Vidéos A la une
Jean-Christophe Camabadélis avait parlé dimanche soir de "sacrifice" en décidant du retrait de sa liste dans la région Nord-Pas-de-Calais-Picardie. Le PS a donc fait le choix de n'avoir aucun élu dans la future assemblée régionale. Une première dans cette région où, depuis 30 ans, le Parti socialiste et ses alliés régnaient sans partage. Tous les conseillers de gauche perdent donc leurs postes. Une décision difficile à accepter pour certains. BFMTV a rencontré Françoise Dal élue de gauche depuis 29 ans, elle s'apprête à faire ses cartons alors que le second tour n'a pas commencé et regrette la décision prise par le PS de retirer la liste socialiste en Nord-Pas-de-Calais-Picardie.
Publicité