Vidéos A la une
François Thomelin, fait partie de la trentaine d'agriculteurs qui a sonné chez Stéphane Le Foll dimanche soir, au Mans. "On est allé pour lui faire part de notre désarroi, on subit la crise de plein fouet", a expliqué le producteur qui vend son lait à 26 centimes le litre. Si d'un côté il a dit espérer de la compréhension de la part du ministre de l'Agriculture, l'éleveur a par ailleurs confirmé que les actions continueraient. "Nous n'avons plus rien à perdre. On n'a plus de revenu, plus de salaire", a-t-il ajouté, laissant poindre le désespoir de sa profession.
Publicité