International
L’une des trois femmes retenues à Londres par un couple de sexagénaires pendant plus de trente ans aurait en réalité disparu depuis 45 ans. Il s’agit d’une Malaisienne âgée de 69 ans, arrivée en Grande-Bretagne en 1968.
International
Rose, la plus jeune des victimes du couple esclavagiste de Londres, a envoyé pendant sept ans près de 500 lettres à son voisin, dont elle était follement amoureuse. Certaines de ces lettres ont été publiées par des journaux britanniques. L’état psychologique de la femme âgée de 30 ans inquiète les enquêteurs.
International
Au lendemain de l'annonce de la libération de trois femmes séquestrées pendant au moins trente ans à Londres, les premiers détails sur les conditions de leur détention ont été révélés. Et certains font froid dans le dos.
Publicité