Vidéos à la une
L'homme le plus vieux du monde est mort. Son âge est à peine croyable. Sodimejo avait 146 ans. Cet Indonésien est mort le 30 avril dans la province de Java. Sa carte d'identité, qui est authentique selon les autorités, indique qu'il est né le 31 décembre 1870. 'Oldest human' dies in Indonesia aged 146 https://t.co/7Z1HldQl73- Wendy Bone (@wendyboneabroad) 2 mai 2017 Sodimejo avait été hospitalisé récemment cas son état de santé se détériorait. Le gouvernement local avait promis à Sodimejo de l'aider à s'inscrire dans le Livre des Records.
Vidéos à la une
Le cercueil est fermé. A l'intérieur, la dépouille de Sergueï Bordov. Ce commandant de la marine russe est mort jeudi en Syrie. Trentième soldat russe à tomber sur le sol syrien, il est par contre l'un des premiers à avoir des funérailles aussi médiatisées. A Sébastopol en Crimée, lieu où est située son unité, ses proches et d'autres soldats ont pu lui rendre un dernier hommage. Les conditions de sa mort reste encore floues. D'après certaines sources militaires, un autre officier russe serait aussi décédé. Selon le ministère de la Défense, le soldat aurait été tué lors d'une attaque rebelle contre une base militaire syrienne. D'après Moscou, il faisait parti d'un groupe d'instructeurs militaires entraînant les forces de Bachar al-Assad . Il s'agit de l'officier le plus haut gradé de l'armée russe tué en Russie.
Vidéos à la une
Des milliers d'officiers de police se sont réunis ce lundi à Londres pour les funérailles de Keith Palmer, leur collègue tué le 22 mars dernier devant le palais de Westminster. C'est sous escorte que le cercueil de celui que la Grande-Bretagne considère comme un héros a rejoint la cathédrale de Southwark. Keith Palmer, 48 ans, marié et père d'une fille de 5 ans, a eu droit à tous les honneurs. La reine Elizabeth II avait donné sa permission pour que le corps du policier repose dimanche à la chapelle du palais de Westminster avant ses funérailles. Un privilège normalement réservé aux dirigeants. Le policier a été poignardé à mort par Khalid Masood en voulant empêcher le terroriste de pénétrer dans le Parlement. Quatre autres personnes ont également été tuées lors de cette attaque qui a fait aussi de nombreux blessés.
Vidéos à la une
Jour de pleurs et de funérailles en Russie, trois jours après l'attentat dans le métro de Saint-Pétersbourg. Jeudi, les pemières victimes ont été inhumées. L'attaque a fait quatorze morts et blessé 49 personnes dont beaucoup sont encore hospitalisées. Attentat en Russie : huit personnes arrêtées à Saint-Pétersbourg et Moscou https://t.co/4jkWZL5VuD- Le Monde (@lemondefr) 6 avril 2017 En marge de ces commémorations, la police antiterroriste a poursuivi ses investigations. Jeudi, huit personnes d'Asie centrale ont été interpellées, à Saint Pétersbourg et à Moscou et des explosifs, identiques à ceux utislisés par le kamikaze du métro, ont été saisis. Au total, quatorze personnes sont actuellement en garde à vue, dont sept sont suspectées d'être des recruteurs de jihadistes. L'auteur de l'attentat, un homme d'origine kirghize, âgé de 22 ans, a été rapidement identifié par les enquêteurs. Il est mort lundi dans l'explosion. L'attaque n'a toujours pas été revendiquée mais les regards sont tournés vers Daesh qui a déclaré la guerre à Moscou pour son engagement dans le conflit syrien. Avec Agences
Vidéos à la une
Martin McGuinness a été inhumé. Les funérailles de l'ancien commandant de l'IRA devenu figure du Sinn Féin et faiseur de paix, se sont déroulées à Derry, sa ville natale. Le cercueil de l'ancien vice-Premier ministre d'Irlande du Nord, recouvert d'un drapeau irlandais, a été transporté à bras d'hommes jusqu'à l'église St Columba où une messe de requiem a été dite. L'ancien président américain Bill Clinton et l'ancien Premier ministre britannique Tony Blair assistaient aux funérailles.
