Vidéos A la une
Le Français Jacques Audiard reçoit la Palme d'Or pour Dheepan, qui évoque le sort de migrants tamouls du Sri Lanka qui aterrissent dans une cité de la banlieue Sud de Paris. Les acteurs sont trois inconnus. Il était attendu, 'The Son of Saul', premier film du hongrois Laszlo Nemes, a reçu le Grand Prix du jury. Un film choc, qui raconte l'histoire d'un juif contraint de travailler dans un commando spécial rattaché à un crématoire du camp d'Auschwitz. Cette année, le prix d'interprétation féminine est partagé entre deux actrices : la française Emmanuelle Bercot, pour son rôle dans 'Mon Roi' de Maïwenn qu'elle tient aux côtés de Vincent Cassel. et l'américaine Mara Rooney, qui raconte une histoire d'amour entre deux femmes dans l'Amérique des années 1950. Enfin, l'acteur français Vincent Lindon décroche le prix d'interprétation masculine pour son rôle dans 'La loi du marché'. C'est la première récompense de sa carrière pourtant étoffée.
Vidéos A la une
L'un des favoris pour la Palme d'Or qui doit être attribuée ce soir à Cannes est 'Le fils de Saul', premier film choc du hongrois Laszlo Nemes sur un déporté juif forcé de travailler dans les chambres à gaz à Auschwitz. Il restitue l'horreur de la Shoah, sans presque jamais montrer les victimes. Un film qui a déjà reçu le prix FIPRESCI remis par un jury constitué de critiques de cinéma internationaux pendant le festival de Cannes. Les critiques ont en effet beaucoup aimé le film : ' 'Le fils de Saul' serait un geste courageux de la part du jury parce que c'est un premier film. Si ce n'est pas celui-là, j'aimerais que la Palme d'Or soit attribuée à Jia Zhang Kye', confie le journaliste portugais João Antunes. Le film du réalisateur chinois, 'Mountains may depart', est aussi l'un des favoris de la critique. Il raconte l'histoire d'un trio amoureux, sur trois époques différentes, sur fond d'une déshumanisation progressive entraînée par le capitalisme et la technologie. 'Pas de grand favori qui se dégage, même si les Italiens et les Chinois sont souvent cités, la compétition reste très ouverte et le palmarès risque de réserver quelques surprises' souligne notre envoyé spécial Frédéric Ponsard. Mais s'il doit y avoir un favori, c'est incontestablement Nanni Moretti, l'un des seuls qui n'a pas déçu avec 'Mia Madre', dont l'actrice principale, Margherita Buy est aussi pressentie pour le prix d'interprétation féminine. Nanni Moretti a déjà reçu la Palme d'Or, il y a tout juste quatorze ans.
Vidéos A la une
Le prix Un Certain Regard récompense le réalisateur islandais Grimur Hakonarson pour son film intitulé Bélier, 'Hrutar' en islandais. Le prix lui a été remis par la présidente du jury Prix Isabella Rossellini. 'Nous avons voyagé dans beaucoup de pays et entendu beaucoup de voix' a-t-elle expliqué à l'issue de la cérémonie. 'C'était le plus agréable, mais 'Bélier' est le film que nous avons choisi.' 'Bélier' est l'histoire de deux frères, qui ne se parlent plus depuis des années, mais s'unissent pour sauver leurs béliers. La journée de samedi à Cannes fut également marquée par la présence sur le tapis rouge de Marion Cotillard et Michael Fassbender qui présentaient Macbeth, le film du réalisateur australien Justin Kurzel, le dernier film en compétition pour la Palme d'or. 'Tous les films ont été vus par le jury sous la présidence des frères Coen qui doivent désormais délibérer et choisir qui recevra cette année la Palme d'or' dit Frédéric Ponsard, l'envoyé spécial d'Euronews à Cannes. Même si les Italiens et les Chinois reviennent souvent dans les conversations, Frédéric Ponsard explique que 'la compétition reste très ouverte et que le Palmarès risque de réserver quelques surprises.'
Vidéos A la une
Ils sont à l'affiche du dernier film présenté lors de la 68ème édition du Festival de Cannes : Macbeth. Marion Cotillard et Michael Fassbinder foulent à leur tour le tapis rouge pour défendre le deuxième long-métrage du réalisateur australien Justin Kurzel. L'auteur des Crimes de Snowtown, s'attaque à un monument, s'inscrivant dans les pas d'Orson Welles et de Roman Polanski. Le festival de Cannes a par ailleurs remis l' il d'or, un nouveau prix qui récompense un documentaire, à 'Au-delà d'Allende, mon grand-père', de Marcia Tambutti Allende. Petite-fille du président chilien Salvador Allende, Marcia Tambutti Allende retrace ici les tribulations de sa famille après le coup d'Etat de Pinochet en 1973. Ce dimanche matin, conformément au rituel, les neufs jurés se retireront dans un lieu tenu secret et protégé par la police. Sans téléphone portable et pour seul décor la baie de Cannes vue d'une luxueuse villa de type hollywoodien, ils délibéreront, puis déposeront leur petit papier plié en 4 dans un seau à champagne.
