Vidéos à la une
BFMTV diffusera ce mercredi à 22h45 "L'incroyable élection", un document exceptionnel sur les 9 mois de campagne présidentielle, remportée le 7 mai dernier par Emmanuel Macron. Dans ce reportage, vous découvrirez les temps forts racontés par ceux qui l'ont vécu de l'intérieur: nos reporters et nos éditorialistes.
Politique
Législatives : est-ce que François Fillon rendra l'argent ... de la campagne présidentielle ?
Près de 3 millions d'euros de dons et d'emprunts n'ont pas été utilisés par François Fillon lors de la campagne présidentielle. Le parti Les Républicains compte bien récupérer ce pactole pour financer la campagne des législatives. Mais le candidat malheureux ne l'entend pas ainsi.
Présidentielles
Avant le premier tour, les Républicains avaient commandé 15 000 exemplaires de ces "lunettes-sourcils" afin d'amuser la galerie. Une photo de l'objet a été postée sur les réseaux sociaux.
Politique
Tout au long de sa campagne présidentielle, François Fillon a été au cœur de nombreuses polémiques. Après sa défaite au premier tour, le candidat de la droite était "presque soulagé", a rapporté un proche.
Présidentielles
L’aventure présidentielle de François Fillon s’est arrêtée le soir du 23 avril lorsqu’il a obtenu 20,01% des voix et n’est pas parvenu à se qualifier pour le second tour. Un coup dur pour celui qui pensait réussir à s’imposer malgré les affaires dans lesquelles il était empêtré depuis trois mois. Retour sur tous ces éléments qui ont conduit le candidat à la défaite. 
Culture
Avec Téléstar
VIDEO - Alors qu'elle devait rentrer en France pour "raisons personnelles", Mélanie Amar des Anges de la télé-réalité a confié avoir croisé François Fillon au commissariat de Nanterre. Une rencontre inattendue.
Présidentielles
"Marianne" révèle que des Républicains, qui avaient quitté la campagne de François Fillon pendant le "Penelopegate", ont continué à être payés jusqu'à mai. Au final, ce sont les Français qui vont payer la facture !
Vidéos à la une
Si François Fillon a échoué à se qualifier pour le second tour de la présidentielle, le candidat de la droite et du centre n'en ressort pas ruiné pour autant. Son micro-parti, Force républicaine, pourrait même sortir plus riche que jamais de cette défaite historique, en conservant 3,3 millions d'euros issus de la collecte de dons pour sa campagne, révèle une enquête du journal Sud-Ouest. Interrogé ce vendredi par Jean-Jacques Bourdin sur le sujet, Jean-Pierre Raffarin pense que "cet argent appartient à la communauté des militants qui ont fait les primaires et doit revenir à la famille politique qui porte ça".
Vidéos à la une
Suite à la défaite de François Fillon au premier tour des élections présidentielles, rencontre avec quelques soutiens républicains lyonnais sur l'appel lancé par leur candidat à voter Macron au second tour.
Vidéos à la une
Suite à la défaite du candidat républicain François Fillon au premier tour des élections présidentielles, rencontre avec ses soutiens à Tours sur leur décision pour le second tour.
