Vidéos A la une
Une aventure toujours plus épique de l'USS Enterprise et de son audacieux équipage. L'équipe explore les confins inexplorés de l'espace, faisant face à une nouvelle menace. Bref les Trekkies vont être ravis. L'Enterprise revient avec ce 'Star Trek Sans Limites' qui marque le cinquantième anniversaire de la franchise. La sortie du film dont voici la première à Londres a été marquée par la mort tragique dans un accident de voiture de l'acteur Anton Yelchin Zachary Quinto, acteur : 'Ce film a un côté très rétro et je suis ravi de pouvoir fêter cela. C'est assez remarquable de voir quelque chose comme ça qui a pu durer plus d'un demi siècle. Et nous sommes vraiment fiers de faire partie de cette étape importante.' Une des nouveautés ici c'est que Sulu, le pilote, a fait son coming out. L'acteur original George Takei, lui même gay, a pourtant constaté que cette définition de personnage était vraiment malheureuse, non pas parce que le personnage est homosexuel mais parce qu'il ne correspond pas à la vision du créateur de la série. John Cho est le nouveau Sulu : 'J'espère que s'il voit le film et la façon dont il aborde la question qui est très désinvolte, on en parle d'une façon très normalisée, j'espère donc qu'il aura une opinion positive.' C'est la troisième fois depuis 2009 que Star Trek revient. Celui ci sortira sur les écrans français le 17 août.
Vidéos A la une
La traque de Jason Bourne par les services secrets américains se poursuit. Des îles Canaries à Londres en passant par Las Vegas... On aura compris que la franchise Bourne se poursuit aussi avec ce cinquième volet. Matt Damon : 'Et bien ça a été difficile de se préparer. Je veux dire par là que c'est beaucoup plus difficile que quand j'avais 29 ans. J'ai 45 ans maintenant. Et l'animal est bien différent. Mais c'est un bon problème finalement.' La Suédoise Alicia Vikander joue le rôle d'une hackeuse de la CIA. Alicia Vikander : 'j'ai grandi en regardant ce genre de films. La franchise Bourne était pour moi une de mes favorites. Je suis une grande fan et ça a été un grand moment pour moi quand je me suis vue pour la première fois il y a une semaine. Je me disais 'oh mon dieu, je suis dans un des films !' Jason Bourne est toujours aussi pro, toujours aussi aguerri dans le maniement des armes. Mais au fait il en pense quoi Matt Damon du contrôle des armes ? Matt Damon : 'C'est un sujet tellement toxique, tellement radioactif dans mon pays que l'on peut plus en parler sans que les gens deviennent engagés et en colère. C'est un sujet malheureusement très clivant. Ce serait bien de pouvoir trouver un moyen de protéger nos enfants de personnes qui sont mentalement dérangées.' 'Jason Bourne' a été réalisé par Paul Greengrass qui retrouve lui aussi la franchise. Il sortira en France le 10 août.
Vidéos A la une
Et bien voilà ils reviennent. La terre est menacée par une catastrophe d'une ampleur inimaginable. Pour la protéger, toutes les nations ont collaboré autour d'un programme de défense colossal exploitant la technologie extraterrestre récupérée. Mais rien ne peut nous préparer à la force de frappe sans précédent des aliens. Seule l'ingéniosité et le courage de quelques hommes et femmes peuvent sauver l'humanité de l'extinction. Reviennent aussi dans cette 'Résurgence' 20 ans après 'Independence Day', Jeff Goldblum et le réalisateur Roland Emmerich, on notera l'absence de Will Smith. Roland Emmerich : 'C'est un monde différent, un monde qui est uni avec cette nouvelle génération qui a grandi avec l'idée qui si on s'entraîne beaucoup on peut défendre la Terre contre une possible attaque d'aliens. Et pour moi c'était une idée très intéressante. Quand j'ai fait le premier film je me disais que j'espérais qu'un jour des extra terrestres viennent sur terre. J'espérais qu'ils ne seraient pas aussi méchants que ceux que nous avons créés. Mais je pense que ce serait le moment le plus étonnant de toute notre vie quand soudainement on aurait ce contact.' Le premier opus avait rapporté plus de 700 millions d'euros (pour un budget de 60 millions). Un beau retour sur investissement... celui ci a coûté quelque 180 millions d'euros. Invasion mondiale prévue pour la fin juillet...
