Politique
Pour les funérailles de Fidel Castro, samedi, la ministre de l'Environnement a choqué avec un discours un peu trop élogieux. Découvrez les polémiques auxquelles la femme d'État a été confrontée depuis son accession au gouvernement de Manuel Valls.
International
Le père de la Révolution cubaine, Fidel Castro, est mort vendredi soir à La Havane. Agé de 90 ans, celui qui a mis fin au régime de Batista a marqué l'histoire de son pays. Retour en images sur 5 moments forts.  
International
L'ancien président de Cuba, Fidel Castro, est mort vendredi soir à La Havane à l'âge de 90 ans. 
International
A l'occasion des 90 ans de Fidel Castro, un rouleur de cigares cubain a réalisé un exploit en roulant un Havane de 90 mètres. Découvrez la vidéo. 
Vidéos A la une
Après avoir connu les camps de concentration nazis, Marita Lorenz, jeune allemande s'est réfugiée aux États-Unis avec sa famille. Durant un voyage à Cuba, elle tombe amoureuse du dirigeant communiste. Une équipe de TF1 est allée à sa rencontre. À 77 ans, elle publie son autobiographie et évoque ce coup de foudre qui a fait basculer sa vie à seulement 19 ans.
Vidéos A la une
C'est un nouveau chapitre dans le rapprochement historique opéré depuis quelques mois entre Cuba et les Etats-Unis. Lundi 2 mai, le premier bateau de croisière américain depuis plus de 50 ans est arrivé au large de La Havane. Les habitants, en joie, n'ont pas hésité à venir saluer le navire, tout en brandissant des drapeaux des deux pays.
Vidéos A la une
L'ex-président cubain, âgé de près de 90 ans, a évoqué sa disparition future et le legs du communisme cubain mardi en participant à la session de clôture du congrès du Parti communiste de Cuba (PCC, unique), ce mardi.
Vidéos A la une
Le 7e congrès du Parti communiste cubain s'est achevé ce mardi à La Havane en présence en présence du Leader Maximo, qui a été le témoin de la réélection de son frère Raul à la tête du bureau politique et au maintien de la vieille garde autour du Premier secrétaire. Pour sa part Fidel Castro s'est réjouit certain que les 'idées des communistes cubains' lui survivront. 'Ce pourrait être la dernière fois que je prends la parole dans cette salle' a ainsi déclaré Fidel Castro aux délégués. 'J'ai voté pour tous les candidats qui ont été soumis par le Congrès, et je suis reconnaissant pour votre invitation et l'honneur que vous me faites à m'écoutier. Je vous félicite tous, mais, avant tout, le camarade Raul Castro pour ses efforts magnifiques.' Raul Castro a expliqué qu'il comptait poursuivre les réformes économiques engagées, tout en excluant une restauration du capitalisme. Cuba s'est rapproché des Etats-Unis en 2015, mais l'île traverse une période économique difficile et continue d'importer de 70 à 80 % de ses besoins en nourriture.
Vidéos A la une
Ses apparitions sont rares : Fidel Castro s'est rendu hier dans une école de La Havane. La télévision d'Etat cubaine a retransmis quelques images de sa discussion avec des élèves et des enseignants. Il était venu célébrer l'anniversaire de la mort de la femme de son frère, actuel président de Cuba Raul Castro.
Vidéos A la une
L'ancien président cubain est apparu ce jeudi dans une école de La Havane. Barbe grise, veste de survêtement, Fidel Castro s'est entretenu avec les enfants et les enseignants. Cette sortie coïncidait avec le 86ème anniversaire de la naissance d'une héroïne de la révolution cubaine, Vilma Espin, qui fut l'épouse de son frère Raul. Les apparitions de Fidel Castro en public sont rares : la dernière fois, c'était en juillet 2015. Fidel Castro est aujourd'hui âgé de 89 ans. Il a officiellement démissionné de son poste en 2008 pour des raisons de santé. Cette apparition de M. Castro intervient à quelques jours du congrès du Parti communiste, le 16 avril, et après une longue lettre critique, 'Le frère Obama', écrite à la suite de la visite historique du 20 au 22 mars à La Havane du président américain. >>Fidel Castro sur les Etats-Unis : Nous n'avons pas besoin que l'empire nous fasse des cadeaux - avec AFP
Vidéos A la une
Fidel Castro sort de silence, une semaine après la visite du président américain à Cuba. Dans une lettre intitulée Le frère Obama, le Líder Maximo affiche sa rancoeur vis-à-vis de l'ancien ennemi de la Guerre froide : 'Nous n'avons pas besoin que l'empire nous fasse des cadeaux de quoi que soit', écrit-il. Puis d'ajouter : 'Nous sommes capables de produire des aliments et les richesses dont nous avons besoin grâce aux efforts et à l'intelligence de notre peuple.' Le père de la révolution cubaine fustige les 'paroles sirupeuses' prononcées par Barack Obama lors de son séjour à Cuba, destiné à sceller le rapprochement diplomatique entamé entre les deux pays. Dans son discours, le président américain avait notamment défendu avec force la liberté d'expression pour tous les Cubains. Le nom de Fidel Castro, qui fêtera bientôt ses 90 ans, n'avait pas été cité durant cette visite historique, la première d'un président américain sur l'île en près d'un siècle.