Vidéos à la une
Au Guatemala, trois jours après l'incendie qui a causé la mort de 37 adolescentes dans un foyer pour mineurs, les familles ont enterré les premières victimes ce vendredi à Ciudad Peronia, un quartier pauvre de la capitale guatémaltèque. Mercredi, un foyer de jeunes filles a pris feu tuant dix-neuf pensionnaires âgées de 14 à 17 ans. Les autres victimes ont succombé à leurs brûlures. Le bilan de cette catastrophe inédite serait encore provisoire : une vingtaine de jeunes filles sont en effet toujours hospitalisées. La majorité des rescapées se trouverait dans un état critique. Guatemala: 36 adolescentes mortes dans un incendie, selon un nouveau bilan https://t.co/ty91Dpeb7d pic.twitter.com/EdejpIxOrj- Courrier inter (@courrierinter) 10 mars 2017 Mais la colère est grande dans la population. Selon les premiers éléments de l'enquête, l'incendie aurait pu être provoqué par les pensionnaires lors d'une manifestation pour dénoncer les mauvais traitements dont elles faisaient l'objet. Les victimes accusaient le personnel encadrant d'abus sexuels alors qu'elles avaient été placées là par mesure de protection judiciaire. Après avoir tenté de s'évader, les jeunes filles auraient été enfermées dans leur quartier lorsque le bâtiment s'est embrasé après l'incendie de matelas. Trois jours de deuil national ont été décrétés par le président Jimmy Morales qui a ordonné le limogeage du directeur de l'établissement. Avec Agences
International
Condamné mardi par le tribunal d'El Paso à passer le reste de sa vie en prison, Samuel Velasco Gurrola était accusé d'avoir attiré sa femme à l'enterrement de sa sœur pour pouvoir l'assassiner.
Société
Lundi matin à Friville-Escarbotin (Somme), un abbé est subitement décédé dans son église… alors qu’il célébrait une messe de funérailles. 
Société
Pendant les funérailles du père Jacques Hamel, l’archevêque de Rouen a révélé dans son discours les derniers mots du prêtre à l’égard des terroristes.
Société
Les funérailles du père jacques Hamel, égorgé à Saint-Étienne du Rouvray le 26 juillet dernier, ont commencé ce mardi à 14 heures , à la cathédrale de Rouen. Dans l’assistance, croyants et non-croyants se sont pressés pour rendre hommage au prêtre.
Vidéos à la une
Plusieurs cinéastes et artistes iraniens sont venus participer à la cérémonie. L'un d'entre eux, Asghar Farhadi, a déclaré qu'il avait 'ouvert le difficile chemin de la mondialisation au cinéma iranien'. C'est aussi l'avis de cette anonyme : 'Pour moi et tous les gens ici, Abbas Kiarostami était l'un des plus grands réalisateurs du monde. Il a fait la promotion de l'Iran en photographie et en cinéma'. Abbas #Kiarostami, décédé à Paris, a été enterré ici, dans un petit village proche de Lavassan, à l'est de Téhéran. pic.twitter.com/vgjQugxEQu- Ahmad PARHIZI (@APARHIZI) 10 juillet 2016 'Il a du faire face à des restrictions, précise ce jeune homme. Bien-sûr ça ne veut pas dire qu'il n'avait pas le droit de faire des films en Iran ou obtenir un permis de production, mais il ne travaillait pas en Iran et les gens le suivaient en écoutant les nouvelles, et sa mort a été une nouvelle particulièrement importante'. Kiarostami n'a jamais reçu de la part des autorités iraniennes la reconnaissance qu'il méritait, et de nombreuses personnes, lors de cet enterrement, portaient des messages y faisant allusion. #AbasKiarostami #RIP pic.twitter.com/sjsChGmVKG- Reihane Taravati (@reihanetaravati) 10 juillet 2016
Politique
Avant de s’éteindre samedi dernier, l’ancien Premier ministre de François Mitterrand a décrit dans son testament le déroulement de ses funérailles et hommages.