Vidéos à la une
Comme il s'y était engagé au soir du premier tour, Jean-Luc Mélenchon a consulté sa base pour le second tour de la présidentielle française. Le résultat est tombé mardi : sur 243.000 fidèles de la France insoumise ayant participé au vote, deux militants sur trois ne voteront pas pour Emmanuel Macron soit parce qu'ils voteront blanc ou nul dimanche prochain, soit parce qu'il s'abstiendront. A noter que cette consultation n'envisageait pas la possibilité de voter pour Marine Le Pen. Ces résultats restent somme toute très relatifs puisqu'ils ne sauraient représenter les intentions de vote des quelque 7 millions d'électeurs de Jean-Luc Mélenchon du premier tour. Si vous voulez encore plus de contexte: on parle de la décision de 243.128 militants sur 7.060.885 électeurs de Mélenchon soit 3,44%. https://t.co/g0c7j9T6E5- Jacques Pezet (@Jacques_Pezet) 2 mai 2017 Cette consultation témoigne en tous cas de la cassure profonde qui sépare l'électorat de gauche du projet d'Emmanuel Macron. D'autant que le candidat d'En Marche! s'est montré inflexible à l'idée de remettre en cause une partie de son programme sur la réforme du marché du travail notamment. Une aubaine pour Marine Le Pen qui n'hésite pas à faire la synthèse entre ses propositions et celles de Jean-Luc Mélenchon. Mais cette pêche au voix semble avoir atteint ses limites. Selon un sondage Ifop-Fiducial publié mardi, Emmanuel Macron obtient 59,5% des intentions de vote contre 40,5 pour Marine Le Pen. Mercredi, les deux candidats du second tour se retrouvent face à face pour un duel télévisé sur TF1, le seul qui les opposera avant le verdict des urnes dimanche soir. Avec Agences
Vidéos à la une
Lors de son discours de Villepinte ce lundi, Marine Le Pen a plagié une partie du discours prononcé par François Fillon au Puy-en-Velay mi-avril. Au moins quatre passages ont été repris quasiment mot pour mot. C'est un compte twitter pro-Fillon qui a levé le lièvre entraînant une polémique. Du côté du Front national, on tente de minimiser les choses. "Ce n'est pas du plagiat. C'est un discours que François Fillon a tenu il y a une quinzaine de jours et qui a été repris pour quelques phrases", a avancé sur BFMTV Nicolas Bay, secrétaire national du Front national. "C'est un petit emprunt. Nous assumons complètement ce petit clin d'oeil à des propos de François Fillon", a-t-il ajouté.
Présidentielles
Lundi, lors de son meeting à Villepinte, la candidate à l'élection présidentielle a prononcé un discours ressemblant au mot près à une allocution de François Fillon. Les internautes se sont très vite emparés de cette accusation de plagiat pour la tourner en dérision.
Vidéos à la une
Le Front national se défend de tout plagiat, et tente de retourner les accusations à son avantage. Hier à son meeting de Villepinte, Marine Le Pen a emprunté à François Fillon plusieurs passages d'un discours mi-avril au Puy en Velay : C'est le compte Twitter @ridiculetv qui a révélé le plagiat, un compte qui serait pro-Fillon et se moque des candidats. Marine Le Pen a notamment déclaré, reprenant mot pour mot les paroles de son ancien rival : 'Trois façades maritimes : la Manche et la Mer du Nord ouvertes sur le monde anglo-saxon et l'immensité septentrionale, la façade atlantique qui nous ouvre depuis des siècles le grand large et nous livre ses aventures, la façade méditerranéenne, foyer de civilisations parmi les plus vieilles et les plus riches de l'Histoire'. Le porte-parole de Marine Le Pen assume le plagiat, une figure de style choisie intentionnellement, dit-il : 'C'est un petit clin d'oeil parce que dans ce discours de Francois Fillon à ce moment, il y avait un certain nombre d'éléments intéressants, dit David Rachline, mais c'est vrai, on est à l'heure du buzz, et on a constaté que ça faisait parler. Ce clin d'oeil a été apprécié, je pense, y compris par les électeurs de François Fillon.' Paul-Marie Coûteaux revendique la paternité du discours de François Fillon plagié par Marine Le Pen https://t.co/ZIpM30UQVB via europe1- PEG (pegobry) 2 mai 2017 Paul-Marie Coûteaux, ancien allié de Marine Le Pen, reconnaît sur Twitter être l'inspirateur de formules employées par la candidate FN et précédemment par François Fillon, qu'il a soutenu pour la présidentielle. D'après RTL, il figure parmi les personnes qui ont 'fourni des notes' à Marine Le Pen pour son discours de Villepinte. De même source, il avait largement écrit le discours au Puy-en-Velay le 15 avril du candidat de la droite. Paul-Marie Coûteaux racontait en 2009 ses multiples copier-coller entre ses discours pour Chevènement et pour Séguinhttps://t.co/930ITV8p6e pic.twitter.com/Xl9QcUYZrJ- Michael Bloch (@Micbloch) 2 mai 2017 Draguer les électeurs de droite, et les indécis, c'est une des priorités de Marine Le Pen. La candidate veut y croire. Les manifestations contre sa présence au deuxième tour ont rassemblé hier beaucoup moins de personnes qu'en 2002.
