Politique
L'ex-président s'est rendu jeudi à Troyes pour assister à un match de football aux côtés du maire de la ville. Une manière d'afficher son soutien aux candidats des Républicains avant les élections législatives.
Vidéos à la une
Nicolas Sarkozy infidèle... au Paris-Saint-Germain. Ce jeudi 25 mai, le fan du club parisien assistera au match Troyes-Lorient au stade de l'Aube à Troyes annonce RTL. Le coeur footballistique de l'ancien président de la République n'a pas changé de bord. C'est pour des raisons purement politiques qu'il doit être présent à l'événement sportif. Car ceux qu'il viendra surtout soutenir, c'est François Baroin et Christian Jacob, deux des chefs de file des Républicains pour les élections législatives. L'entourage de Nicolas Sarkozy parle d'un "clin d'oeil" et d'un "témoignage amical". Un coup de pouce bienvenu alors que ces dernières semaines, il semblait avoir abandonné son équipe politique. Ses supposés coups de téléphone racontés par RTL aux nouvelles recrues d'Emmanuel Macron Edouard Philippe, Bruno Le Maire et Gérald Darmanin, appelaient à une clarification qui passera donc par l'amour du ballon.
Vidéos à la une
Interrogé ce jeudi sur la présence de trois membre de LR au gouvernement, François Baroin a fait part de ses "regrets", estimant qu'il s'agissait de "démarches individuelles" reposant sur une "mauvaise analyse politique". Pour le maire de Troyes, ça n'a rien à voir avec "une grande coalition". "Cette recomposition politique si elle doit intervenir, ce sont les Français qui la décideront", a-t-il déclaré. Alors que les élections législatives approchent, l'élu espère amener Emmanuel Macron "sur le terrain définitif de nos idées".
Vidéos à la une
François Baroin a indiqué, ce mardi sur BFMTV, que s'il était au pouvoir, il ne reviendrait pas sur la loi sur le non-cumul des mandats. L'interdiction du cumul des mandats entrera en vigueur au 1er octobre 2017 pour les sénateurs, ce qui signifie qu'à compter de cette date, les sénateurs ne peuvent plus cumuler leur mandat parlementaire avec une fonction exécutive locale. L'élu LR a ainsi expliqué qu'entre son mandat de sénateur de l'Aube et celui de maire de la ville de Troyes, il choisirait son second poste.
Vidéos à la une
Interrogé sur le sort des Républicains qui choisiraient de soutenir Emmanuel Macron, François Baroin a estimé que "la question ne se pose pas", ce mardi sur BFMTV. Pour le sénateur de l'Aube, ceux qui ont pris cette décision "sont partis, ils ont fait un autre choix". Le maire LR de Troyes a préféré évoquer la "nouvelle génération d'élus de la droite et du centre" qui porteraient le projet de son parti.
Vidéos à la une
Invité ce mardi de Laurent Neumann sur BFMTV et RMC, François Baroin est revenu sur le meeting de François Fillon ce lundi à Nice au cours duquel Christian Estrosi a été hué par une partie des militants. "C'est une campagne qui a été difficile. L'objectif à cinq jours du premier tour, c'est le rassemblement. Je ne crois pas une seconde aux interprétations des sifflets concernant telle ou telle position de Christian Estrosi", a-t-il affirmé.
Vidéos à la une
Invité de Laurent Neumann ce mardi sur RMC et BFMTV, François Baroin est revenu sur la déclaration de François Fillon qui a admis qu'il pourrait gouverner avec des ministres issus de "Sens commun", un mouvement né de l'engagement contre le mariage pour tous. "La droite est une très grande famille", a réagi le sénateur-maire de Troyes. "Je n'ai pas d'a priori sur 'Sens commun'. Je les connais peu", a-t-il précisé.
Vidéos à la une
Invité ce mardi de Laurent Neumann sur BFMTV et RMC, François Baroin a estimé qu'Emmanuel Macron était "le porte-parole du communautarisme". "Il y a quelques mois, il donnait un quitus à ceux qui plaçaient la loi de la religion au-dessus de la loi de la République", a dénoncé le sénateur-maire de Troyes, évoquant ses propos sur la laïcité.
Présidentielles
Si François Fillon est toujours le candidat de la droite à la présidentielle, il le doit en partie au maire de Troyes, qui nourrit une inimitié avec Alain Juppé. 
Politique
François Baroin partage la vie de Michèle Laroque depuis 2008. Mais avant l’actrice, d’autres femmes ont compté dans la vie du politicien. 
