Vidéos à la une
Une journée de fête couronnée par un superbe feu d'artifice. L'Hermione a pris un dernier bain de foule avant de larguer les amarres. La frégate a appareillé samedi à 22h45 de l'Ile d'Aix, s'élançant sur les traces de l'histoire. 235 ans après l'original, la réplique du navire qui emmena La Fayette se battre pour l'indépendance américaine prend la mer à son tour. Son périple de 13000 kilomètres à travers l'Atlantique va durer six semaines et doit mener le navire jusqu'aux États-Unis Des dizaines de milliers de personnes s'étaient réuni pour souhaiter bon vent aux 80 membres de l'équipage. François Hollande était lui aussi présent pour saluer le trois mâts, symbole de " plus de deux siècles d'amitié " entre les deux pays. Après une dizaine d'étapes, l'Hermione doit arriver dans la baie de New York, escortée de centaines de bateaux le 4 juillet. Une date très symbolique, puisqu'il s'agit du jour anniversaire de l'Indépendance américaine.
Vidéos à la une
Ce mois-ci, Gwendal Rouillard, le député socialiste de la 5e circonscription du Morbihan, va partager le quotidien des ouvriers de DCNS, une société réputée mondialement pour ses navires militaires ultrapuissants, à la pointe de la technologie. Le temps d'une journée, Gwendal Rouillard va travailler sur le site de Lorient. L'objectif : construire la coque d'une frégate haut de gamme dite " multimission ". Une opération ardue qui nécessite beaucoup de dextérité et des ouvriers hautement qualifiés. De la plaque d'acier qu'il faut assembler avec précaution, à la machine à découper capricieuse, en passant par le gigantesque morceau de coque à transporter d'un atelier à l'autre, le député va tout expérimenter. Gwendal Rouillard est secrétaire de la Commission de la défense à l'Assemblée nationale et rapporteur du budget de la Marine nationale. Cette plongée au coeur de DCNS lui permettra donc de mieux comprendre les enjeux de l'industrie militaire.
Vidéos à la une
L'Hermione, considérée comme la Frégate de la liberté, est l'un des 450 navires qui ont été construits à Rochefort dans la région...
International
Le Chevalier Paul, l’une des frégates françaises les plus modernes et les mieux équipées a quitté le port militaire de Toulon, pour rejoindre la flotte américaine et britannique déjà présentes au large des côtes syriennes. Planet.fr vous présente les équipements de cette "bête de guerre".
Publicité