Lors d'un séjour en France, un journaliste du New York Times est littéralement tombé sous le charme du Pays Basque. Ce dernier n'hésite pas à appeler cette région la "Californie française".

Tim Murphy aime la France et plus particulièrement le Pays Basque. Dans un article paru en mars 2013 dans le New York Times et relayé dans le numéro d'août 2014 du Courrier International, le journaliste est comme subjugué par la transformation de la région. En effet en quelques années, selon lui, l'endroit est passé de "station balnéaire pour bourgeois retraités" à "avant-poste cool et branché".

A ses yeux, la région basque "est ensoleillée, sympathique et plus rustique que le reste de la France, puisqu'elle tire ses origines de sa proche voisine, l'Espagne". Pour ces raisons, il lui a attribué le surnom de "Californie française". "Le vrai cool est ici (à Biarritz, ndlr) maintenant", a-t-il écrit en relayant un témoignage qui explique que "Saint Tropez (...) était devenue trop bling-bling".

A lire aussi : Eusko : la nouvelle monnaie du Pays basque

Publicité
Le surf, la plage, la musique...Moins envahi par les "peoples" que la Côte d'Azur, plus accessible que la Capitale, la Côte Basque est l'endroit où il faut être selon lui pour passer un bon été. En effet, la région regroupe tout. De son charme brut aux spots de surf mondialement connus, de son Big Festival en passant par ses plages de sable blanc jusqu'aux dégustations de produits du terroir, tout y serait réuni pour passer des congés estivaux "vraiment cools". 

Vidéo sur le même thème : Pays Basque, pelote et surf