Vidéos à la une
Le Made in France est un des maîtres-mots de Marine Le Pen dans cette campagne. Elle invite d'ailleurs souvent les Français à acheter français. Or, ce dimanche à Villepinte pour son grand meeting d'entre-deux-tours, on s'est rendu compte que le discours n'était pas accompagné des actes. Salhia Brakhlia et Fanny Morel sont allés jeter un coup d'oeil du coté des goodies et autres tee-shirts vendus par le Front national. Et même si les étiquettes de ces derniers ont été retirés, ils ont bel et bien été fabriqués au Bangladesh.
Vidéos à la une
Le porte-parole de Marine Le Pen Nicolas Bay a assuré ce mardi sur BFMTV que la partie de discours de François Fillon plagiée par Marine Le Pen, lors de son discours à Villepinte lundi, "est un petit emprunt" fait au candidat battu au premier tour. "Quand un de nos adversaires parle de la France avec des beaux mots, on peut le reprendre, c'est tout à fait assumé", a-t-il affirmé.
Vidéos à la une
Sortie de l'euro, taxe sur les importations, fin de la gratuité de l'école pour les enfants étrangers, rétablissement de la peine de mort... ces propositions fortes et parfois choc qui ont fait jusqu'ici la campagne de Marine Le Pen ne semblent plus une priorité pour la candidate du Front national. Reculade ? "Adaptation", "ajustement", "modification de la formulation" répondent les militants.
Présidentielles
Lors de son grand meeting à Villepinte lundi, la candidate à la présidentielle a repris mot pour mot des passages d'un discours de François Fillon datant du 15 avril dernier. Selon Florian Philippot, il s'agit d'un "clin d'oeil assumé". 
Vidéos à la une
Avec : Geoffroy Lejeune, directeur de la rédaction de "Valeurs actuelles". - Chaque jour, Jean-Jacques Bourdin accueille dans son QG celles et ceux qui suivent la politique. Les Français demandent le renouvellement de la classe politique, RMC propose de "nouvelles têtes".
Présidentielles
Si la course à l’Elysée a pris fin dimanche pour François Fillon, ses ennuis judiciaires, eux, ne sont pas terminés. Aussi apprend-on ce mercredi que les magistrats continuent d’instruire le dossier et même, qu’ils ont récemment demandé l’aide des journalistes. 
Présidentielles
Le président de Debout la France est considéré comme en partie responsable de l’élimination de l’ancien Premier ministre aux portes du second tour. En cause, les 1,695 million de voix qu’il a récoltées.
Culture
Avec Téléstar
Si certains artistes affichent leur soutien pour la Présidentielle, Isabelle Nanty est plus mesurée. Interrogée par telestar.fr, découvrez sa réponse..
Présidentielles
Selon "Le Parisien", le troisième homme de la présidentielle aurait mal vécu son élimination dimanche soir. Il a brièvement fendu l'armure devant ses proches avant de prononcer son discours de défaite.
Présidentielles
L'ancienne égérie de la Manif pour Tous vient d'annoncer qu'elle ne soutiendrait pas Emmanuel Macron au second tour malgré l'appel de François Fillon. 
