Vidéos A la une
A Vendôme, une ville de 18.000 habitants, la gare est sortie de terre il y a 24 ans contre l'avis de la SNCF. Le TGV devait dynamiser l'activité économique et créer des milliers d'emplois mais le projet n'a pas tenu ses promesses. Il a tout de même attiré quelques cadres qui travaillent à Paris et vivent à Vendôme mais le reste du temps, la gare, qui a coûté des millions d'euros, reste désespérément vide. Ce jeudi, la Cour des comptes rend public un rapport qui pointe les dérives du TGV. Les six liaisons à grande vitesse passées au crible sont loin des objectifs de rentabilité annoncés.
Publicité