Revue du web
Avec Atlantico
Alors qu'Anis Amri, l'auteur de l'attentat de Berlin, était recherché par les services de police, il s'est beaucoup déplacé avant d'être arrêté ce vendredi 23 décembre à Milan. Comme après chaque attaque terroriste, la pertinence du système Schengen et de la libre circulation des personnes est remise en question.
Revue du web
Avec Atlantico
Alors qu'Anis Amri, l'auteur de l'attentat de Berlin, était recherché par les services de police, il s'est beaucoup déplacé avant d'être arrêté ce vendredi 23 décembre à Milan. Comme après chaque attaque terroriste, la pertinence du système Schengen et de la libre circulation des personnes est remise en question.
Vidéos A la une
Invité de Ruth Elkrief ce lundi sur BFMTV, Philippe de Villiers a affirmé que les hommes politiques français "ont une responsabilité criminelle". "Ils ont du sang sur les mains", a même ajouté le fondateur du Mouvement pour la France. "Je pense aux attentats du 13 novembre, si on avait rétabli les relations diplomatiques avec la Syrie, on aurait eu les renseignements sur le cerveau des attentats. Et si on avait rétabli le contrôle aux frontières, on aurait empêché les allers et venues des kalachnikovs et des terroristes qui sont venus sur les terrasses pour tuer des petits français", a-t-il soutenu.
Politique
Le ministre de l’Intérieur a révélé ce vendredi matin que la France fermerait bientôt ses frontières afin de limiter la menace terroriste.
Vidéos A la une
Eric Brunet et Laurent Neumann ont analysé la réintroduction des contrôles à la frontière allemande, suite à l'affluence grandissante des réfugiés. Laurent Neumann estime que la chancelière Angela Merkel entend envoyer un message fort à ses voisins européens et les exhorter à participer à l'effort commun de résolution de la crise migratoire. De son côté, Eric Brunet pense que Schengen n'est peut-être plus le dispositif adapté et il va falloir trouver un autre plus performant. - Bourdin Direct, du lundi 14 septembre 2015, sur RMC.
Publicité