Vidéos A la une
IL DU WEB. Pour la première fois depuis 1928, un président américain en exercice se rend à Cuba, après les rapprochements entre les deux pays l'année dernière. Barack Obama est arrivé dimanche à La Havane et a tenu à saluer les Cubains sur Twitter avec la fameuse expression populaire "Que bola Cuba ?". Sur les réseaux sociaux, son arrivée fait débat. D'autant que Fidel Castro aurait anticipé son arrivée en 1973 lorsqu'il aurait déclaré : "Les États-Unis dialogueront avec nous quand ils auront un président noir et que le pape sera sud-américain". Mais a-t-il eu réellement ces mots visionnaires ?
Vidéos A la une
À Miami, c'est à "Little Havana" que se trouve les réfugiés politiques qui ont fui le régime de Fidel Castro. La visite de Barack Obama sur île est très mal accueillie. "Obama c'est un communiste" peut-on entendre. Ils dénoncent une mascarade. Mais pour les plus jeunes, le dégel des relations diplomatiques entre les deux pays ennemis est l'occasion de retrouver la terre de leurs "ancêtres".
Vidéos A la une
Barack Obama est à Cuba jusqu'à mardi. Il a été accueilli en grande pompe et par une foule nombreuse dans la rue. Les façades des bâtiments ont même été repeintes. "Ça fait presque 90 ans qu'un président américain n'a pas posé un pied sur l'île" a rappelé Josselin Huchet, correspondant de LCI.
Vidéos A la une
Invité de LCI ce lundi pour évoquer la venue de Raul Castro à Paris, le président de l'Observatoire politique de l'Amérique latine et des Caraïbes Olivier Dabène explique que Raul Castro a toujours été plus pragmatique que son frère Fidel et a longtemps fait office d'homme "de l'ombre" avant de prendre le pouvoir en 2006.
Vidéos A la une
Invité du 12/14 de LCI, pour commenter la visite de Raul Castro en France, la politologue et spécialiste de Cuba Janette Habel a donné des nouvelles de l'ex-dirigeant de Cuba Fidel Castro. "Il va avoir 90 ans, mais si l'on en croit les gens qu'il rencontre il est encore intellectuellement très présent", a-t-elle déclaré à l'antenne.
Vidéos A la une
Après Jean-Paul II et Benoît XVI, le pape François est le troisième souverain pontife à visiter Cuba. Alors que le régime castriste avait interdit toute pratique religieuse après la révolution castriste débutée en 1953. Cinquante ans plus tard, l'église est encore à construire. Les prêtres se mobilisent pour faire revivre la foi de leurs fidèles.
Vidéos A la une
Contrairement aux Etats-Unis, Cuba n'a pas autorisé le pape François à visiter une prison. Pour Guy Baret, journaliste théologien, le pape n'a pas insisté car il souhaiterait éviter l'affrontement avec le régime cubain.
Vidéos A la une
En visite à Cuba, pour trois jours, le pape François a rencontré Fidel Castro dimanche dans sa résidence de La Havane. Le souverain pontife a pris la pose avec le leader de la Révolution cubaine.
Vidéos A la une
La visite du Pape François est très importante pour le symbole et les catholiques cubains. Ce qui est sûr c'est qu'il y aura un échange avec Raul Castro, mais une poignée de main avec Fidel Castro est-elle prévue ? Rien n'est moins sûr.
Vidéos A la une
Un " exemple de réconciliation pour le monde entier ". C'est ainsi que le pape François a qualifié le rapprochement diplomatique entre les États-Unis et Cuba. Le souverain pontife est arrivé samedi à La Havane pour un voyage de trois jours sur l'île, à l'issue duquel il rejoindra les États-Unis. Cette visite historique et symbolique intervient deux mois et demi après le rétablissement des relations entre les deux pays. Le pape François a été accueilli dès son arrivée par des dizaines de milliers de fidèles et par le président cubain Raul Castro, qui l'a remercié pour son appui au dialogue avec les États-Unis. Il doit rencontrer dimanche son frère, Fidel, figure de l'histoire Cubaine, aujourd'hui âgée de 89 ans.
