Revue du web
Avec l'Express
Un homme d'affaires a enregistré le nom "Calissons d'Aix" en Chine. Ce qui n'est pas du goût des confiseurs aixois, qui crient à l'usurpation. Car non seulement cela pourrait ouvrir la voie à des calissons "made in China", mais cela pourrait bloquer l'exportation de la spécialité française.
Publicité