Vidéos à la une
C'est un véritable camouflet pour le candidat socialiste. Benoît Hamon a obtenu hier moins de 7 % des suffrages. Celui qui avait remporté les primaires de la gauche a été lâché par une partie de son camp, qui lui a préféré le favori Emmanuel Macron. 'J'ai échoué à déjouer le désastre qui s'annonçait depuis plusieurs mois, et peut-être plusieurs années. J'en assume pleinement la responsabilité sans me défausser sur les circonstances du quinquennat, ni les trahisons', a résumé Benoît Hamon depuis la Rotonde. Hamon fait le pire score pour le PS depuis 1969 et appelle à voter Macron https://t.co/098PiABVkR pic.twitter.com/5bAn07P0EZ- Le JDD (@leJDD) 23 avril 2017 Éclaboussé par plusieurs scandales, François Fillon arrive troisième du scrutin. C'est la première fois sous la Ve République que la droite n'est pas présente au second tour. 'Malgré ma détermination je n'ai pas réussi à vous convaincre. les obstacles étaient trop nombreux, trop cruels. Le moment venu, la vérité de cette élection sera écrite. Dans l'immédiat, j'assume mes responsabilités. Cette défaite est la mienne. C'est à moi, et à moi seul ,qu'il revient de la porter', a conclut François Fillon réunis au Palais des Congrès, à Paris. Après la défaite de Fillon, la droite commence à régler ses comptes https://t.co/LXN0Gcriez pic.twitter.com/lVTnMReUu6- Le JDD (@leJDD) 23 avril 2017 Benoît Hamon et François Fillon appellent tous les deux à voter Macron au second tour, pour faire barrage au Front National et à sa candidate, Marine Le Pen. Fillon et Hamon éliminés : le bipartisme à la française vole en éclat https://t.co/RUTuRUBQqP pic.twitter.com/s7blsOcTAn- FRANCE 24 #Politique (@PolitiqueF24) 23 avril 2017
Présidentielles
Troisième homme du premier tour de l'élection présidentielle dimanche soir, François Fillon est depuis la cible de responsables des Républicains furieux de sa défaite. Son siège au Sénat pourrait être remis en question. 
Vidéos à la une
Le Premier secrétaire du PS s'est exprimé à la mi-journée ce lundi, au lendemain du premier tour qui a sévèrement disqualifié le candidat du parti, lequel n'a recueilli qu'un peu plus de 6% des suffrages. Jean-Christophe Cambadélis a qualifié ce résultat de "décevant, déroutant, inquiétant". "Ce résultat marque la fin d'une époque et appelle à un profond renouvellement, a-t-il estimé. L'introspection viendra, l'analyse de cette défaite prendra du temps car elle vient de loin. Mais pas maintenant. Aujourd'hui, il faut se situer dans le temps de l'action et la séquence politique va jusqu'au 18 juin et la fin des élections législatives."
Vidéos à la une
François Fillon est arrivé en troisième position lors du premier tour de l'élection présidentielle, ce dimanche soir, avec 19,91% des voix. Un score insuffisant pour se qualifier au second tour. Interrogé ce lundi, Alain Juppé, soutien du candidat LR sortant, a évoqué "deux raisons à son échec", "la personnalité de notre candidat et sa ligne politique".
Vidéos à la une
François Fillon est arrivé troisième lors du premier tour de l'élection présidentielle, ce dimanche soir. Le candidat LR sortant a appelé, lors de son discours, à voter pour Emmanuel Macron afin de faire barrage à Marine Le Pen. Un choix partagé par Alain Juppé, qui a assuré ce lundi que "le Front national nous conduirait à un véritable désastre (...) et c'est la raison pour laquelle je voterai évidemment pour", l'ancien ministre de l'Économie.
Vidéos à la une
Emmanuel Macron et Marine Le Pen se sont qualifiés ce dimanche pour le second tour de la présidentielle. François Fillon a reconnu sa défaite et appelé à voter en faveur du fondateur du mouvement "En Marche" quand Jean-Luc Mélenchon n'a pas voulu donné de consignes de vote. Benoît Hamon, également disqualifié, a parlé lui d'une "défaite morale pour la gauche".

Pages

Publicité