Vidéos Argent/Bourse
A un an de la prochaine élection présidentielle, François Hollande a assuré vouloir poursuivre une politique de réforme, de justice et de baisse des prélèvements pour les Français les plus modestes, en 2017. En effet, cela ne sera confirmé qu'à la fin de l'été quand les derniers arbitrages sur le budget 2017 seront pris. Néanmoins, le chef de l'État s'est montré extrêmement prudent sur ce sujet lors de son intervention télévisée du 14 Juillet. "Je ne ferai de baisse d'impôt que si nous avons la certitude d'avoir une croissance supérieure à celle de cette année", a-t-il déclaré. Est-ce alors une manoeuvre purement électoraliste ? - Avec: Jean Pisani-Ferry, commissaire générale de France Stratégie. - 18h l'heure H, du mercredi 20 juillet 2016, présenté par David Dauba, sur BFM Business.
Vidéos Argent/Bourse
Le journaliste du Canard Enchaîné qui a révélé les noms de personnalités fortunées échappant à l'ISF explique pourquoi cet impôt est une absurdité, selon lui.
Vidéos Argent/Bourse
Remplir correctement sa déclaration de revenus peut parfois poser problème et obliger le contribuable à se rendre au centre des impôts pour obtenir la bonne réponse. Résultat: des queues interminables à l'approche de la date butoir. À Troyes, un centre expérimente depuis un an et demi un accueil personnalisé sous forme de rendez-vous individuels, accessibles après réservation par téléphone ou internet.
Actualités
Dans les Alpes-Maritimes, contacter par téléphone les centres d’impôts est pratiquement impossible. En cause, une note interne, apparemment mal interprétée. Explications.  
Vidéos Alaune
Selon un rapport de l'inspection des finances, le ministère de la Justice emploie près de 40 000 personnes dans les cours et tribunaux du pays sans les déclarer. Une pratique ancienne et coûteuse pour l'Etat.
Vidéos Alaune
Invité dimanche du Grand Jury sur LCI, le ministre des Finances, Michel Sapin, s'est exprimé sur les chiffres du chômage en déclarant que si la forte démographie en France était "une force pour l'avenir", il fallait toutefois réussir à "absorber les jeunes sur le marché du travail".
Vidéos Alaune
Invité dimanche du Grand Jury sur LCI, Michel Sapin, ministre des Finances, a déclaré que la France atteindra son objectif des 21 milliards d'économies en 2015 et qu'une loi de finance rectificative ne sera pas nécessaire.
Vidéos Alaune
Interview de Florence Héré, déléguée CGT des Finances publiques, sur la réintégration difficile des agents dans leurs nouveaux locaux après l'incendie survenue dans la soirée du 19 septembre 2014.
Vidéos Alaune
En plein débat à l'Assemblée sur la loi de finance rectificative, Christian Eckert, secrétaire d'Etat chargé du budget a affirmé qu'aucune taxe ne sera ajoutée au texte.
Vidéos Alaune
Emmanuel Macron, ministre de l'Economie invité du Grand Jury dimanche, a affirmé qu'on "ne change pas en deux ans" la situation de compétitivité et de finance publique.
Vidéos Alaune
Accélérer les réformes comme le ministre des Finances Emmanuel Macron et le Premier ministre Manuel Valls. Ou les freiner comme le souhaite le ministre du Travail François Rebsamen, le gouvernement peine à trouver sa voie. François Hollande s'apprêterait lui à donner un grand coup d'accélérateur après avoir voulu freiner dans un premier temps, explique Christophe Jakubyszyn, chef du service politique de TF1.
Vidéos Alaune
L'ancien président Valéry Giscard d'Estaing, invité de LCI-Radio Classique, a estimé mercredi que ceux qui s'opposaient à la réduction des déficits, y compris Arnaud Montebourg, "n'y connaissaient rien à rien en finances publiques".
Vidéos Alaune
François Hollande a affirmé que la prévision de croissance de 1% pour 2015, sur laquelle est construit le budget, est "réaliste". Le Haut conseil aux finances publiques a fait part de ses doutes.
Actualités
Ayant déjà coûté entre 230.000 et 290.000 euros, le développement de l'Opérateur National de Paye vient d'être interrompu par Bercy comptant ainsi sur une économie de 600 millions d'ici 10 ans. 
Politique
Alors qu’une diminution du taux de l'impôt sur les sociétés est actuellement en pourparler au sein de l’exécutif et des représentants du patronat, d'autres taxes sont néanmoins envisagée afin de renflouer les caisses de l’Etat. Les détails. 
Politique
Selon un Sondage Opinionway pour Tilder-LCI, 86% des  Français y sont favorables. Cette solution est jugée comme "prioritaire" pour réduire les dépenses de l'Etat, loin devant la réduction du nombre de fonctionnaires ou l'abaissement de certaines allocations.
Publicité