Vidéos à la une
Les heurts entre migrants et forces de l'ordre s'intensifient autour de la "Jungle de Calais". Dans la nuit de lundi à mardi, plus de 250 migrants ont fait irruption sur la rocade portuaire. Certains ont jeté des pierres en direction des policiers. Face à cette situation, la maire de Calais à demander l'appui de l'armée. La préfète du Pas-de-Calais, Fabienne Buccio, est opposé à une intervention de l'armée: "la sécurité intérieure est organisée par les policiers et les gendarmes qui font un travail remarquable. Chacun sa mission et tout fonctionnera bien". La préfète a réaffirmé que la frontière avec le Royaume-Uni était fermée :"On ne passe plus en Grande-Bretagne".
Publicité