Vidéos A la une
'Captain America : Civil War est le titre de ce nouvel épisode où Steve Rogers affronte son ancien meilleur ami Iron Man, son collègue des Avengers dont la mission, comme chacun, sait, est de protéger l'humanité. SPOILERS: 9 Minutes Of CaptainAmerica #CivilWar B-Roll Footage Is Now Online https://t.co/vWn4MBxZe4 #Marvel pic.twitter.com/mtMC1BEqZF- ComicBookMovie.com (ComicBook_Movie) April 13, 2016 Les super-héros de Marvel ont des fans à travers le monde depuis la fin des années trente et les films tirées des bandes dessinées sont la plupart du temps des blockbusters. Cette fois-ci, l'acteur Chris Evans s'empare du premier rôle. 'On ne le fait pas pour nous, mais pour que les fans soient contents' explique-t-il, 'surtout pour ce genre de franchises où les personnages sont connu et les fans des passionnés qui attendent beaucoup : c'est pour eux.' Pour la première du film, à Los Angeles, Robert Downer Jr, alias Iron Man était accompagné de son épouse Susan, qui est elle-même productrice de cinéma. Anthony Mackie était là lui aussi. L'acteur joue dans le film le rôle du Falcon qui dans cet épisode est doté d'ailes mécaniques et qui n'a pas beaucoup apprécié le costume qu'il a dû porter. 'Les costumes étaient terribles parce qu'il faisait 43 degrés à Atlanta - c'était une torture' raconte-t-il. Ce sont les frères Anthony et Joe Russo qui signent ce film, les mêmes qui avaient déjà réalisé en 2014 'Captain American : Winter Soldier'. 'Une des meilleures choses quand on fait des films Marvel, c'est de partager avec les fans' explique Joe Russo. 'Il y a une telle communauté de passionnés, c'est motivant. Maintenant, on peut partager et en parler. Maintenant, on peut partager et en parler.' C'est l'acteur allemand Daniel Brühl, dont on se souvient dans 'Good Bye, Lenin!' qui incarne ici le sadique Baron Helmut Junior Zemo, l'ennemi numéro 1 de Captain American. 'Travailler sur ce film a été une expérience inoubliable' se souvient Daniel Brühl. 'C'est comme si j'avais eu 12 ans et qu'à nouveau, j'étais bouche bée. Quand je pense à certains passages du film, c'est juste énorme. Il y a des passages où on se laisse emporter et vous vous dite 'Wow'.' Le film sera également diffusé en 3D et en IMAX 3D et sort en France le 27 avril.
Vidéos A la une
Deadpool, est l'anti-héros le plus atypique de l'univers Marvel. A l'origine, il s'appelle Wade Wilson : un ancien militaire des Forces Spéciales devenu mercenaire. Après avoir subi une expérimentation hors norme qui va accélérer ses pouvoirs de guérison, il va devenir Deadpool. Armé de ses nouvelles capacités et d'un humour noir survolté, Deadpool va traquer l'homme qui a bien failli anéantir sa vie. Ryan Reynolds a déjà incarné le personnage de Deadpool. c'était dans X-Men Origins: Wolverine aux côtés de Hugh Jackman dans la peau du célèbre mutant aux griffes d'acier. Ryan Reynolds : 'Nous sommes ici à l'intersection d'un super héro de l'apocalypse. On a tous ces films qui arrivent et ils sont tous très sérieux, très bruts et sombres et Deadpool est à l'opposé de ça. Il ne prend rien au sérieux et je crois que c'est drôle, c'est un changement de rythme rafraîchissant. On garde les scènes d'action intense, on a un film qui parle de thèmes un peu plus adultes que ceux que l'on a vue dans les récents marvels...' Ed Skrein qui a entre autre pris la sutie de Jason Statham dans Le transporteur a donné la réplique à Ryan Reynolds : 'Ce n'était pas vraiment difficile quand vous êtes devant la caméra et dans votre personnage. Mais dès que je me retournais... c'était difficile de ne pas éclater de rire. Parce que lui il continuait et vous vous essayez de ne pas rire . Et puis ils disent 'coupez' et tout le monde éclate de rire.' Deadpool sur les écrans du monde entier cette semaine.
