Vidéos A la une
Moins connu que sa voisine la "Jungle" de Calais, le camp de migrants de Téteghem, dans le Nord, se retrouve également aux mains des passeurs. C'est du moins l'opinion du maire LR de la ville, Franck Dhersin, qui dénonce des "mafias anglaises qui opèrent à partir de l'Angleterre". Mais les passeurs ce sont aussi des citoyens lambda qui voient dans cette activité l'occasion d'arrondir leurs fins de mois. Parfois, ce sont les migrants eux-mêmes qui s'organisent pour se faire passer les uns les autres. Portraits.
Publicité