Vidéos A la une
Le porte-parole d'Arnaud Montebourg François Kalfon, invité de BFM Story sur BFMTV, a réagi mardi à un sondage Elabe pour BFMTV dévoilant les candidats favoris chez les sympathisants de gauche en vue d'une primaire à gauche. Il a assuré que les sondages "ne sont qu'une photographie" de l'opinion. "Savez-vous quel était le score que tous les sondages donnaient à la veille de la primaire de 2011? 8%. Il a fait 17%", a-t-il rappelé. François Kalfon a également estimé que "le président de la République n'est pas un candidat comme les autres". "La gauche doit faire son unité avec celui qui a le plus de chances de l'emporter", a-t-il conclu.
Vidéos A la une
Invité dans BFM Story face au secrétaire général de la CGT Transports, François Kalfon, conseiller régional PS d'Île-de-France et porte-parole d'Arnaud Montebourg, dont "l'appréciation sur la loi Travail se rapproche de la CGT", a estimé que le "dialogue dans le pays ne se résume à un Premier ministre qui joue sa survie et une organisation syndicale qui a sa propre dynamique". Souhaitant la nomination "a minima" d'un médiateur, il ajoute que le "point de sortie est identifié", prenant pour référence l'article 2 de la loi Travail.
Vidéos A la une
Quelle orientation pour le parti socialiste ? Aujourd'hui quelque 131 000 militants socialistes doivent trancher entre quatre motions, avant un congrès qui se tiendra entre le 5 et le 7 juin à Poitiers. Objectif : renouveler les instances du parti avant l'élection présidentielle de 2017. Jean-Christophe Cambadélis porte la motion A, soutenue par le gouvernement. La motion B rassemble, elle, les fameux " frondeurs ". " Il n'y a pas de victoire envisageable pour une gauche qui délaisserait le combat des valeurs. ", explique le texte. En clair : Si elle veut gagner, la gauche doit se recentrer sur des valeurs de justice sociale. Karine Berger, députée, se pose elle en 3ème voie avec sa motion D. Une voie intermédiaire entre la motion du gouvernement et celle des frondeurs, qui devrait remporter 15% des suffrages à l'issue du vote. Enfin la motion C, portée par Florence Augier est " l'oeuvre collégiale de militantes et de militants de terrain ". La semaine prochaine, les militants seront appelés à départager les premiers signataires des deux motions arrivées en tête afin de désigner le premier secrétaire du parti. Puis le congrès entérinera ces deux votes et désignera les instances nationales. Quel parti socialiste les militants choisiront-ils de mettre en place ? Ce 77ème congrès du PS parviendra-t-il à créer une unité en vue de 2017 ? Les invités d'Arnaud Ardoin en débattent ce soir sur le plateau de Ça vous regarde. Invités : Christophe Caresche, député PS de Paris et porte-parole de la motion A François Kalfon, secrétaire national PS en charge du travail, de l'emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social, signataire de la motion B Eric Dupin, journaliste politique et essayiste, auteur de Les Défricheurs : voyage dans la France qui innove vraiment, La Découverte, 2014 Roland Cayrol, politologue et directeur du Centre d'Etudes et d'Analyses (CETAN) Question JDD : Les " frondeurs " doivent-ils quitter le PS ?
Vidéos A la une
Après 3 mois de négociations, patronat et syndicats se sont quittés jeudi dernier sur un échec. " Il y a un moment où il ne faut pas s'acharner [...] On n'arrive pas à franchir la dernière marche ", a commenté à la sortie de la réunion le négociateur du Medef, Alexandre Saubot. François Rebsamen reprend donc la main de la réforme du dialogue social. " Le gouvernement fera une réforme, et il faudra une loi pour la traduire ", a annoncé le ministre du Travail la semaine dernière. Il reçoit tout au long de la semaine syndicats et patronat avant une réunion avec Manuel Valls et tous les partenaires sociaux le 19 février. Au lendemain de son entretien avec François Rebsamen, le secrétaire général de Force Ouvrière Jean-Claude Mailly a indiqué que le gouvernement " n'était pas obligé de faire une loi ". Carole Couvert, présidente de la CGC le rejoint sur ce point. Elle estime par ailleurs nécessaire une rencontre des organisations syndicales entre elles pour s'accorder sur une " nouvelle méthodologie " de négociations avec le patronat. Un accord entre syndicats et patronat est-il possible ? Le gouvernement doit-il légiférer ? La méthode du dialogue social voulue par François Hollande est-elle un échec ? Les invités d'Arnaud Ardoin en parlent ce soir sur le plateau de Ça vous regarde. Invités : Gérard Cherpion, député UMP des Vosges, Délégué national au Travail et à l'Emploi François Kalfon, Secrétaire national au Travail, à l'emploi, à la formation professionnelle et au dialogue social au PS, conseiller régional d'Ile-de-France Antoine Foucher, directeur général adjoint du Medef Michel Noblecourt, journaliste et éditorialiste au Monde Question JDD : Faut-il suspendre les seuils sociaux pour créer de l'emploi ?
