Législatives
Le CSA vient de rendre une délibération dans laquelle il attribue 120 minutes de temps d'antenne au PS pour les législatives, soit autant qu'En Marche, le FN et la France insoumise réunis !
Politique
Retraitée de la vie politique à tout juste 27 ans, la benjamine de l'Assemblée pour encore quelques jours a décidé de se reconvertir dans le secteur privé. Elle n'exclut pas un retour en politique ces prochaines années.
Vidéos à la une
Zoom sur l'analyse des parties politiques qui prendront part aux élections législatives en Vendée. Pour exploitation TV, droits réservés, nous contacter sur http://wizdeo.com/s/banqueimages
Vidéos à la une
Avec : Jonathan Bouchet-Petersen, journaliste politique à Libération. - Chaque jour, Jean-Jacques Bourdin accueille dans son QG celles et ceux qui suivent la politique. Les Français demandent le renouvellement de la classe politique, RMC propose de "nouvelles têtes".
Présidentielles
Après sa défaite dimanche soir, et l'annonce du départ de Marion Maréchal-Le Pen, le moral de la présidente du FN ne serait pas au beau fixe. 
Vidéos à la une
Extrait du discours de la candidate du Front National Marine Le Pen qui annonce vouloir transformer son parti en profondeur suite à sa défaite au second tour des élections présidentielles. Pour exploitation TV, droits réservés, nous contacter sur http://wizdeo.com/s/banqueimages
Vidéos à la une
Marion Marechal-Le Pen tire temporairement sa révérence du parti du FN. Elle arrête la politique pour mieux se consacrer à sa vie familiale. Avantagée par son jeune âge et par son esprit bosseur, elle veut prendre du recul sur la politique et y revenir plus forte. Il est à noter que plusieurs axes la rivalisent avec Marine Le Pen. - Bourdin Direct, du mercredi 10 mai 2017, sur RMC.
Politique
Dans un courrier adressé mardi au quotidien régional "Vaucluse Matin", la nièce de Marine Le Pen a expliqué pourquoi elle mettait un terme à ses activités politiques. 
Vidéos à la une
Raisons personnelles mais aussi politiques, Marion Maréchal-Le Pen a ainsi justifié son retrait de la vie politique ce mardi. Au Front National, c'est un bouleversement. À 27 ans, la nièce de la présidente du parti était déjà devenue une figure majeure. Même si elle a souvent été en opposition avec la voix officielle.
Vidéos à la une
Interview de Jean-Patrick Fillet, secrétaire départemental du Front National dans le cadre du second tour des élections présidentielles en Vendée. Pour exploitation TV, droits réservés, nous contacter sur http://wizdeo.com/s/banqueimages
Vidéos à la une
"Je le regrette. Je pense qu'on a besoin d'elle, aussi au Parlement. Elle a été une excellente députée", a estimé ce mardi 9 mai, Bruno Gollnisch, député européen FN, après la supposée annonce de Marion Maréchal-Le Pen de son retrait de la vie politique à sa tante, Marine Le Pen. "J'espère qu'elle reviendra à un moment ou à un autre dans le débat politique", a-t-il poursuivi.
Vidéos à la une
Rencontre avec des militants vendéens des mouvements d'En Marche et du Front National dans le cadre du débat présidentiel télévisé. Pour exploitation TV, droits réservés, nous contacter sur http://wizdeo.com/s/banqueimages
Vidéos à la une
Extrait du débat présidentiel télévisé entre la candidate du Front National Marine Le Pen et celui du parti En Marche, Emmanuel Macron. Pour exploitation TV, droits réservés, nous contacter sur http://wizdeo.com/s/banqueimages
Présidentielles
Battue au second tour de l'élection présidentielle avec 34 % des voix, Marine Le Pen a annoncé une refondation de son parti dès dimanche soir. La présidente du FN pourrait de son côté être candidate aux législatives en juin prochain.
Vidéos à la une
Avec : Jonathan Bouchet-Petersen, journaliste politique à Libération. - Chaque jour, Jean-Jacques Bourdin accueille dans son QG celles et ceux qui suivent la politique. Les Français demandent le renouvellement de la classe politique, RMC propose de "nouvelles têtes".
