Politique
Décriée par l'opposition, la "garde biterroise" de Robert Ménard a finalement été adoptée au conseil municipal de Béziers (Hérault) mardi. Elle sera composée de 80 volontaires.
Vidéos A la une
Robert Ménard souhaite faire appel à des policiers, gendarmes ou pompiers retraités pour créer une garde censée patrouiller dans les rues de Béziers, le temps de l'état d'urgence. La proposition du maire apparenté FN n'est pas du goût de l'opposition, qui a saisi la préfecture. Le préfet a demandé à Robert Ménard de renoncer à son initiative. Mais le maire "n'entend pas" tenir compte de cette mise en garde. Depuis son élection à la mairie de Béziers en mars 2014, Robert Ménard est à l'origine de nombreuses polémiques.
Publicité