Vidéos A la une
François Kalfon, secrétaire national du PS à l'Emploi, Thierry Solère, député UMP des Hauts-de-Seine, et Emmanuel Lechypre, éditorialiste économique à BFM Business, étaient sur le plateau de BFM Story. Retour sur l'augmentation du taux de chômage qui se poursuit mois après mois en France. Selon les chiffres publiés aujourd'hui par le ministère du travail et Pôle emploi, le nombre de demandeurs d'emploi en catégorie A aurait augmenté de 0,7%, soit un chiffre de 24 800 nouveaux chômeurs de plus en mai.
Vidéos A la une
En vigueur depuis vendredi dernier, le " décret Montebourg " étend à l'énergie et aux transports le mécanisme de protection des entreprises stratégiques contre d'éventuelles velléités étrangères. Un dispositif, qui intervient au moment où l'Américain General Electric et l'Allemand Siemens cherchent à reprendre la majeure partie de la branche énergie d'Alstom. Bruxelles n'a pas hésité à mettre la France en garde jeudi dernier contre ce qu'elle considère comme étant une tentation protectionniste. Tout en ne rejetant pas les offres de Siemens et de GE, l'État français, qui n'est propriétaire que de 0, 9% d'Alstom via la Caisse des Dépôts et des Consignations, pourrait en outre augmenter sa participation dans l'entreprise, comme en 2004, afin de fortifier son ancrage hexagonal. Alstom, jusqu'ici considéré comme un fleuron de l'aéronautique français, pourra-t-il être sauvé ? L'Europe peut-elle pénaliser l'État pour son patriotisme économique, alors qu'Arnaud Montebourg a assuré qu'au travers de son fameux décret, la France ne faisait que se doter des mêmes armes que ses voisins ? Autour d'Arnaud Ardoin, les invités du débat de ça vous regarde en parlent ce soir.
Vidéos A la une
François Kalfon, secrétaire national du PS à l'Emploi, et Thibault Lanxade, responsable du pôle entrepreunariat et croissance au Medef, étaient sur le plateau de BFM Story. L'etat s'est doté d'une nouvelle arme pour négocier le rachat de la branche énergie d'Astom, convoitée par l'amérciain Général Electric, en signant un décret forcçant tout acquéreur à obtenir son autorisation. Bruxelles met en garde le gouvernement de Manuel Valls contre un excès de "protectionnisme".
Vidéos A la une
François Kalfon, secrétaire national du PS et co-animateur de la Gauche populaire, répond aux questions de Jean-Baptiste Boursier sur le vote de confiance au gouvernement Valls. Une opération...
Vidéos A la une
François Kalfon, secrétaire national du PS était sur le plateau de BFM Story. Retour sur la désignation de Manuel Valls à la tête du nouveau gouvernement.
Vidéos A la une
Thibault Lanxade, responsable du pôle entrepreneuriat et croissance au MEDEF, membre de la délégation française en visite aux États-Unis, et François Kalfon, secrétaire national du PS,...
Vidéos A la une
François Kalfon, secrétaire national du PS, et Alexis Corbière, secrétaire national du Parti de Gauche. Retour sur l'augmentation du Smic de 1,1% au premier janvier 2014, qui ne sera pas...
Vidéos A la une
« Pour une alternative, elle a un peu du plomb dans l’aile ! » a fustigé François Kalfon, secrétaire national du PS invité du Conseil des Grandes Gueules mercredi 6 novembre. « C’est un...
Vidéos A la une
François Kalfon, secrétaire national du PS, Jean Rességuié, rédacteur en chef RMC Sport, Pascal Perri, économiste, consultant économique RMC Sport (en duplex), répondent aux questions de...
Vidéos Argent/Bourse
Le 19 septembre, le thème : L'heure de la révolte fiscale ? a été débattu dans les décodeurs de l'éco par Fabrice Lundy et ses invités : Laurent Bigorgne, directeur de l'Institut Montaigne,...
Vidéos Argent/Bourse
Le 19 septembre, le thème : L'heure de la révolte fiscale ? a été débattu dans les décodeurs de l'éco par Fabrice Lundy et ses invités : Laurent Bigorgne, directeur de l'Institut Montaigne,...
Vidéos Argent/Bourse
Le 19 septembre, le thème : L'heure de la révolte fiscale ? a été débattu dans les décodeurs de l'éco par Fabrice Lundy et ses invités : Laurent Bigorgne, directeur de l'Institut Montaigne,...
Vidéos Argent/Bourse
Le 19 septembre, le thème : L'heure de la révolte fiscale ? a été débattu dans les décodeurs de l'éco par Fabrice Lundy et ses invités : Laurent Bigorgne, directeur de l'Institut Montaigne,...
Vidéos Argent/Bourse
Le 29 août, le thème : Patrons : Jusqu'où la colère ? a été débattu dans les décodeurs de l'éco par Fabrice Lundy et ses invités : François Kalfon, secrétaire national du PS, Gabrielle...
Vidéos Argent/Bourse
Le 29 août, le thème : Patrons : Jusqu'où la colère ? a été débattu dans les décodeurs de l'éco par Fabrice Lundy et ses invités : François Kalfon, secrétaire national du PS, Gabrielle...
Vidéos Argent/Bourse
Le 29 août, le thème : Patrons : Jusqu'où la colère ? a été débattu dans les décodeurs de l'éco par Fabrice Lundy et ses invités : François Kalfon, Gabrielle Gauthey, Frédéric Bedin...

Pages

Publicité