Politique
Agé de 51 ans, François Baroin est celui dont le nom est le plus souvent cité pour remplacer François Fillon dans la course à l’Elysée. Nicolas Sarkozy comptait même en faire son Premier ministre en cas de victoire en 2017. Planet.fr vous propose ainsi de (re)découvrir ce politicien qui tend à s’imposer de plus en plus sur l’échiquier. 
Politique
En couple avec l’actrice Michèle Laroque, François Baroin est père de trois enfants issus de sa précédente union et tous âgés aujourd’hui d’une vingtaine d’années. 
Politique
Le sénateur de l'Aube s'est confié au magazine "Society" sur le décès de son père dans les années 1980, quelques mois seulement après la disparition de sa soeur.
Vidéos à la une
" C'est dommage. Moi, j'ai eu confiance en lui": Alain Juppé, candidat à la primaire de la droite, a ainsi réagi lundi à l'annonce par François Baroin de son ralliement au camp de Nicolas Sarkozy, annonce qu'il avait assortie d'une petite pique à l'attention du maire de Bordeaux. "Je lui avais confié ma succession à la tête de l'UMP quand je m'étais écarté en 2003. François Baroin est quelqu'un de grande qualité, qui a été un bon ministre de l'Économie ", a commenté lundi devant la presse le maire de Bordeaux, invité à réagir à ces propos.
Vidéos à la une
François Baroin et Laurent Wauquiez ont annoncé qu'ils soutiendront Nicolas Sarkozy pour la primaire de la droite en vue de la présidentielle de 2017. D'après Apolline de Malherbe, François Baroin est un bel homme, très souriant et apprécié de tous, mais il ne tranche jamais. Il a décidé de soutenir le chef de file des Républicains car il déteste Alain Juppé. Ce n'est donc pas un choix mais une répulsion dont le motif reste incompréhensible. En cas de victoire, Nicolas Sarkozy a promis à François Baroin d'être son Premier ministre. Laurent Wauquiez, lui, sera le président du parti LR. A quoi joue Nicolas Sarkozy ? - Bourdin Direct, du lundi 6 juin 2016, sur RMC.
Vidéos Argent/Bourse
François Baroin, président de l'Association des maires de France (AMF) et sénateur-maire LR de Troyes, était l'invité de 18h l'Heure H, du mercredi 1er juin 2016. Il a demandé à l'exécutif de renoncer aux 3,7 milliards de baisse de dotations programmée en 2017. Selon lui, l'effort demandé par le gouvernement est "disproportionné et n'est pas tenable". "Les associations d'élus sont unanimes pour réclamer la suppression de la troisième tranche de réduction", a-t-il expliqué. - 18h l'heure H, présenté par Hedwige Chevrillon et Guillaume Paul, sur BFM Business.
Vidéos à la une
Le chef de l'État clôturait ce jeudi le 99ème congrès de l'Association des Maires de France, présidé par François Baroin. L'occasion pour les maires d'exprimer leur colère face à la baisse des dotations de l'État aux communes. Pour apaiser les tensions, le président de la République a annoncé un coup de pouce aux communes.
Vidéos à la une
Le maire de Troyes François Baroin, invité ce jeudi de Ruth Elkrief sur BFMTV, a estimé que François Hollande "a compris le message envoyé par les maires" lors du congrès des maires de France. "Le président de la République a fait des annonces importantes, il a compris le message sur le rôle qui est le nôtre pour tenir notre territoire", a-t-il considéré. Le président de l'association des maires de France s'est dit "satisfait de sa venue". "Les maires qui reviennent chez eux pourront avoir un peu mieux de préparation pour la suite", a-t-il déclaré.
Vidéos à la une
Le président de l'Association des maires de France (l'AMF), François Baroin, avait l'occasion de s'adresser à François Hollande mercredi, au salon des maires. Le nouvel allié de Nicolas Sarkozy n'a pu retenir quelques coups à l'encontre du Président qui était à sa portée. Il a ainsi ironisé sur le silence du gouvernement sur le sujet qui préoccupe l'assemblée depuis quelques années. "J'avais eu l'occasion l'an dernier de saluer le professionnalisme de votre équipe gouvernementale et d'adresser un compliment - si vous le permettez sans m'élever au-dessus de ma condition - à votre Premier ministre puisque chaque ministre qui avait fait l'honneur à notre association de venir avait su conserver le silence absolu sur nos revendications et je dois préciser que le Premier ministre également. Ainsi vous Président de la République vous pouvez vous féliciter du travail de vos ministres qui ont conservé un silence absolu sur les réponses que l'Etat va apporter sur nos revendications que vous connaissez aujourd'hui", a-t-il lancé au chef de l'Etat .. Lequel lui a ensuite répondu: "les ministres ont surement apprécié les compliments sur leur silence et le respect de la parole présidentielle".
