A la faveur d’une grande marée, le Mont-Saint-Michel a été entouré par la mer, mercredi soir, redevenant ainsi une île. Une première depuis 1879.

C’est un moment que certraines personnes qualifient déjà d’historique. Mercredi soir, au coucher du soleil, le Mont-Saint-Michel est redevenu une île. Un événement qui ne s’était pas produit depuis 1879. La scène n’a duré que 20 minutes mais elle préfigure le retour de l’insularité du monument. A la faveur d’une grande marée (coefficient 108), le rocher a été entièrement entouré d’eau. "Pour la première fois depuis bien longtemps nous allons voir la mer ceinturer le Mont", s'est réjoui une demi-heure avant l'événement Laurent Beauvais, président de la région Basse-Normandie. Cela reste toutefois "une démonstration a minima", a prévenu l'élu, qui attend de pied ferme une grande marée de coefficient 119 prévue pour février 2015.

Des travaux évalués à 230 millions d’euros

Publicité
La mer a pu enfin entourer le Mont-Saint-Michel grâce à la destruction d’une partie de l'ancienne digue-route construite en 1879. Le désensablement a été accéléré avec les tous premiers travaux pour rétablir l'insularité du rocher par la construction du nouveau barrage sur le Couesnon, en 2006. Grâce à des travaux entrepris en septembre 2012, le Mont-Saint-Michel devrait retrouver son insularité entre 50 et 90 fois par an. Désormais, il reste encore à relier la nouvelle passerelle au Mont, puis à détruire le reste de la digue-route, ce qui est prévu pour fin 2014. Le coût du projet, qui a subi de nombreuses critiques, notamment en raison de la création d'un nouveau parking distant de 2,5 km, est évalué à 230 millions d'euros, dont 184 millions d'investissements publics directs. La fin des travaux est prévue au printemps 2015.  
Publicité