Cette formule de prêt personnel peut être utile à condition de ne pas être affectée par un TAEG et des frais d’assurance léonins.

Le crédit voyage est un prêt personnel destiné à financer un voyage ou des loisirs. Ce n’est pas un prêt affecté. L’emprunteur a donc la possibilité d’utiliser les fonds (billets d’avions, nuitées, d’hôtel, location de véhicule, etc.) comme bon lui semble, sans avoir à en justifier l’usage auprès du prêteur.

Le montant du crédit peut varier de quelques centaines à plusieurs dizaines de milliers d’euros, avec un maximum de + ou – 40.000 euros. Les remboursements sont lissables sur une période de 1 à 5 ans.

Le coût du crédit voyage crédit dépend à la fois de la somme du montant prêté, de la durée du crédit, du TAEG et des primes d’assurance éventuelles.

Comme pour tout crédit à la consommation, l’emprunteur peut faire machine arrière, même après la signature de l’offre de prêt. Il dispose d’un délai de rétractation de 14 jours calendaires, à compter du jour de l’acceptation de l’offre.

Le TAEG du crédit

Pour savoir s’il s’agit d’une bonne affaire ou d’une arnaque, le premier point à étudier et le TAEG du crédit. Il fournit à l’emprunteur le véritable coût du crédit, tous frais compris, primes d’assurances incluses.

Pour 15.000 euros empruntés sur 3 ans, les TAEG les plus bas se trouvent autour de 1% (LCL, Financo, Franfinance). Les taux les plus bas sont des taux d’appel puisque ces conditions ne sont accordées que sur de courtes durées. Certains établissements dont les taux de départ sont compétitifs (Cofidis, Sofinco, Oney) affichent aussi les taux plafonds les plus élevés : parfois plus de 20% !

Dans tous les cas de figure, mieux vaut emprunter le moins possible et le moins longtemps possible pour éviter de payer trop d’intérêts.

Pour déterminer le montant du crédit voyage dont on a effectivement besoin, il faut additionner tous les postes de dépense (transport, alimentation, hébergement, loisirs) incontournables. Puis estimer à quelle hauteur on peut financer cette dépense en cash. Le reliquat correspond à la somme de crédit dont on a besoin.

Le prix des assurances

Le TAEG n’est pas la seule information clé : le prix des assurances est à décortiquer. Ces couvertures ne sont pas obligatoires, mais tous les prêteurs en ont une en catalogue : les commissions qu’ils empochent en les plaçant sont confortables. Ces prêts on leur utilité : le remboursement du prêt est garanti en cas "d'accident de la vie" : décès, perte totale et irréversible d’autonomie, perte d’emploi, incapacité totale de travail, etc.

L’emprunteur n'est pas obligé de signer le contrat d'assurance que lui propose son prêteur. Il a intérêt à faire jouer la concurrence. Par exemple en s’adressant à un courtier qui, moyennant des frais, se chargera de lui dénicher la meilleure offre du marché. Soit, en utilisant un site comparatif fiable.

Mieux vaut prendre le temps de choisir le bon contrat : une fois signé, il ne pourra être dénoncé que 12 mois plus tard à condition de prévenir l’assureur 15 jours avant la date d’échéance du contrat.

Publicité
Dernière chose à garder en mémoire : une demande de crédit voyage gagne à être anticipée, car la mise à disposition des fonds est rarement effective avant 3 semaines. Pour les vacances de juillet, mieux vaudra donc formaliser une demande fin mai, début juin.

 En vidéo - Comment faire le tri dans ses assurances ?

mots-clés : Escapade, Financement

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité

A lire aussi sur Planet