Vidéos à la une
Les premières victimes de la tuerie de la discothèque Pulse ont été enterrées jeudi en périphérie d'Orlando. L'attentat, qui a fait 49 morts et 53 blessés et est le plus grave aux Etats-Unis depuis le 11-Septembre. Les visites sur des lieux de fusillades sont devenus un triste rituel de la présidence Obama, et il n'a pas dérogé à la règle. Avec son vice-président, ils ont déposé 49 fleurs devant un petit mémorial. Obama se rend au fameux mémorial de #Orlando où on a déposé des centaines de fleurs, chandelles, photos et messages. pic.twitter.com/Z0SrokbdGV- Yanik Dumont Baron (@Ydb) 16 juin 2016 'Ceux qui ont été tués et blessés ici ont été abattus par un seul homme avec une puissante arme d'assaut. Ses motivations ont peut-être été différentes de celles des tireurs d'Aurora ou de Newtown, mais les instruments de mort étaient les mêmes. Ceux qui défendent un accès facile aux armes d'assaut devraient rencontrer ces familles et leur expliquer pourquoi', a déclaré Barack Obama à Orlando. La veille, les députés démocrates ont décroché une petite victoire. Après 14 heures d'obstruction parlementaire, il a obtenu qu'une proposition de loi limitant l'accès aux armes pour les suspects de terrorisme soit examinée au Sénat. Une autre cérémonie d'hommage s'est tenue au mémorial du 11 septembre à New York.
Vidéos à la une
Des milliers de personnes se sont rassemblées le long des 30 kilomètres parcourus par le cortège funèbre de Mohamed Ali. Une dernière procession avant l'enterrement du boxeur de légende. Certains spectateurs sont même venus d'Afrique ou d'Asie. D'innombrables bouquets de roses ont fini par recouvrir le corbillard. Fleurs et applaudissements accompagnent la dépouille de #MohamedAli pic.twitter.com/spmMl1c73K- B3zero (@B3zero) 10 juin 2016 Une ultime cérémonie d'adieu a lieu en présence de son épouse Lonnie Ali, accompagné de Bill Clinton en entrant dans la salle. L'ancien président démocrate a prononcé un éloge funèbre du personnage de légende. Un imam a prononcé une prière.
Vidéos à la une
L'ultime adieu à deux des 11 personnes tuées dans l'attentat de mardi à Istanbul... Six policiers sont morts dans cet attentat à la voiture piégée, et plusieurs responsables politiques turcs ont assisté aux funérailles de deux d'entre eux. Etaient présents l'actuel et l'ancien Premier ministre mais aussi le chef du principal parti d'opposition, chahuté par un groupe qui lui reprochait d'avoir une position trop conciliante envers les séparatistes kurdes. L'attentat n'a pas été revendiqué, mais les autorités pointent du doigt les rebelles kurdes du PKK. Un peu plus tôt, le Premier ministre Binali Yildirim s'était rendu sur le lieu où la voiture piégée avait explosé mardi matin, au passage d'un bus de la police. Très fréquenté par les touristes, le quartier de Beyazit et ses résidents restent en état de choc. Outre les 11 morts, 36 personnes ont été blessées et sont toujours hospitalisées, cinq d'entre elles se trouvant dans un état grave.
Vidéos à la une
Les obsèques de Mustafa Badreddine, le chef militaire du Hezbollah, se sont déroulées vendredi à Beyrouth. Des centaines de Libanais ont participé à cette parade funéraire. Il a été tué dans la nuit de jeudi à vendredi dans une explosion qui s'est produite dans un entrepôt à proximité de l'aéroport de Damas. Une mort mystérieuse, tant pour ses auteurs que pour son mode opératoire. Le mouvement chiite libanais n'a fourni aucune information à ce sujet, sans doute pour ne rien révéler de sa stratégie en Syrie, où le Hezbollah est engagé auprès des forces du régime de Bachar Al-Assad. Il y aurait en permanence 2 000 combattants du mouvement sur le terrain, chargés de combler les défaillances de l'armée syrienne. Mustafa Badreddine était le chef des opérations en Syrie. Fait inédit, le Hezbollah n'a pas aussitôt accusé Israël. Le Hezbollah demande aux journalistes qui le sollicitent de ne pas dire que c'est Israël derrière l'assassinat de Badreddine en Syrie.- Georges Malbrunot (@Malbrunot) 13 mai 2016 Le défunt était accusé par le Tribunal spécial pour le Liban d'avoir été 'le cerveau' de l'assassinat en 2005 de l'ancien Premier ministre libanais Rafic Hariri. Le 'numéro deux' du Hezbollah a indiqué que les résultats de l'enquête seraient annoncés au plus tard samedi matin.
