Vidéos à la une
Un naufragé tente coûte que coûte de quitter une île tropicale. Mais c'était sans compter sur la détermination d'une tortue rouge qui chaque fois vient détruire son radeau de bambous. L'heure de la revanche viendra quand cette même tortue arrive sur la plage. C'est alors qu'une étrange mutation s'accomplit Le naufragé ne sera bientôt plus solitaire. Il va même fonder une famille. 'La tortue rouge' est une merveille de film signé par le réalisateur néerlandais Michaël Dudok De Wit. Il aura mis 10 ans pour mener à terme son projet. Tout a commencé par le célèbre studio japonais Ghibli qui séduit par son très beau court métrage 'Père et fille' a bien voulu tourner un long métrage avec lui tout en respectant ce côté 'film d'auteur'. Un 'Père et fille' qui avait eu l'Oscar du meilleur film d'animation. C'était en 2001. 'La tortue rouge' est un premier long métrage. La musique, les bruits et les sons de la nature viennent palier l'absence de dialogue dans un film onirique, magique, aquatique parsemé de superbe paysages au fusain. Un film très touchant qui a d'ailleurs séduit le jury cannois de la sélection 'Un certain regard' qui lui a donné son prix spécial. Alors allez vite nager avec cette 'Tortue Rouge' ! Bon film et bonne semaine
Vidéos à la une
Vous êtes-vous déjà demandé ce que faisait votre animal de compagnie quand vous quittez la maison ? C'est le sujet de 'Comme des bêtes', le nouveau film d'animation des créateurs de 'Moi, moche et méchants'. Film franco-américain réalisé par Chris Renaud et Yarrow Cheney. Le film raconte comment la vie de Max est chamboulée par l'arrivée de Duke, dans son appartement de Manhattan. Les deux compères vont partir loin de chez eux, se perdre, et être sauvés in extremis par Snowball, un petit lapin blanc tout doux et un peu fou. 'L'idée du film est géniale et ça m'a plu de jouer ce personnage. Ces rôles-là sont les plus drôles parce qu'il y a plusieurs niveaux de lecture et l'on peut improviser, créer de nouvelles situations et apporter plus de relief à ce qui est écrit sur le papier. C'était une première mais j'aimerais le refaire mille fois. J'ai eu de la chance,' explique Kevin Hart, la voix américaine de Snowball. L'acteur, lui-même a parfois fait des folies pour ses propres animaux. 'Je suis passé par une période stupide où j'achetais à mon chien un tas de choses dont il ne se servait pas comme, un lit, une fontaine à eau où le chien pose sa patte pour faire couler l'eau. J'ai aussi acheté une télé à mon chien. C'est comme une télé collée au mur, vous la mettez au mur au niveau de votre chien et il doit être capable de l'allumer avec sa truffe. Les chiens n'ont jamais fait une chose pareille !', raconte-t-il. Pour suivre les aventures de Max, Duke et Snowball il faudra encore attendre un peu... Sortie mondiale prévue cet été sur les écrans... http://www.commedesbetes-lefilm.com/
Vidéos à la une
Le dessin animé Pinocchio fête ses 76 ans au Walt Disney Family Museum de San Francisco. L'exposition Wish Upon a Star : The art of Pinocchio vise à emmener le visiteur dans les coulisses de la production du film d'animation, le premier à avoir reçu un Oscar. Des dessins de Jiminy Cricket, et des principaux personnages seront ainsi présentés, à côté de maquettes ou de statuettes restaurées avec le plus grand soin. Pour Michael Labrie, directeur des collections au Walt Disney Family Museum, 'c''est une histoire assez spectaculaire. En 1940 le New York Times estimait que Pinocchio était le meilleur film que Walt Disney ait jamais fait, donc par conséquent le meilleur film d'animation de tous les temps. Vous verrez des oeuvres qui ont survécu au passage du temps et qui avoisinent les 80 ans'. A l'époque, pour réaliser un film de ce type, il fallait beaucoup de dessins bien sûr mais aussi des modèles en trois dimensions. Cette exposition propose donc avant tout de revenir sur l'histoire de l'animation pré-numérique. Le musée présente ainsi une baleine en plasticine, autrement dit en pâte à modeler. 'Ces modèles étaient utilisés pour aider les réalisateurs à mieux dessiner leurs personnages. Ils pouvaient ainsi les étudier sous tous les angles', explique Tonja Morris, restauratrice au Walt Disney Family Museum. L'exposition sera visible à partir de la mi-mai et jusqu'en janvier 2017. Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site du musée