Vidéos à la une
Marine Le Pen a été largement battue par Emmanuel Macron lors du second tour de l'élection présidentielle ce dimanche soir. Peu après l'annonce des résultats, la candidate du Front national est venue reconnaître sa défaite devant les militants et s'est tournée vers l'avenir. Elle a notamment tracé les contours d'une nouvelle formation politique: "Le Front national doit profondément se renouveler. Je proposerai donc d'engager une transformation profonde de notre mouvement afin de constituer une nouvelle force politique". Selon Florian Philippot, vice-président du parti, ce changement de structure s'accompagnera d'un changement de nom.
Vidéos à la une
Christian Delporte, historien des médias et de la communication politique, professeur à l'université de Versailles, Raphaël Stainville, rédacteur en chef politique à Valeurs actuelles, Camille Langlade, journaliste politique BFMTV, et Gaël Sliman, politologue et président de l'institut de sondage Odoxa, étaient les invités de BFM Story. Ils ont débattu de la fin de campagne difficile de Marine Le Pen. - BFM Story, du vendredi 5 mai 2017, présenté par Olivier Truchot, sur BFMTV.
Vidéos à la une
Au lendemain d'un débat d'entre-deux-tours houleux ayant opposé la candidate frontiste au prétendant d'En marche ! à l'Élysée Emmanuel Macron, Marine Le Pen a fait une visite surprise à Dol-de-Bretagne ce jeudi 4 mai, qui s'est ponctuée par une arrivée pour le moins mouvementée. Visée par des oeufs, la candidate FN a été protégée par ses gardes du corps avant de s'engouffrer dans le local de la société où elle devait se rendre.
Vidéos à la une
Steeve Briois, le maire FN de Hénin-Beaumont, a estimé ce jeudi sur BFMTV que Marine Le Pen avait réussi lors du débat de l'entre-deux-tours, à "montrer qu'Emmanuel Macron n'incarne pas du tout la nouveauté". Pour le président par intérim du Front national, l'ancien ministre de l'Économie ne "voulait surtout pas qu'on aborde qui il était". "Il a un bilan qu'il a voulu nier tout au long du débat d'hier soir", a-t-il affirmé.
Vidéos à la une
"Pour moi M. macron, je le dis objectivement, est un homme de la télé réalité et la réalité de la télé va le rattraper", a estimé ce mercredi 3 mai au micro de BFMTV et quelques minutes avant le débat de l'entre-deux-tours, Gilbert Collard, le député du Gard et soutien de Marine Le Pen, candidate FN à l'élection présidentiel.
Vidéos à la une
Ce mercredi 3 mai 2017, Charles Magnien s'est penché sur les faits marquants dans le monde politique. Après que Marine Le Pen eut utilisé plusieurs passages d'un discours de François Fillon, les porte-paroles du FN rectifient le tir. Il ne s'agirait pas d'un plagiat mais d'"un petit clin d'oeil totalement assumé" aux électeurs de droite. Invitée surprise du meeting parisien d'Emmanuel Macron lundi, Segolène Royal est un soutien diversement apprécié. Autre sujet, Jean-Vincent Placé est-il le pire pronostiqueur politique ? - Chaque jour à 8h20 sur RMC, Charles Magnien décrypte la communication politique aux côtés de Jean-Jacques Bourdin.
Vidéos à la une
Lors de son discours de Villepinte ce lundi, Marine Le Pen a plagié une partie du discours prononcé par François Fillon au Puy-en-Velay mi-avril. Au moins quatre passages ont été repris quasiment mot pour mot. C'est un compte twitter pro-Fillon qui a levé le lièvre entraînant une polémique. Du côté du Front national, on tente de minimiser les choses. "Ce n'est pas du plagiat. C'est un discours que François Fillon a tenu il y a une quinzaine de jours et qui a été repris pour quelques phrases", a avancé sur BFMTV Nicolas Bay, secrétaire national du Front national. "C'est un petit emprunt. Nous assumons complètement ce petit clin d'oeil à des propos de François Fillon", a-t-il ajouté.
