questions administratives, mais aussi et surtout, les troubles en Afghanistan, ont retardé jusqu'à présent la réalisation du projet. Maintenant, il n'y a pas de temps à perdre, pour le ministre des Mines et du Pétrole d'Afghanistan, qui assure que les forces de sécurité de son pays feront tout pour assurer la sécurité de l'infrastructure. Daud Shah Sabah, ministre des Mines et du Pétrole d'Afghanistan: 'Nous avons supervisé avec succès la sécurité du plus grand projet minier en Afghanistan. Et c'est déjà un succès. Nous avons un plan et nous allons le mettre en oeuvre... Et nous espérons que les groupes terroristes qui viennent de l'extérieur de l'Afghanistan seront expulsés par les communautés car le gazoduc, est un atout pour nous tous.' Les fonctionnaires l'affirment : la sécurité est tributaire du développement économique. Le gazoduc, une fois achevé, pourrait contribuer à la paix et à la stabilité entre les Etats concernés. De nouveaux emplois doivent être créés, et l'économie du pays serait en mesure de croître. Gurbanguly Berdimuhamedov, président turkmène: ' Ce projet de grande envergure est une priorité économique, non seulement pour le fournisseur d'énergie, mais aussi pour les pays de transit et les consommateurs. Il fournira un élan puissant pour le renforcement du développement durable et la paix. La construction du gazoduc créera environ 12.000 emplois.' Turkmengas, la compagnie pétrolière nationale du Turkménistan, a été choisie pour piloter le gazoduc à travers un consortium d'Etat. Mais le projet reste officiellement ouvert à une coopération internationale. Les actionnaires ont invité les grandes compagnies étrangères énergétiques à se joindre au projet. Muhammetmirat Amanov, vice-président de Turkmengaz: '85% des actions appartiennent à 'Turkmengas', trois autres pays détiennent chacun 5 % des parts. Mais nous invitons les entreprises étrangères à participer au projet. Nous espérons que nous pourrons coopérer.' Pour diversifier ses marchés du gaz naturel, le Turkménistan a déjà conclu des accords de principe avec la Turquie, le Japon et la Corée du Sud. L'Union européenne, qui cherche à réduire sa dépendance au gaz russe, prévoit d'acheter du gaz naturel turkmène en 2019. Ce gazoduc reste de loin, le projet le plus important pour l'exportation énergétique du Turkménistan.
Vidéos à la une
Le projet Planet Energy développe des habitations autosuffisantes en énergie. En utilisant l'énergie de la décomposition des déchets, elle...
Vidéos à la une
À Paris, le collectif Brandalism a détourné environ 600 emplacements JC Decaux, portant par le biais de fausses publicités un regard cynique...
Vidéos à la une
La destruction d'un bombardier russe par l'armée turque à la frontière syrienne aura-t-elle des conséquences sur les relations économiques entre les deux pays ? Si Recep Tayyip Erdogan et Vladimir Poutine entretiennent des relations tendues depuis plusieurs mois, les deux Présidents ont toutefois conscience de l'importance de leur coopération commerciale, particulièrement étroite ces dernières années. En 2014, la Turquie a exporté pour environ six milliards de dollars vers la Russie, principalement des produits textiles et de la nourriture. À l'inverse, les exportations russes vers la Turquie, essentiellement du gaz naturel, du pétrole et du blé, sans oublier le tourisme, ont généré des revenus d'un montant de 25 milliards de dollars. 'Il est évident que si les Russes décident d'adopter des sanctions, cela aurait un impact certain sur l'économie turque, explique Chris Beauchamp, analyste marchés chez IG. Des projets d'accords pourraient être retirés. Mais à mon avis, le récent incident n'aura pas d'impact à long-terme sur les relations russo-turques. Les deux parties ont bien trop à perdre en cas de rupture.' Les touristes russes représentent une source de revenus importante pour Ankara. Plus de trois millions d'entre eux se sont rendus en Turquie l'année dernière. Et ils étaient nombreux à choisir les stations balnéaires turques après le crash en Egypte. L'énergie est l'autre pilier de ce partenariat commercial, la Turquie étant après l'Allemagne le plus gros acheteur de gaz naturel russe. Plus de 50 % de ses importations de gaz proviennent de Russie. Une coopération appelée à être renforcée par le projet d'oléoduc Turkish stream. Un projet, qui dans le contexte actuel semble menacé.