Vidéos Argent/Bourse
François Baroin, président de l'Association des maires de France (AMF) et sénateur-maire LR de Troyes, était l'invité de 18h l'Heure H, du mercredi 1er juin 2016. Il a commenté la demande de suppression de la tranche 2017 de la baisse de dotations aux collectivités formulée par l'AMF. Elle est estimée à 3,7 milliards d'euros pour l'année prochaine. Selon lui, l'effort demandé par le gouvernement est "disproportionné et n'est pas tenable". "Les associations d'élus sont unanimes pour réclamer la suppression de la troisième tranche de réduction", a-t-il ajouté. - 18h l'heure H, présenté par Hedwige Chevrillon et Guillaume Paul, sur BFM Business.
Politique
Une journaliste du Figaro s’est souvenue d’une anecdote concernant le maire de Troyes survenue en 2006, quelques temps avant le duel Sarkozy-Royal.
Vidéos à la une
Les mairies exsangues, des maires le dos au mur... C'est le constat alarmant que fait l'Association des maires de France qui appelle a la mobilisation contre la baisse des dotations de l'Etat. Des mairies sans liquidités qui peinent de plus en plus assurer les services publics.
Vidéos à la une
Ce matin les Grandes Gueules ont parlé du projet de François Barouin d'instaurer un droit de préférence, pour permettre aux élus locaux d'approvisionner notamment les cantines scolaires en viande française. Selon Franck Tanguy, il ne faut pas seulement penser à la France mais aussi à l'Europe dans la répartition alimentaire. Ce dernier pense que de vouloir faire consommer de la viande uniquement française n'est pas envisageable.
Vidéos à la une
Invité ce vendredi d'Apolline de Malherbe sur BFMTV et RMC, François Baroin a demandé la mise en place d'un cadre juridique pour soutenir les éleveurs français. Pour le président de l'association des maires de France, si les éleveurs sont en colère, c'est notamment en raison de la loi qui ne favorise pas assez la consommation française. "Nous voulons un desserrement de l'étau sur les marchés publiques (...) Il faut que l'État nous aide, fixe un cadre et assume ce choix", a déclaré le sénateur "Les Républicains". "Si on met en place un cadre juridique rapidement, on peut même, dès la rentrée, monter le pourcentage de viande française", a-t-il ajouté.
Vidéos à la une
Pierre Moscovici et François Baroin ont été écoutés par les services secrets américains lorsqu'ils étaient au ministère de l'Économie et des Finances, selon plusieurs documents obtenus par Wikileaks et rendus publics lundi soir par Libération et Mediapart.
Vidéos à la une
François Baroin, sénateur Les Républicains de l'Aube, a réagi lundi soir à la disparition de l'ancien ministre Charles Pasqua à 88 ans: "C'est une vraie grande figure du gaullisme, du RPR. C'est celui qui avait restauré l'autorité, qui avait redonné confiance aux policiers (comme ministre de l'Intérieur entre 1986 et 1988). C'était un homme chaleureux, tatillon, affectueux, aimable. C'est une page qui se tourne pour les gaullistes."
Vidéos à la une
Libération, en collaboration avec Wikileaks, dévoile de nouveaux documents dans le journal à paraître mardi. Le quotidien révèle que François Baroin, Pierre Moscovici, lorsqu'ils étaient ministres de l'Economie, mais aussi les grandes entreprises françaises ont été espionnées par la NSA. Thierry Mariani, député Les Républicains des Français de l'étranger, a estimé sur LCI que ce n'est "pas une découverte", même si ce n'est "pas normal".
Vidéos à la une
Invité ce mercredi de Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV et RMC, François Baroin ne s'est pas prononcé en faveur d'une interdiction de UberPop, le service concurrent des taxis traditionnels. "Je suis favorable à un cadre réglementaire et à une ouverture à la concurrence", a indiqué le président de l'association des maires de France. "On ne peut pas laisser perdurer un système aussi anarchique", a-t-il ajouté.
Vidéos à la une
L'actrice Julie Gayet ainsi que François Baroin ont été intronisés samedi dans la confrérie de la Jurade de Saint-Emilion avant d'assister au dîner de la grande appellation. Cette confrérie a pour rôle de surveiller la production des vins. (Images : AFP TV)
Société
L’association des maires de France en appelle à une mobilisation nationale pour sauvegarder les services publics. Sur le terrain, les communes se débrouillent comme elles le peuvent en instaurant des mesures exceptionnelles.

Pages

Publicité