En 2013, le cap du million de passagers à partir en croisières était franchi à Marseille. Un record qui s’explique par la variété de paquebots et séjours en Méditerranée proposés.   

©DR

Premier port français pour la croisière, Marseille accueille au fil des ans un nombre toujours plus important de paquebots et de passagers. Pour la première fois, en 2013, la cité phocéenne a franchi le cap du million de passagers et devrait atteindre cette année 1,5 million de croisiéristes, avec quelque 500 escales de navires, ce qui va constituer un nouveau record. Sur ce total, plus de 500 000 personnes sont en tête de ligne, c'est-à-dire qu’elles embarquent directement à Marseille pour leur croisière. Là aussi, les chiffres sont en très forte croissance, portés par l’essor que connait ce nouveau mode de vacances en France mais aussi par les atouts du port et les efforts que les acteurs locaux réalisent pour soutenir l’activité.

Rien de plus simple pour les passagers français

Parfaitement positionnée sur les bords de la Méditerranée, Marseille a de tout temps accueilli des paquebots et, avec Costa Croisières, s’est ouvert dans les années 90 aux croisières touristiques. Aujourd’hui, toutes les grandes compagnies fréquentent le port, capable d’accueillir les plus gros navires du monde et qui s’est doté de terminaux dédiés pour recevoir les passagers dans les meilleures conditions. Situés dans les bassins de Marseille, ces terminaux présentent l’avantage d’être situés près du centre-ville et de sa gare, mais aussi d’être à moins d’une demi-heure de l’aéroport de Marignane. En TGV ou en avion, ou encore en voiture (des parkings sont disponibles près des terminaux), il est donc très simple de se rendre à Marseille pour y débuter une croisière. Des atouts que certaines compagnies mettent à profit pour faire de Marseille la grande tête de pont de leur stratégie de développement auprès de la clientèle française. 

De la mini-croisière au tour du monde

Publicité
C’est le cas de Costa Croisières. La compagnie italienne, leader à Marseille depuis 30 ans, y a embarqué en 2014 plus de 227 000 passagers français pour des voyages extrêmement variés. Ainsi, il est possible de réaliser une mini-traversée de quelques jours comme un grand tour du monde de plus de trois mois, en passant par de très belles traversées d’une à deux semaines en Méditerranée occidentale ou vers la Grèce. Avec des départs toute l’année et même chaque semaine depuis la cité phocéenne, où est notamment positionné le Costa Diadema, un grand paquebot de plus de 1800 cabines qui appareille tous les dimanches pour emmener ses passagers vers l’Espagne et l’Italie.

En vidéo sur le même thème : Les croisières, un business florissant