Vidéos à la une
Une soixantaine d'élèves ont été intoxiqués au monoxyde de carbone. En cause, une chaudière défectueuse.
Vidéos à la une
Les experts en armes chimiques de l'OIAC, l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques ont conclu, sans désigner de responsables conformément au statut de leur organisation, que ce type de gaz avait été utilisé le 21 août à Marea, une localité syrienne frontalière de la Turquie et tenue par les rebelles. Une information corroborée par le directeur de l'Observatoire syrien des droits de l'Homme et par un journaliste présent sur place ce jour-là selon lequel 'nous savions que c'était l'EI, car tous les obus étaient tirés de l'est de Marea et cette région était complètement aux mains des jihadistes'. L'État islamique tentait depuis des mois de prendre Marea, considéré comme le plus important réservoir de rebelles et d'armes dans la province d'Alep. Parallèlement, le régime de Bachar al-Assad appuyé par les raids de l'aviation russe a perdu la dernière des positions conquises dans le centre du pays au cours du mois dernier selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme. Déclenché en 2011, le conflit en Syrie n'a cessé de se complexifier au fil des années. Il a causé la mort de plus de 250.000 personnes et poussé à la fuite des millions de Syriens. Syrie : du gaz moutarde utilisé pendant les combats https://t.co/U3VLu9rPWY pic.twitter.com/QH3YTLNAbV- Les Echos (@LesEchos) 6 Novembre 2015
Vidéos à la une
Cette semaine Utalk répond à Patrick de Londres. 'J'ai reçu une facture d'énergie très élevée le mois dernier. Je suppose que mon fournisseur a augmenté ses prix. Comment faire une réclamation ?'. La réponse de Nina Koudelkova du service d'information Europe Direct. 'Vous pouvez demander à votre fournisseur de gaz ou d'électricité d'expliquer exactement comment il a établi votre facture. Il doit vous informer de quelle manière procéder pour une réclamation. Si vous n'êtes pas satisfait, vous avez aussi le droit de vous adresser à un organisme indépendant, il existe par exemple des médiateurs de l'énergie, pour trouver un réglement du litige hors des tribunaux. Ceci ne vous empêche pas de porter ensuite l'affaire devant la justice. Selon les directives gaz et électricité, les consommateurs ont le droit de recevoir, gratuitement, toutes les informations concernant leur facture et leur consommation. Les consommateurs ont droit à une information claire sur les tarifs et les conditions générales. L'entreprise de gaz ou d'électricité est obligée d'informer le consommateur de ses droits, de la manière de porter réclamation et de tout autre sujet concernant son contrat. Cela peut se faire lors de l'envoi de la facture ou sur internet. Dans l'Union européenne, ces droits doivent avoir été transcrits dans les lois nationales. Vous pouvez demander l'assistance de l'autorité de régulation de votre pays:'https://ec.europa.eu/energy/sites/ener/files/documents/National_regulato...', qui s'assure de la protection des consommateurs selon les lois européennes. Pour plus d'informations, appelez le 00 800 6 7 8 9 10 11 ou consultez le site http://europa.eu/youreurope/citizens/shopping/energy-supply/index_en.htm Pour participer à UTalk, c'est le bouton ci-dessous.
Vidéos à la une
Gros plan sur le procès en appel de l'explosion Cours Lafayette. Aujourd'hui la parole était à la défense.
Vidéos à la une
WUHU (est de la Chine) - 10 oct 2015 - Explosion meutrière dans un restaurant en Chine : dix-sept personnes ont trouvé la mort samedi dans ce petit établissement, dans la ville de Wuhu, à trois cents kilomètres à l'ouest de Shanghai. La déflagration s'est produite juste avant l'heure du déjeuner. A l'origine du drame : très certainement une fuite de gaz qui serait entré en contact avec une flamme. Ce type d'explosion est relativement fréquent en Chine, faute de réglementations strictes sur la sécurité. En août, une série de déflagration dans un entrepôt de produits chimiques avait dévasté une partie de la ville de Tianjin et causé la mort de près de 170 personnes.

Pages

Publicité