Vidéos A la une
Retrouvailles sur le tapis rouge du festival de Cannes, ce vendredi, pour Gérard Depardieu et Isabelle Hupert qui présentaient 'La Vallée de l'Amour' du Français Guillaume Nicloux. L'histoire d'un homme et d'une femme qui se sont aimés et partent sur les traces de leur fils décédé. Un film porté par des dialogues très simples et réalisé à la manière d'un documentaire. Retour sur la croisette, ce vendredi aussi, et après une longue absence, du réalisateur taïwanais Hou Hsiao-hsien, qui a, peut être, cette fois une chance de Palme d'Or avec 'Assassin', un film de sabre qui se déroule dans la Chine du IXè siècle.
Vidéos A la une
L'avenir du droit d'auteur en Europe a été abordé ce dimanche par le Premier ministre français Manuel Valls, lors d'un colloque organisé en marge du festival de Cannes. La généralisation des supports numériques et la propagation des oeuvres sur le net, notamment via les réseaux sociaux, préoccupent le secteur. Pour la ministre de la Culture et de la Communication, Fleur Pellerin, il faut trouver un moyen de protéger les droits d'auteurs tout en préservant la diversité culturelle : 'Nous sommes prêts à le moderniser ce droit d'auteur, mais nous ne sommes pas prêts à jeter par la fenêtre tout ce dont nous sommes très fiers, cette diversité culturelle, le fait qu'aujourd'hui l'Europe soit capable de produire des films comme le magnifique Ida, le magnifique film pololais, mais aussi Lucie, Timbuktu, voilà ce qu'est la diversité culturelle aujourd'hui, et voilà ce que nous ne sommes pas prêts à mettre en danger demain.' Le mois dernier, 26 cinéastes avaient lancé un appel pour mieux diffuser le cinéma européen. Ils proposent notamment qu'une taxe soit imposée aux géants du web afin que ceux-ci contribuent au financement de la création. Ils prônent également l'émergence d'acteurs européens capables de concurrencer les grandes plateformes de vidéo à la demande.
Vidéos A la une
En ce troisième jour de projections des films en compétition pour la Palme d'Or à Cannes, l'italien Nanni Moretti a ému la croisette avec son film 'Mia Madre'. Son actrice fétiche, Margherita Buy, y incarne une réalisatrice en crise face à la mort annoncée de sa mère. Son nom est déjà évoqué pour un possible prix d'interprétation. Nanni Moretti a déjà décroché la Palme d'Or en 2001. 'Après plusieurs nouveaux venus en début de compétition, c'est au tour des anciens 'Palmés' de faire leur apparition sur le tapis rouge. Mais autant Nanni Moretti livre un film touchant et juste qui a séduit la Croisette, autant Gus van Sant se fourvoie littéralement dans un mélo qui a été conspué lors des projections' note notre envoyé spécial Frederic Ponsard. Le dernier film de Gus Van Sant ne semble en effet pas avoir emballé la croisette. Le réalisateur américain était pourtant très attendu. Il a lui aussi déjà reçu la Palme d'Or en 2003. 'La Forêt des Songes' raconte la rencontre de deux hommes, un Américain et un Japonais, partis se suicider dans une forêt au pied du Mont Fuji.
Vidéos A la une
Dans moins d'un mois, Cannes déroulera le tapis rouge aux stars du cinéma. On connaît désormais la sélection de la 68e édition du Festival du film, dévoilée ce jeudi par le délégué général Thierry Fremaux. Honneur aux femmes puisque Catherine Deneuve et la réalisatrice Emmanuel Bercot ouvriront les festivités avec le film ''La Tête haute'', projeté hors compétition. Benoît Magimel est également à l'affiche de ce film qui raconte le parcours d'un jeune délinquant. La sélection officielle fait la part belle au cinéma français mais aussi italien. Nanni Moretti, Palme d'or en 2001, présentera ''Mia Madre'', alors que Paulo Sorrentino défendra le film ''Youth'' avec Michael Caine et Harvey Keitel. Pour l'instant, 17 films sont en compétition dont le très attendu ''Sea of Trees'' de Gus Van Sant qui réunit à l'écran deux stars, Matthew McConaughey et Naomi Watts. Woody Allen est un habitué de la Croisette. Le réalisateur de 79 ans viendra présenter, hors compétition, ''Un homme irrationnel'' avec Joaquin Phoenix et Emma Stone. Le Festival de Cannes aura lieu du 13 au 24 mai prochain.
Publicité