Société
Ils font les couvertures des magazines, et sont régulièrement invités à la télévision. Certains se voient même en possibles candidats à la présidence, quand d’autres le pensent pour eux. Pascal Boniface, auteur des "Intellectuels faussaires", nous donne son point de vue.
Vidéos Zapping Actu
Valérie Trierweiler s'intéresse aux idées de Jean-Luc Mélenchon ; Nicolas Sarkozy, Eric Zemmour et Alain Finkielkraut signent un appel pour défendre les églises ; Pour Nadine Morano, la religion musulmane est minoritaire ; Les plus grosses fortunes françaises... Découvrez tous ces extraits et bien d'autres dans notre zapping Actu du jour !
Vidéos A la une
Le philosophe et académicien, Alain Finkielkraut a réagi mardi sur RMC et BFMTV à l'appel du Premier ministre d'Israël, Benjamin Nétanyahu, qui a demandé aux Juifs de France de rejoindre "leur maison Israël", au lendemain des attentats terroristes de Copenhague. "Son appel ne rime à rien, il voudrait dire quitter le terrorisme ici pour le rejoindre là-bas. Il vaut mieux lutter ensemble contre toutes ses formes. Netanyahu obéit aussi à des considérations électorales et démographiques. Il a besoin de conserver une forte majorité juive", a indiqué le philosophe.
Vidéos A la une
Alain Finkielkraut, philosophe et académicien a réagi mardi sur RMC et BFMTV à l'expression d'islamo-fascisme, employée par Manuel Valls en réaction aux attaques terroristes de Copenhague." Je n'aime pas ce terme. Le fascisme est un nationalisme exacerbé, l'islamisme prospère sur l'effondrement du nationalisme arabe. Le terme d'islamo-fascisme révèle notre difficulté à appréhender l'extériorité et la nouveauté du phénomène", estime-t-il.
Publicité