Vidéos Argent/Bourse
Quelques heures après avoir essuyé des jets d'oeufs de la part d'opposants à la loi Travail lors d'un déplacement à Montreuil, Emmanuel Macron a été brocardé par le maire de la ville, ce lundi sur BFMTV. Patrice Bessac a vertement critiqué le fait que le ministre de l'Economie se soit rendu dans sa commune "pour inaugurer le timbre consacré aux 80 ans du Front populaire". L'élu communiste n'avait pas souhaité recevoir le locataire de Bercy qu'il a accusé de "manipuler les symboles", pour sa communication. "Ce n'est jamais très agréable de recevoir des oeufs, ni des tartes à la crème. Ce n'est pas agréable non plus de se faire traiter d'illettré", s'est-il exclamé en rappelant l'épisode des salariés de Gad que l'ancien banquier d'affaires avait qualifiés avec ces mots.
Vidéos Argent/Bourse
Invitée sur BFMTV ce lundi, Anne Hidalgo a estimé que les jets d'oeufs qui avaient visé Emmanuel Macron lors de sa visite à Montreuil un peu plus tôt dans la journée pour dévoiler un timbre célébrant le 80e anniversaire du Front populaire, n'étaient "pas acceptables". La maire de Paris a assuré ne pas "approuver la violence d'où qu'elle vienne et quelle que soit la personne qu'elle concerne". Néanmoins, elle a déclaré que "c'était peut-être un petit peu osé d'y aller pour fêter le Front populaire".
Vidéos Alaune
À l'occasion des 80 ans du Front Populaire, François Hollande a prononcé un discours insinuant son entré en campagne. Il en a également profité pour faire la promotion de son quinquennat. Pour les prochaines élections de 2017, sa détermination et sa méthode sont prêtes. Désormais, il ne manque plus que le pacte qu'il voudrait proposer aux Français. - Bourdin Direct, du mercredi 4 mai 2016, sur RMC.
Publicité