Nouveau record, notre pays a accueilli 83 millions de visiteurs internationaux en 2012 et conserve ainsi sa place de première destination touristique au monde. Explications.

La Tour Eiffel, Notre-Dame de Paris ou encore le Mont-Saint-Michel séduisent toujours autant de touristes étrangers. En effet, selon l'étude annuelle des services statistiques de Bercy (DGCis), le secteur du tourisme en France ne s'est jamais aussi bien porté.

L'Hexagone reste la première destination touristique au monde avec 83 millions de visiteurs comptabilisés en 2012, venus du monde entier. Ces derniers ont dépensé 35,8 milliards d'euros, un chiffre en hausse de 6,3% par rapport à 2011.

Des touristes majoritairement européensL'Asie est le continent dont la clientèle touristique a enregistré la plus forte progression à destination de la France : +9,9% par rapport à  2011. Toutefois, ces touristes indiens ou chinois ne représentent en fait qu'à peine 4,8% des arrivées de touristes internationaux en France.

Malgré les difficultés économiques, plus de huit touristes étrangers sur dix sont européens, un nombre qui a progressé de 2,1%. Arrivent en premier les Allemands (12,2 millions de touristes en 2012) devant les Britaniques (12,1 millions), qui détenaient la première place des clientèles étrangères depuis 2006.

En revanche, les clientèles d'Amérique, d'Afrique et d'Océanie sont en recul, après une forte croissance en 2011.

De longs séjoursAutre point positif : les touristes étrangers sont restés plus longtemps en France. Cet allongement du nombre de nuitées est supérieur à l'augmentation des arrivées, avec une hausse de 2,4% des nuitées vendues par les hôteliers. Une fois encore, ce sont les Européens qui ont plutôt augmenté leur durée de séjour. En moyenne, elle est de six nuits, soit 11 millions de plus qu'en 2011.

Publicité
Paradoxe là encore, puisque cette tendance concerne des clientèles dont le pays traverse une période difficile, comme par exemple les Espagnols (+12%). L'Ile-de-France reste particulièrement enviée avec un nouveau record de nuitées (68,3 millions), suivie de la région Provence-Alpes-Côte-d'Azur (21,7 millions de nuits).

Malheureusement, ces beaux chiffres ne se retrouvent pas chez les Français eux-même. Selon l'étude ils sont aussi souvent partis, mais moins longtemps.

© Taxiarchos228/Wikimedia Commons