Vidéos à la une
Nicolas Dupont-Aignan s'est rallié au FN. Ce geste, considéré comme courageux mais hasardeux par l'opinion publique, est vivement critiqué. Environ 70% du programme du leader de Debout la France est, sur le plan idéologique, en territoire commun avec le FN. L'accord qu'il a passé avec Marine Le Pen lui permettra surtout d'accéder aux financements publiques des campagnes législatives et non d'avoir Matignon. Marine Le Pen souhaite avec ce ralliement, obtenir les voix des électeurs de Nicolas Dupont-Aignan et celles des abstentionnistes. - Bourdin Direct, du lundi 1er mai 2017, sur RMC.
Vidéos à la une
Invité ce lundi de Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV et RMC, Nicolas Dupont-Aignan a assuré "qu'il n'y aurait pas un centime du FN dans le parti Debout la France" après son alliance avec Marine Le Pen ce week-end. "Ma campagne présidentielle est équilibrée au centime près", a martelé le nouvel allié de la candidate FN.
Vidéos à la une
Si Marine Le Pen est élue Présidente, sa nièce ne sera pas ministre. "Elle veut se prémunir de l'accusation de népotisme", a affirmé Marion Maréchal-Le Pen ce dimanche dans BFM Politique. En revanche, la députée du Vaucluse se dit "à sa disposition" pour présider le groupe parlementaire du FN à l'Assemblée nationale.
Vidéos à la une
Invité de BFM Politique ce dimanche, Xavier Bertrand a fustigé le Front national et sa candidate et appeler à voter Emmanuel Macron au second tour de la présidentielle. "Ce n'est pas un parti de solutions", a affirmé le président de la région Hauts-de-France. "C'est un parti qui s'est nourri des problèmes de Français", a-t-il dénoncé.
Vidéos à la une
Si Marine Le Pen est élue Présidente le 7 mai prochain, Nicolas Dupont-Aignan sera son Premier ministre. C'est ce qu'ont annoncé les deux protagonistes ce samedi lors d'une déclaration commune face à la presse. Mais ce "ticket" pour le second tour semblait encore inimaginable il y a quelques semaines si on s'en réfère aux propos du leader de Debout la France, très sévères à l'égard de la candidate frontiste et de son parti.
Vidéos à la une
"Monsieur le maire, c'est la guerre!" Près de 200 habitants de Yerres se sont rassemblés ce samedi pour protester contre l'alliance de leur édile avec Marine Le Pen pour le second tour de la présidentielle. "J'ai la nausée (...) Je pense que certains se sont réveillés avec la gueule de bois ce matin en se rappelant les nombreuses fois où ils ont mis leur bulletin de vote en sa faveur", confie une habitante. "J'ai honte, c'est un homme indigne", témoigne une autre riveraine.
Vidéos à la une
Après avoir démissionné de ses fonctions ce vendredi, le vice-président de Debout la France, mouvement fondé par Nicolas Dupont-Aignan, a indiqué ce samedi sur BFMTV qu'il n'envisager de voter ni pour Marine Le Pen, ni pour Emmanuel Macron au second tour de la présidentielle, malgré l'annonce d'un Nicolas Dupont-Aignan Premier ministre si la candidate frontiste est élue. "Nous sommes confrontés à un choix détestables (...) Tout ce qu'il y a de fasciste et xénophobe en France se reconnaît encore dans le FN", a critiqué Dominique Jamet.
Vidéos à la une
Marine Le Pen a annoncé ce samedi que si elle est élue présidente de la République le 7 mai prochain, elle nommerait Nicolas Dupont-Aignan en tant que Premier ministre. Lors d'une déclaration commune ce samedi, le leader de "Debout la France" a assuré qu'il restait "lui-même". "Je viens tel que je suis (...) C'est justement cette différence et cette union de différences qui fait la force de notre alliance", a-t-il affirmé.

Pages

Publicité