Vous disposez de 2 solutions : passer par une plateforme en ligne ou emprunter directement à un membre de votre famille ou de votre entourage. 

Le financement direct, Google y croit : la société US vient d’acquérir une partie de The Lending Club, un site américain permettant aux particuliers de s’accorder des prêts à un taux avantageux. En France, cette pratique semble promise à un bel avenir : le gouvernement envisage de donner un coup de main aux plateformes de crowfunding grâce auxquelles des internautes peuvent mettre leur épargne au service d’autres internautes.

 

A terme, un particulier pourra consentir un prêt rémunéré à une autre personne physique ou morale (entreprise, association) et percevoir des intérêts. Seul bémol : le montant de ces prêts pourrait être limité autour de 500 euros. En attendant que la loi généralise cette pratique, une société comme Prêtd'union.com organise déjà l'offre et la demande, tout en garantissant, in fine, le remboursement des crédits aux financeurs.

 

Cette formule permet à des particuliers n’offrant pas assez de garanties pour solliciter un prêt bancaire de trouver un financement. On peut, par exemple, emprunter 15 000 euros pour l’achat d’une voiture neuve à un taux effectif global fixe (TAEG) de 5,54% sur 2 ans. Autre exemple, un prêt travaux et habitation de 20 000 euros sera facturé au TAEG de 4,51% toujours sur une durée de 2 ans. En ce qui concerne les prêts immobiliers Prêt d’Union passe le relais au courtier immobilier CAFPI.

 

Les mensualités de crédit, sont prélevées par Prêt d'Union et reversées aux prêteurs particuliers qui ont accepté d’injecter de l’argent dans le circuit. Le site affirme leur garantir un rendement allant jusqu’à 5,3% par an. Selon leurs choix, ils financent des opérations d’une maturité de 2 à 5 ans. Pour solliciter un financement, il faut évidemment montrer patte blanche. Les emprunteurs doivent remplir une demande de crédit et fournir une longue liste de justificatifs par courrier, ce qui peut vite devenir laborieux.

 

Les dossiers sont sélectionnés à partir du niveau de solvabilité des emprunteurs. Une fois leur dossier accepté, ceux-ci reçoivent théoriquement les fonds sous 24 heures. Gare également aux frais de dossiers. Ils dépassent fréquemment une centaine d’euros (par exemple 135 euros pour le financement d’un déménagement de 4 500 euros). Ces frais viennent en déduction du montant accordé. De même, attention au tarif éventuel de l’assurance emprunteur.

 

- De particulier à particulier

Si vous ne souhaitez pas passer par une plate-forme en ligne, une autre solution existe : demander à quelqu’un de votre famille ou de votre entourage de vous prêter directement de l’argent. Le taux maximal de ce crédit ne doit pas dépasser celui du taux légal de l’usure et les 2 parties sont théoriquement soumises à une obligation de déclaration fiscale (formulaire 2062) si le montant du prêt excède 760 euros.

 

Publicité
L’usage prouve qu’il vaut mieux préciser les modalités de l’opération par écrit dès le départ grâce à une simple reconnaissance de dette. Elle peut être établie sous "seing privé", c’est-à-dire directement entre particuliers sans recours à un notaire. Autre solution, pour les sommes plus importantes : le contrat de prêt hypothécaire notarié qui permet un recours en cas de défaillance de l’emprunteur.
Publicité