Vidéos A la une
Selon des informations françaises et américaines, les frappes russes en Syrie de mercredi et jeudi dernier n'ont pas visé les terroristes de Daesh, mais l'opposition au régime de Bachar Al Assad, ce qui inquiète les réfugiés qui ont fui les exactions de ce régime. "La réhabilitation de Bachar al-Assad renforce Daesh. Sans réagir, le terrorisme va toucher l'Europe, va toucher Paris, va toucher toute la France et 10 millions de réfugiés vont arriver vers l'Europe", a jugé Fahad Al Masri, réfugié en France depuis une vingtaine d'années.
Publicité