Vidéos à la une
Le film, 'Le livre de la Jungle' version Disney a presque 50 ans. Une belle carrière inspirée du livre de Rudyard Kipling. Le film avait d'ailleurs été remastérisé il y a près de 10 ans. Et voilà qu'une nouvelle version des aventures de Mowgli, un petit homme élevé dans la jungle par une famille de loups, une version très 21ème siècle arrive sur les écrans Le film a été réalisé par Jon Favreau, le réa des Iron Man 1 et 2 : 'Nous avons essayé de rendre hommage à la musique, au visuel, au personnage, à l'humour. Mais nous lui avons donné une forme nouvelle en le rendant réel et en le faisant passer d'une comédie musicale tout public a un film d'action pour adultes et adolescents.' Lambert Wilson, Leïla Bekhti, Eddy Mitchell et Cécile de France font les voix françaises. Dans la version originale Lupita Nyong'o donne sa voix à Raksha et Ben Kingsley à Bagheera. Ben Kingsley : 'Je pense que la force du livre est si importante qu'elle s'est traduite dans le fameux film des années 60 dont vous parlez et dans ce film. Mais vraiment le point de départ, l'origine de ce chef d'oeuvre c'est le livre.' Lupita Nyong'o : 'J'ai le premier film dans mon coeur parce qu'il a réveillé mon imagination et je rêvais de me retrouver dans la jungle. Et là, la vision de Jon m'a convaincue de faire ce film parce qu'il voulait faire une jungle dans laquelle on été totalement immergé.' Ce livre de la jungle là sortira le 13 avril.
Vidéos à la une
Cette semaine, Cinema Box vous propose de découvrir un film d'animation en stop motion très atypique, 'Anomalisa', réalisé et produit par deux Américains, Charlie Kaufman et Duke Johnson. Anomalisa directors Charlie Kaufman and Dukulele's Illustrated Interview with tmagazine! https://t.co/37L9hXTxFd pic.twitter.com/1Lvr4AJiKk- Anomalisa (@Anomalisamovie) 26 janvier 2016 Tiré de la pièce du même nom, écrite par Charlie Kaufman en 2005, qui est aussi le scénariste de 'Dans la Peau de John Malkovich' et d''Eternal Sunshine of the Spotless Mind', 'Anomalisa' raconte l'histoire d'un auteur, Michael Stone, qui se rend à Cincinatti pour assurer la promotion de son dernier livre de développement personnel lors d'un congrès. Tout le monde semble plat et sans saveur aux yeux de Michael, déprimé, y compris sa femme et son fils, jusqu'à ce qu'il croise le chemin de Lisa, l'une de ses fans venue assister à son intervention. Le film, entièrement réalisé avec des figurines, est un véritable exploit technique, à tel point qu'on finit par oublier que les personnages ne sont pas joués par des êtres humains. Get an inside look at ANOMALISA with the co-directors this Wednesday night! https://t.co/k8jlLdcNRm #DCU2016 pic.twitter.com/J5NlF0PGRN- Film Independent (@filmindependent) 7 février 2016 Lorsque Lisa et Michael se rapprochent, le film devient encore plus prenant, et dévoile une scène de sexe incroyablement tendre et touchante, qui a valu au film la mention 'réservé aux adultes' dans son pays d'origine, les Etats-Unis. Un drame bouleversant qui s'adresse à la part d'humanité présente en chacun de nous. 'Anomalisa' est un exercice de créativité, d'imagination et de précision réussi avec brio.
Vidéos à la une
Dans l'ascenseur, le métro, au téléphone, elles sont partout et nous accompagne dans notre quotidien : ce sont des voix enregistrées par des professionnels. Certaines entreprises sont spécialisées dans la recherche de ces voix et la plupart du temps, ce sont des comédiens. Dans les transports parisiens, ce sont les salariés qui sont mis à contribution.
