Ce mercredi, le président de la République s'est exprimé au sujet de l’ancienne ministre du Logement et de son "suicide" politique. D'après François Hollande, elle fait une "fixation" sur Manuel Valls.

Dans un entretien accordé au magazine français Challenges, François Hollande s’en est pris à son ancienne ministre du Logement, Cécile Duflot.

Il considère que le refus de l’ancienne ministre du Logement de faire entrer à nouveau des écologistes au gouvernement s’apparente à une forme de suicide politique. Il estime que "Cécile Duflot est intelligente, elle comprendra", même si elle "fait une fixation sur Valls". "On peut empêcher quelqu’un de se suicider trois fois, quatre fois, mais la cinquième peut-on encore le retenir ?", a-t-il ajouté.

Lire aussi - Comment Cécile Duflot a déjoué les plans de François Hollande

Il est de notoriété publique que l’ancienne ministre du Logement et l’ancien ministre de l’Intérieur du gouvernement Ayrault n’entretiennent pas de bonnes relations. Lors de la nomination de Manuel Valls au poste de premier ministre, l’ancienne ministre du Logement, libérée de ses engagements ministériels, avait estimé : "Je me sens beaucoup plus socialiste que le Premier ministre". Dans son livre intitulé Voyage au pays de la désillusion, l’écologiste réglait ses comptes avec Manuel Valls qu’elle décrit comme un "obsédé de la politique" avec un "vrai plan de carrière". Elle va même jusqu’à le qualifier de "mec de gauche qui tient des discours de droite".

Un gouvernement prisonnier de "vieux schémas"

Lire aussi - Dans son livre, Cécile Duflot accable le gouvernement

Publicité
Dans une récente interview au journal Libération, Cécile Duflot a démenti un possible retour des écologistes au sein du gouvernement en cas de remaniement. Un an après avoir refusé de faire partie du gouvernement de Manuel Valls, l’ancienne dirigeante d’Europe-Ecologie-Les-Verts (EELV) est restée sur ses positions. Elle a déclaré "les raisons qui ont conduit à notre sortie demeurent : ce gouvernement ne porte pas de solutions susceptibles de combattre la crise écologique et sociale". Cécile Duflot a également évoqué les "vieux schémas" de ce gouvernement. Une position que ne semble pas partager tous les membres de son parti. L’ancienne ministre du Logement a ainsi mentionné les tentations personnelles de certains écologistes : "individuellement, oui, certains sont tentés d'y participer (au gouvernement). Mais une addition d'individus ne fait pas une histoire collective".

Vidéo sur le même thème : Cécile Duflot : "Je ne fais pas d'attaques, j'ai des désaccords"