En France, lorsqu'un passager prend un billet d'avion, la taxe pour la sécurité représente en moyenne 11 euros... pour seulement 3 euros dans le reste de l'Europe. Les explications avec Planet.fr.

C'est un fait ! Depuis deux ans, le coût de la sécurité dans les aéroports français est en nette progression. Entre 2010 et 2012, il augmenterait ainsi de 14% dans les 170 aéroports français, passant de 842 millions d'euros il y a deux ans, à 894 millions d'euros à la fin de l'année, selon un rapport de l'Union des aéroports français révélé par Le Journal du Dimanche.

Au final, c'est le consommateur qui doit supporter ces dépenses ! Ainsi, en France, la taxe pour la sécurité, incluse dans le prix de chaque billet, représente pas moins de 11 euros en moyenne par billet, contre seulement 3 euros en moyenne pour le reste de l'Europe. Et pourtant, cela ne suffirait pas à couvrir la totalité des coûts.

12 euros maximum par billet d'avionEn effet, l'Union des aéroports français (UAF) explique que "certains contrôles aléatoires sont devenus systématiques, cela entraîne des achats de matériel ou de la maintenance d'équipements existants". Et pour que ce coût ne soit pas à la charge de l'Etat, il a donc été ajouté à la taxe déjà payée, représentant un surcoût de 5,5 à 8 euros par billet selon la destination.

Publicité
Un arrêté précise que la taxe sur la sécurité ne peut pas dépasser 12 euros par billet. C'est déjà le cas pour les billets au départ des aéroports de Roissy, Orly, Toulouse ou Nice. Mais en revanche, d'autres aéroports en sont encore bien loin, tels que Beauvais, avec une taxe sécurité à 7,30 euros, et Bora Bora, avec une taxe sécurité à 3,58 euros.
Publicité