Vidéos A la une
Une vente aux enchères qui a ravi les fans de Sylvester Stallone. Divers accessoires des films qui l'ont rendu célèbre ont été vendus à Los Angeles, entre le 18 et le 20 décembre, pour quelques 3 millions d'euros. La veste en cuir noire qu'il portait pour son rôle de Rocky Balboa a notamment rapporté près de 150 000 euros. Une partie des recettes de la vente sera reversée à des oeuvres de charité.
Vidéos A la une
Pas de course-poursuites ni d'explosions, mais plutôt une atmosphère intimiste et pesante où apparaissent des bribes du passé du célèbre agent secret britannique 007. Daniel Craig fait face à Christoph Waltz et à l'organisation criminelle Spectre apparu dès 1962 dans Dr No. L'Italienne Monica Belluci et la Française Léa Seydoux sont à l'affiche de cette 24ème aventure réalisée par Sam Mendès. Sortie prévue le 23 octobre prochain au Royaume-Uni, le 11 novembre en France.
Vidéos A la une
La Corée du Nord aurait commandité la cyber-attaque dont a été victime Sony Pictures Entertainment le 24 novembre dernier. C'est ce qu'affirme une source gouvernementale américaine. Malgré son isolement diplomatique et économique, la Corée du Nord aurait investi dans une cellule de piratage capable de mener des cyber-guerres. Dite bureau 121, elle dépendrait du bureau général de reconnaissance, une agence d'élite d'espion dirigé par les militaires. Ces informations émanent de transfuges nord-coréens, comme cet ancien professeur de science informatique, Kim Heung-Kwang, qui s'exprime depuis Séoul : 'ces hackers sont les meilleurs et les plus talentueux en Corée du Nord. Ils font partie des cols blancs dans la société nord-coréenne, ils sont connus, reconnus, et respectés'. Suite aux menaces des pirates informatiques, au grand dam de la Maison Blanche et de nombreux cinéastes, hier Sony Pictures a annulé la sortie du film 'L'interview qui tue!', une parodie évoquant un projet d'assassinat du dirigeant nord-coréen. 'Je pense que lorsque la menace passe de virtuelle à réelle, c'est là que les dominos commencent à tomber', explique une journaliste d'Hollywood. 'Avant il ne s'agissait que de fuites qui n'affectaient pas vraiment le public. Mais une fois que la menace est devenue réelle, qu'on parle de possible dommage physique, alors, il est quelque peu inévitable que des choix soient faits'. Plusieurs chaînes de cinéma ont en effet refusé de projeter le film, ce qui a mené Sony à déclarer, je cite, 'nous partageons complètement leur intérêt souverain pour la sûreté de leurs employés et de leurs clients.' Sony qui doit en outre faire face à une plainte pour défaut de sécurisation émanant de 15 000 salariés.
Vidéos A la une
Fini les rumeurs pour les fans de James Bond, du moins certaines. Le casting du prochain épisode sur le célèbre agent 007, incarné par six acteurs depuis les années 60, a été officiellement révélé ce jeudi à Londres. Le film, qui sera réalisé par Sam Mendès, portera le nom de 'Spectre'. Le tournage va débuter lundi et doit durer sept mois. Les actrices italienne et française Monica Belluci et Léa Seydoux ont obtenu les principaux rôles féminins. Le célèbre espion de sa Majesté sera une nouvelle fois interprété par l'acteur britannique Daniel Craig qui pilotera une Aston Martin DB 10. Le rôle du méchant a été confié à l'acteur autrichien Christoph Waltz qui a joué notamment dans Django Unchained. 'Spectre' est l'acronyme de l'organisation clandestine que 007 a combattue à plusieurs reprises depuis le premier film de la série, 'Dr No', en 1963. Dans quelles nouvelles aventures, James Bond sera propulsé ? Interrogé par la télévision britannique, Daniel Craig n'a pas voulu le révéler. Et on le comprend. Il faut maintenir le suspens. Spectre doit sortir en Grande-Bretagne le 23 octobre 2015. On est presque sûr d'une chose : l'agent 007, comme le disait l'un de ses ennemis dans Octopussy, a 'la fâcheuse habitude de survivre'.
Publicité