Vidéos à la une
L'Egypte a organisé des funérailles officielles, pour les 8 policiers tués dans la nuit. L'attaque a été revendiquée par la branche égyptienne du groupe Etat islamique. Il s'agit de l'une des attaques les plus meurtrières menées par les jihadistes dans le pays. En pleine nuit, le bus qui transportait les policiers en civils a été criblé de balles par quatre inconnus, dans le sud de la capitale. Les suspects étaient masqués selon des témoins, ils ont utilisé des mitrailleuses automatiques, et sont maintenant en fuite. Le mouvement a fait allégeance il y a deux ans à l'organisation terroriste qui contrôle une partie de l'Irak et de la Syrie. Les groupes jihadistes en Egypte visent essentiellement la police et l'armée depuis la destitution en 2013 du président islamiste Mohamed Morsi.
Vidéos à la une
Au Congo, une foule d'admirateurs a bravé les fortes chaleurs pour dire un dernier adieu au chanteur Papa Wemba. Une messe a été donnée en la cathédrale de Kinshasa, retransmise dans la ville sur plusieurs écrans géants, avant son inhumation à 80 kilomètres de la capitale congolaise. Papa Wemba était l'une des plus grandes stars de la musique africaine, considéré comme le père de la rumba congolaise. Il est mort sur scène il y a dix jours à l'âge de 66 ans, alors qu'il participait au Festival des musiques urbaines d'Anoumabo en Côte d'Ivoire.
Vidéos à la une
En Cisjordanie, une foule était présente ce mercredi pour les funérailles de l'homme qui avait précipité sa voiture contre un groupe de soldats israéliens. L'attaque a eu lieu mardi. Quatre soldats ont été blessés, dont l'un sérieusement. Selon le ministère palestinien de la Santé, l'assaillant était un Ahmed Reyad Shehada, un homme de 36 ans qui vivant à Bitunia, près de Ramallah. Le ministre israélien de l'Education, Naftali Bennet, regrette que la dépouille d'Ahamed Reyad Shehada ait été rendue à sa famille. 'Rendre les corps des assaillants aux familles des meurtriers est une grave erreur qui encourage les attaques ultérieures' estime le ministre. 'De la même manière que nous démolissons les maisons des assaillants, nous devons empêcher les funérailles rituelles des attaquants et il n'y a aucune raison de faire de cadeaux à leurs familles.' Les attaques individuelles contre des Israéliens étaient quasi quotidiennes depuis octobre et se sont ralenties ces dernières semaines. Israël estime que ce ralentissement s'explique par un renforcement de la coopération avec les forces de sécurité palestiniennes de Cisjordanie.
Vidéos à la une
Plusieurs milliers de personnes ont assisté à Gênes, en Italie, aux funérailles de la jeune Francesca Bonello, 23 ans, une des douze victimes de l'accident de bus qui s'est produit dimanche dernier en Catalogne. C'est l'une des premières victimes à être rapatriée en Italie. Les étudiantes étrangères décédées dans l'accident étaient âgées de 19 à 25 ans. Sept d'entre elles sont Italiennes.
Vidéos à la une
Mohamed Hassanein Heikal est décédé l'âge de 92 ans. Il était l'un des éditorialistes les plus connus du monde arabe. Heikal a commencé sa carrière comme reporteur de guerre en 42 avant de devenir un proche de Nasser, un conseiller d'Anouard El-Sadate, et le directeur du journal Al-Ahram avant de tomber en disgrace à la fin des anées 70.
Vidéos à la une
Malgré un froid glacial, ce vendredi, devant la basilique de Montréal, le Québec tout entier a rendu un ultime hommage à René Angélil. Le mari et imprésario de Céline Dion, décédé le 14 janvier dernier à l'âge de 73 ans, a eu droit à des funérailles émouvantes rythmées par des discours de ses proches et des chansons de sa défunte veuve. En robe noire, coiffée d'un voile, Céline Dion est arrivée en dernier aux bras de ses deux plus jeunes fils. Et au moment de faire son entrée dans la basilique, là-même où 21 ans plus tôt elle scellait son union avec l'homme de sa vie, la star, particulièrement émue, entendait les paroles tristement prémonitoires de son célèbre titre " Trois heures vingt ".