Vidéos à la une
C'est la convention des amateurs de pop culture japononaise. Anime Expo ouvre ses portes pour quatre jour et beaucoup des visiteurs sont venus costumés.
Vidéos Sciences
Au sommaire de cette édition de Futuris : comment remettre au goût du jour les classiques de l'animation et les dessins animés en noir et blanc réalisés à la main tout en donnant envie à la jeune génération, davantage mordue de 3D, de les découvrir ? La réponse pourrait bien venir de Prague, en République tchèque. Dans ce petit studio d'animation, on planche assidument sur la question et quelques-uns des outils développés sur place pourraient bien révolutionner le monde de l'animation. Une révolution qui passe par ce logiciel capable d'automatiser la colorisation - très chronophage - d'animations dessinées à la main, y compris celles en noir et blanc. Les explications de Daniel Sykora, informaticien à l'Université technique de Prague et coordinateur du projet CARTOON SCIENTIST : 'Nous avons dû développer un ensemble d'algorithmes permettant de définir les limites spécifiques de chaque zone à coloriser. Ainsi, l'utilisateur n'a plus qu'à fournir certaines indications concernant ces zones et les algorithmes en déterminent automatiquement les limites. ' En outre, l'équipe de chercheurs qui participe à ce projet européen a constaté que le logiciel développé pouvait non seulement servir à la restauration d'animations anciennes, mais également à démultiplier le potentiel technique et artistique de l'animation 2D actuelle, comme le souligne Daniel Sykora : 'Vous pouvez, par exemple, créer des approximations 3D sur votre dessin fait à la main, ce qui était quasiment impossible auparavant, ou en tout cas très fastidieux. Vous pouvez également y incorporer des informations visuellement plus riches et plus tactiles. Vous pouvez aussi combiner tous ces éléments pour produire des images qui ont un rendu proche de la 3D, alors qu'il s'agit bien d'animation 2D.' Concrètement, comment cette technique peut-elle être utilisée par les dessinateurs de films d'animation ? Le logiciel a été conçu pour être polyvalent, c'est-à-dire être appliqué à toute une palette de styles et de supports. Les dessinateurs devraient même être en mesure de retrouver le confort et les sensations de l'animation papier, sans ses inconvénients. Zuzana Studená, dessinatrice chez Anifilm, nous livre ses premières impressions : 'D'après ce que j'ai compris, je pourrai aussi facilement introduire le dessin que j'aurais fait à la main sur un papier, ce qui est une technique qui me reste quand même toujours très douce, c'est une technique que j'aime beaucoup et qu'ici, avec la tablette graphique, je perds un peu. Tout demande beaucoup de temps dans l'animation. Mais bon, justement, avec de bons logiciels, il y a moyen d'aller plus vite. Et avec cet outil-là, on va sûrement pouvoir aller plus vite. Ça, c'est sûr. On va pouvoir s'amuser un peu ! ' Ce logiciel est désormais disponible dans le commerce sous la forme d'un plug-in compatible avec les programmes de graphisme existants. De quoi donner un nouveau souffle à l'industrie européenne du film d'animation. Le point avec Fabrice Debarge de chez TVPaint : 'On a pu coloriser des séquences d'images directement. C'est-à-dire qu'en un seul trait, on arrivait à coloriser des dizaines et des dizaines d'images - une chose que l'on n'arrivait pas nécessairement à faire avant. Et ça, c'est une accélération qui est vraiment très sensible, surtout quand on fait de l'animation, ça réduit sensiblement les budgets en fait. C'est quelque chose qui est très long, c'est souvent sous-traité en dehors de l'Europe, eh bien, si on a moyen de faire tout ça, ici, en Europe justement, on va gagner énormément de temps. Donc pouvoir coloriser rapidement, c'est un vrai défi !'
Vidéos Cinéma
Une première vidéo du film Disney Frozen (en français : la reine des neiges) vient de sortir. L'histoire est inspirée d'un conte de Andersen.  Sortie prévue le 4 décembre.
Publicité