Vidéos A la une
Vendredi, des touristes britanniques s'étaient résolus à quitter la Tunisie, après les avertissements formulés par le ministère des Affaires étrangères britanniques. Le Foreign Office leur a recommandé jeudi de quitter la Tunisie et déconseillé tout voyage "non essentiel" dans le pays. Londres estime en effet que les dispositions prises par les autorités tunisiennes sont insuffisantes face à la "forte menace terroriste". "Je n'étais pas au courant, avant que ma fille ne m'appelle, me demandant de rentrer. Je serais pourtant volontiers resté", explique Neil, en voyage à Enfidha. Sur les 38 victimes des attentats de Sousse, le 26 juin, trente étaient des touristes britanniques. Pour la Tunisie, c'est un coup dur. Le tourisme représente une part capitale de l'économie du pays. "Cela a un gros impact pour la station touristique où nous étions. Dans notre hôtel, il ne restait que quatre touristes britanniques et le taux d'occupation était de 10%", reconnaît Ross, un vacancier, en route vers la Grande-Bretagne.
Publicité