Le nouveau concept de navire dévoilé par les chantiers de Saint-Nazaire, baptisé Ulysseas, a créé la surprise. Découvrez-le. 

©Chantiers STX France

A l’occasion de la Convention internationale de la croisière, qui s’est déroulée cette semaine à Miami, les chantiers STX France de Saint-Nazaire ont créé la surprise en dévoilant Ulysseas. Il s’agit d’un nouveau concept de navire imaginé spécialement pour les croisières d’expédition. Sont notamment visées les zones polaires, mais aussi les régions chaudes en dehors de l’été austral (de novembre à mars), seule période de l’année où les bateaux de tourisme peuvent accéder à l’Antarctique.

Un bateau de luxe pour 200 passagers seulement

Bénéficiant des dernières avancées technologiques développées par le constructeur français, cet étonnant navire, aux lignes particulièrement modernes, mesure 145 mètres de long et peut accueillir 200 passagers. On est donc loin des paquebots géants capables d’accueillir des milliers de personnes que Saint-Nazaire a l’habitude de réaliser. Ulysseas est en fait destiné au marché des croisières de luxe et son gabarit répond aux contraintes d’une exploitation en Antarctique, où la règlementation interdit de débarquer simultanément sur un même site plus de 100 personnes.

Plus respectueux de l’environnement

Fruit de deux ans de travail, mené notamment avec des professionnels des croisières d’expédition, le nouveau concept de Saint-Nazaire répond aux besoins des opérateurs et aux tendances du marché. Avec un navire écologiquement irréprochable, qui ne rejette que de l’eau retraitée sans danger pour l’environnement, et un niveau de sécurité largement amélioré par rapport aux navires existants. Quant à la consommation en carburant, elle est bien moindre que la flotte actuellement en service, ce qui réduit d’autant les coûts d’exploitation et les émissions de CO2.

Ouvert sur l’extérieur

En matière d’espaces passagers, Ulysseas vise donc un marché très haut de gamme. Résolument orienté vers l’extérieur, le navire adopte un nouveau type de cabines, avec des baies vitrées de pleine hauteur ainsi que des lits et bains à remous orientés vers la mer. Un grand salon d’observation, offrant une vue panoramique à 360 degrés, est installé en haut du navire et peut aussi servir de restaurant. Doté d’une salle à manger principale, de plusieurs bars, d’une salle de conférence, de boutiques et d’un centre de bien-être, Ulysseas compte en son centre un pont piscine surplombé d’une verrière rétractable. Les passagers peuvent ainsi se baigner quelque soient les conditions météo, y compris au milieu des glaces.

Marina à l’arrière

A l’arrière, un hangar interne abrite de grandes embarcations semi-rigides servant au transfert des passagers à terre. Elles sont mises à l’eau au moyen d’une rampe. Permettant d’embarquer et de débarquer les passagers à l’intérieur du navire, ce système améliore la sécurité, surtout lorsque la mer est mauvaise. Deux pontons amovibles peuvent également se déployer de manière à former une marina et, lorsque le navire évolue dans des régions chaudes, permettre aux clients de s’adonner aux sports nautiques (kayak de mer, jet-ski, plongée sous-marine…)

Hélicoptère au milieu du bar

L’une des grandes innovations proposées par STX France réside également dans la capacité d’Ulysseas à embarquer un hélicoptère avec un tout nouveau concept de plateforme dotée d’un ascenseur. L’appareil est en fait abrité dans un hangar vitré intégré au milieu d’un bar-restaurant ! Une conception très originale, compatible avec les normes de sécurité et qui permet de faire de l’hélicoptère un élément de décoration. Sur le plan opérationnel, ce moyen aérien offre à Ulysseas la possibilité d’effectuer des missions de reconnaissance, par exemple pour vérifier l’accessibilité d’une baie éventuellement prise par les glaces, ou voir en début de saison si les colonies de manchots sont au rendez-vous sur les sites de nidification. L’hélicoptère peut également servir à d’éventuelles évacuations médicales et, pourquoi pas, donner lieu à des excursions aériennes au profit des passagers.

STX France espère des commandes

Publicité
Pour l’heure, Ulysseas ne fait pas l’objet d’une commande. Il s’agit avant tout d’un concept destiné à attirer l’attention des armateurs et initier une discussion avec eux dans la perspective de projets de constructions neuves. Et des projets, il y en a. Alors qu’une quinzaine de navires de croisière est actuellement exploitée dans les zones polaires, notamment en Antarctique, la majorité de la flotte est vieillissante. STX France, qui estime que cinq à six nouveaux bateaux seront commandés d’ici 2020, espère bien avec Ulysseas convaincre les armateurs de les faire réaliser à Saint-Nazaire.