Société
Les obsèques de Michel Galabru, ce mardi matin, à l'église Saint-Roch à Paris, ont été l'occasion pour de nombreuses personnalités et anonymes de rendre un dernier hommage à l'acteur de 93 ans. Retour en images.
Vidéos à la une
Ce sont des funérailles dignes de héros, de résistants. Et c'est bien dans cet esprit que 14 Palestiniens ont été enterrés ce samedi à Hébron, en Cisjordanie, au milieu d'une foule impressionnante. Hébron, plus grande ville du territoire et symbole du conflit entre Israéliens et Palestiniens. La foule a bravé le froid pour accompagner les cercueils en scandant la profession de foi musulmane 'Il n'y a de Dieu que Dieu'. Certaines dépouilles ont été portées à bout de bras. L'armée israélienne a restitué ce vendredi 23 corps de Palestiniens qui auraient été tués lors des violences de ces trois derniers mois. Il y a une semaine tout juste, de nombreux Palestiniens avaient manifesté à Jérusalem, près de la Vieille ville, pour réclamer la restitution de ces dépouilles. Depuis qu'a éclaté la nouvelle spirale de violences le 1er octobre dernier, Israël refusait, par mesure de rétorsion, de rendre les corps. Cette manifestation du 26 décembre avait été dispersée par la police israélienne à coup de tirs de sommation.
Vidéos à la une
L'Espagne a organisé les funérailles des deux policiers tués dans un attentat suicide à l'ambassade d'Espagne à Kaboul vendredi 12 décembre. Le roi d'Espagne Felipe VI et la reine Letizia, ont expriméé leurs condoléances. Agés de 48 et 45 ans, les deux policiers sont morts les armes à la main. L'un d'eux aurait été directement attaqué dans sa chambre, par un terroriste. Cet attentat est survenu à moins de dix jours des législatives du 20 décembre en Espagne et au moment où le gouvernement afghan tentait de ramener les insurgés à la table des négociations pour des pourparlers de paix afin de mettre un terme à 14 ans de conflit. Il a fait suite à une offensive de 27 heures des insurgés cette semaine contre l'aéroport de Kandahar, plus importantes installations militaires du sud de l'Afghanistan, qui a fait au moins 50 morts. L'attaque de Kaboul a en outre été déclenchée au lendemain de la démission du chef du renseignement afghan Rahmatullah Nabil, opposé au rapprochement avec le Pakistan entamé par le président Ashraf Ghani pour relancer les pourparlers de paix avec les talibans. Le chef de l'Etat afghan s'est fortement impliqué pour faire accepter sa politique d'ouverture vers Islamabad, qui dispose toujours d'une considérable influence sur la rébellion talibane après avoir favorisé son émergence dans les années 1990. Mais la démission de M. Nabil met en lumière les réticences auxquelles se heurte M. Ghani dans son propre pays.
Vidéos à la une
Cette publicité pour les supermarchés allemand Edeka fait actuellement débat : un père est contraint de feindre son propre enterrement pour...
Vidéos à la une
Des centaines de personnes ont assisté à l'enterrement ce vendredi d'un soldat russe mort alors qu'il tentait de secourir l'un des deux pilotes de l'avion russe abattu par la Turquie mardi. Alexandre Pozynich se trouvait à bord de l'un des deux hélicoptères partis à la rescousse des deux militaires en détresse sur le sol syrien. Son appareil, atteint par un missile tiré par des militants syriens, peut-être turcmènes, a du faire un atterrissage d'urgence auquel n'a pas survécu le jeune Marine. Ses collègues ont été blessés dans l'incident. Il a été enterré dans sa ville natale de Novocherkassk, dans le sud de la Russie.
Société
Les premières funérailles des victimes des attentats de Paris ont eu lieu ce week-end à travers toute la France. Elles se prolongeront durant toute la semaine.
Société
Alors que les dépouilles des victimes des attentats de vendredi à Paris viennent toutes d'être identifiées, les funérailles vont pouvoir être organisées dans les jours qui viennent.
Vidéos à la une
Des milliers de personnes ont assisté ce vendredi aux funérailles d'Arpad Goncz, le premier Président de la République de Hongrie élu démocratiquement en 1990. Ancien opposant au régime hongrois pronazi, puis dissident au sein de l'empire soviétique, Arpad Goncz est décédé le 6 octobre dernier à l'âge de 93 ans.

Pages

Publicité