Vidéos Argent/Bourse
EDF et l'État sont en plein bras de fer à propos de l'indemnisation liée à la fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim. Pour convaincre Ségolène Royal de la faire remonter à des niveaux décents, Jean-Bernard Lévy a trouvé une solution. Le PDG d'EDF met en avant la composition du conseil d'administration du groupe. Comme les représentants de l'État ne votant pas sous peine d'être en conflit d'intérêts et ceux des salariés s'opposant à cette fermeture, il va s'appuyer sur les administrateurs indépendants pour arriver à ses fins. - Le regard de Pierre-Henri de Menthon, directeur adjoint de la rédaction de Challenges. - 18h l'heure H, du mardi 5 juillet 2016, présenté par Hedwige Chevrillon et Pauline Tattevin, sur BFM Business.
Vidéos Argent/Bourse
Au sommaire: La rencontre de Philippe Martinez et Myriam El Khomri autour des désaccords sur la loi Travail. La candidature de François Hollande pour l'élection présidentielle de 2017. L'indemnisation sur la fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim. La fébrilité des marchés à la veille du référendum sur le Brexit... - Avec: Muriel Motte, éditorialiste à l'Opinion. Et Béatrice Mathieu, rédactrice en chef adjointe de l'Expansion. - 18h l'heure H, du vendredi 17 juin 2016, présenté par Guillaume Paul, sur BFM Business.
Vidéos Argent/Bourse
La centrale nucléaire de Fessenheim ne risque pas de fermer ses portes de sitôt. EDF a en effet refusé de déposer sa demande d'abrogation de l'autorisation d'exploiter la centrale, et ce malgré la pression de l'Etat. La ministre de l'Ecologie et de l'Energie, Ségolène Royal, avait proposé à titre de dédommagement 80 à 100 millions d'euros à l'entreprise. Une offre qui a été jugée sidérante par les dirigeants. Ces derniers avaient estimé la perte des résultats à 4 milliards d'euros. Selon Hervé Mariton, député Les Républicains de la Drôme, et candidat à la primaire de la droite et du centre, EDF n'a pas qu'un seul actionnaire. Il est donc de la responsabilité des dirigeants de défendre l'intérêt social de l'entreprise. Dans le cas contraire, ils seraient répréhensibles juridiquement. Jusqu'où peut aller ce bras de fer entre EDF et l'Etat ? - Good Morning Business, du jeudi 16 juin 2016, présenté par Stéphane Soumier, sur BFM Business.
Vidéos A la une
"On a peur de quoi? D'un tsunami sur le Rhin?", a moqué mardi Nicolas Sarkozy en allusion àla catstrophe de Fukushima. Il a redit son opposition à la fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim, au cours d'une journée de travail de Les Républicains sur l'environnement. La fermeture de Fessenheim a été confirmée par François Hollande pour cette année la semaine dernière lors d'une conférence environnementale, assurant que la transition énergétique du pays était bel et bien engagée.
Vidéos A la une
La ministre de l'Environnement allemande a réclamé vendredi la fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim, en France, "le plus vite possible", après que la presse germanique s'est fait l'écho d'un incident survenu en avril 2014. Selon Claude Brender, le maire de Fessenheim, cette annonce deux ans après les faits ressemble fort à une tactique politique des maires du Bade-Wurtemberg, où se déroulent dimanche des élections législatives.
Vidéos A la une
Berlin a demandé à la France de fermer Fessenheim, la doyenne des centrales nucléaires françaises, "le plus vite possible", une requête qu'André Hatz a approuvé sur BFMTV, ce vendredi . Le porte-parole de l'association Stop Fessenheim a accusé Ségolène Royal d'avoir "une vision partiale du nucléaire". "Le nucléaire en France est une religion d'Etat", a-t-il estimé, allant même jusqu'à parler d'un tabou. "Cette centrale est dangereuse", a-t-il déclaré, rappelant qu'elle avait été construite en zone sismique et facilement inondable. "Trois mètres sous la centrale coule la plus grande nappe phréatique d'Europe", a-t-il ajouté. Ces risques, tout le monde en serait conscient, "sauf ceux qui ne veulent pas voir, à savoir le gouvernement", a-t-il fustigé.
Vidéos A la une
Le 17 octobre, la fin de l'universalité des allocations familiales et la fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim étaient les thèmes qui ont été critiqués et commentés par Jean-Christophe Buisson et Clémentine Autain, dans Hondelatte Direct, sur BFMTV.
Vidéos A la une
Politique Première: Apolline de Malherbe revient, ce mercredi 19 mars, dans sa chronique politique quotidienne sur le sentiment d'incompréhension et de désaccords qui s'est renforcé entre le...
Vidéos A la une
Retour sur l'intrusion des activistes de Greenpeace dans l'enceinte de la centrale nucléaire de Fessenheim (Haut-Rhin), pour dénoncer le manque de sécurité de la plus vieille centrale nucléaire...
Vidéos A la une
Des militants de Greenpeace ont pénétré ce matin dans la centrale nucléaire de Fessenheim. Plusieurs banderoles "Stop risking Europe" ont été déployées pour dénoncer la menace nucléaire que...
Société
Alors que le gouvernement s’est engagé à fermer la centrale nucléaire de Fessenheim, le Journal du Dimanche rapporte qu’une telle opération pourrait coûter jusqu’à huit milliards d’euros à l’Etat.
Société
L’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) a pointé six centrales dans le rapport annuel qu’elle a présenté mardi au gouvernement. Plus de détails.
Société
Greenpeace a dévoilé ce jeudi les cinq centrales nucléaires qu’il faut, selon elle, "fermer en priorité".  Plus de détails.
Publicité