Vidéos à la une
Quelques heures après la démission surprise de Joseph "Sepp" Blatter, le président de la Fifa, le Premier ministre français, Manuel Valls, a commenté la nouvelle. "Le football a besoin de règles, et de respect. Il y a très gros traumatisme dans le monde du football, si la démission du président la Fifa permet de régénérer le football internationale ce serait une bonne chose", a-t-il notamment affirmé.
Publicité