Vidéos A la une
L'enquête menée par le Monde et l'ICIJ révèle la dissimulation d'avoirs financiers de deux proches de la présidente du Front National Marine Le Pen, Frédéric Châtillon et Nicolas Crochet. Le premier est propriétaire de l'entreprise Rival, qui réalise des prestations de communications pour le FN. En 2012, il fait sortir 316.000 euros de la France en achetant une société-écran créée par Mossack Fonseca et basée aux îles vierges britanniques. L'expert-comptable du Front National Nicolas Crochet s'est ensuite servi d'une autre société offshore basée à Hong Kong pour faire transiter l'argent grâce à une fausse facture, censée régler la réalisation du site internet du Rassemblement Bleu Marine, le micro-parti monté par Marine Le Pen. Frédéric Châtillon n'avait plus qu'à récupérer les fonds pour les envoyer vers Singapour, leur destination finale.
Publicité