Vidéos A la une
Le secrétaire d'Etat des États-Unis John Kerry, s'est rendu vendredi à Cuba pour hisser le drapeau américain. Une visite diplomatique historique depuis 1961. Il en a profité pour lancer quelques piques au régime de Castro.
Vidéos A la une
C'est une nouvelle journée historique qui est prévue ce vendredi à Cuba. Au lendemain de l'anniversaire de Fidel Castro, célébré par les Cubains notamment lors d'un concert et à travers une exposition au Mémorial José Martià à La Havane, l'ambassade américaine sera officiellement rouverte en présence du secrétaire John Kerry. L'anniversaire de l'ex-président cubain, remplacé par son frère Raul, a également été marqué par la présence des présidents vénézuelien Nicolas Maduro et bolivien Evo Morales. C'est dans ce contexte que la presse locale a publié ce jeudi des déclarations de Fidel Castro sur une dette des Etats-Unis s'élevant à 'de nombreux millions de dollars'. Après un rapprochement historique annoncé en décembre dernier par les présidents américain et cubain, les deux pays ont rétabli leurs relations diplomatiques en juillet. Ce vendredi, le secrétaire d'État John Kerry sera le premier chef de la diplomatie américaine à se rendre à La Havane depuis 1945. Le drapeau américain sera hissé devant l'ambassade. Avec AFP et AP Avec AFP et AP
Vidéos A la une
L'ancien président cubain, Fidel Castro, a fait une seconde apparition publique en moins d'une semaine. Une activité inhabituelle pour l'ex-chef révolutionnaire, âgé de 88 ans. En raison du secret observé sur son état de santé, ses apparitions sont toujours scrutées à la loupe.
Vidéos A la une
La présidence Obama a rouvert ses rapports avec Cuba. Les Cubains se réjouissent unanimement de ce changement déterminant pour l'avenir du pays.
Vidéos A la une
Agés d'un an et demi, ils sont dix et mesurent un mètre de long. En provenance d'un zoo de Stockholm, ils ont renoué avec leur île d'origine depuis quelques jours. En attendant d'être libérés dans un marais, ils ont été placés en quarantaine. Car leur histoire est particulière. C'est Fidel Castro en personne qui a donné leurs parents à un cosmonaute russe. Ce dernier les a amené à Moscou avant de les confier au zoo de Moscou puis à celui de Stockholm. 'Fidel Castro doit être étonné parce que quelque chose qu'il a donné, qu'il a montré à des amis à produit un résultat. je pense que cela doit le rentre très heureux', explique ce vétérinaire. De race pure, les bébés crocodiles font partie d'un programme de conservation pour cette espèce en grave danger d'extinction et dont la chasse est illégale. Quant à leurs parents qui ont été symboliquement renommés Hillary et Castro, ils coulent toujours des jours heureux en Suède.
Vidéos A la une
En visite officielle en Haïti mardi, le président François Hollande a tenu à désamorcer la polémique après sa rencontre avec Fidel Castro à Cuba. Cyril Adriens, envoyé spécial de LCI dans les Caraïbes, revient sur ce dossier alors que la grogne monte à Port-au-Prince où on espérait une levée de la dette de la part du chef d'Etat français.
Vidéos A la une
L'écrivain cubain en exil Jacobo Machover estime que Fidel Castro n'est pas fréquentable, pas plus aujourd'hui qu'à l'époque, et que son frère ne vaut pas mieux. Il dénonce les dizaines d'emprisonnés (opposants ou anciens révolutionnaires) et tous ceux poussés en exil depuis des décennies dans le pays.
Vidéos A la une
En 2003, François Hollande alors premier secrétaire du Parti socialiste, critiquait "les dérives du régime" du dictateur Fidel Castro. Douze ans plus tard, sa rencontre avec le Lider Maximo est teintée de polémiques.
Vidéos A la une
Eric Brunet, animateur radio sur RMC (Carrément Brunet), chroniqueur et essayiste français, et Laurent Neumann, précédemment Directeur de la Rédaction de Marianne ont donné leurs points de vue sur l'importance de la visite officielle de François Hollande à Cuba et de sa rencontre avec Fidel Castro.

Pages

Publicité