Vidéos A la une
Les GG sont revenus sur l'entretien du ministre de l'Économie Emmanuel Macron pour le magazine Le 1 Hebdo. Dans celle-ci, le ministre dit que la démocratie comporte une "forme d'incomplétude" et "ne se suffit pas à elle-même" mais encore qu'on attend du président qu'il occupe la fonction de roi. Françoise Degois trouve ces propos maladroits et en a assez de défendre Emmanuel Macron car elle estime que ce dernier en fait trop et ne prend pas assez le parti de son gouvernement.
Vidéos A la une
A la Une des GG ce mercredi matin, les députés frondeurs ont eu raison de la Loi Macron votée à l'Assemblée Nationale. Manuel Valls a donc eu recours au "49-3" faisant adopter une loi sans vote. Notre Grande Gueule Françoise Degois dégaine... " Je mets un carton rouge à Manuel Valls ainsi qu'aux frondeurs, le PS est composé d'enfants qui mériteraient des gifles. On est des branquignoles à se battre pour des histoires d'autobus et de magasins ouverts le dimanche" martèle notre conseillère politique. Françoise Degois va même plus loin et soumet l'idée comme quoi Emmanuel Macron serait victime d'un "complot". "Il y a un conflit générationnel entre les députés en place et les jeunes énarques trentenaires qui entourent François Hollande. Je pense que certains voulaient se payer Macron, le castrer."
Vidéos A la une
Les rois de la com' : au service des entreprises ? Débat en présence de : - Françoise DEGOIS, chroniqueuse et ancienne conseillère de Ségolène Royal. - Denis PINGAUD, Président de Balises, conseil en stratégies d'opinion et de communication, auteur de " Hollande, l'homme sans com " - Yves-Paul ROBERT, directeur associé et responsable de la communi- cation de crise pour Havas Worldwide
Vidéos A la une
Les rois de la com' : au service des politiques, au service des entreprises ? Débat en présence de : - Françoise DEGOIS, chroniqueuse et ancienne conseillère de Ségolène Royaltique encore et toujours... mais regardée différemment, en trois temps et toujours beaucoup de mouvements. - Denis PINGAUD, Président de Balises, conseil en stratégies d'opinion et de communication, auteur de " Hollande, l'homme sans com " - Yves-Paul ROBERT, directeur associé et responsable de la communi- cation de crise pour Havas Worldwide
Vidéos A la une
Eric Zemmour est au coeur d'une nouvelle polémique. Dans un entretien accordé au journal italien "Corriere della Serra". Le journaliste a pointé du doigt le communautarisme des musulmans dans les banlieues, responsable selon lui, de l'exil des Français. Des propos immédiatement condamnés par le président du groupe socialiste à l'Assemblée Nationale Bruno Le Roux, qui demande aux médias de ne plus donner la parole au polémiste. Pour Françoise Degois, la pensée négative d'Eric Zemmour ne représente pas l'opinion des Français :"Il y a 62 millions de Français et pas 62 millions de Zemmouristes" affirme-t-elle. Selon la communicante des GG, un boycott médiatique n'est donc pas nécessaire pour le condamner : "La France va faire un pied de nez à tous les Zemmouristes".
Vidéos A la une
Les lycéens ont manifesté ce jeudi pour rendre hommage à Rémi Fraisse. Une mobilisation qui relance le débat sur la responsabilité de la police dans la mort de ce jeune militant. Le commissaire des GG Philippe Vénère défend sa corporation. Pour lui la police n'a fait que son travail. Il considère cet incident comme "un accident du travail". Un terme qui révolte François Degois. Pour la communicante des GG, Rémi Fraisse n'a jamais provoqué les forces de l'ordre. Elle dénonce donc un dérapage et elle n'accepte pas l'action parfois violente des CRS lors de certaines mobilisation : "C'est le travail des gardiens de la paix de faire respecter, mais ce n'est pas le travail des manifestants de mourir dans une manifestation", rétorque François Degois.
Vidéos A la une
Le face à face a opposé Françoise Degois, ancienne conseillère spéciale de Ségolène Royal et auteur de "Quelle histoire !", aux Éditions Plon, et Arnauld Champremier-Trigano, directeur de l'agence Mediascop et ancien directeur de la communication de la campagne de Jean-Luc Mélenchon. Retour sur la reprise de pouvoir de Manuel Valls qui a été marquée par la formation du nouveau gouvernement, l'univeristé d'été du Medef, la crise du logement et l'univeristé d'été du PS à la Rochelle.
Politique
Françoise Degois, l’ex-conseillère de Ségolène Royal a récemment sorti un livre dans lequel elle raconte la carrière politique de la ministre de l’Ecologie mais également ses relations avec le président François Hollande. Anecdotes garanties !
Publicité