Vidéos A la une
L'adresse email du jihadiste français Fabien Clain a été retrouvée sur un bout de papier chez, Saâd Rajraji, l'un des suspects du meurtre du couple de policiers à Magnanville. Les deux hommes se connaissent, ils ont été emprisonnés en même temps à la prison de Fleury-Mérogis en 2011 et 2012. Fabien Clain avait prêté sa voix à la revendication en français par Daesh des attentats du 13 novembre. Le jihadiste actuellement en Syrie est également un proche des frères Merah.
Vidéos A la une
La gendarmerie a encerclé la petite commune d'Artigat, de 600 habitants, dans l'Ariège ce mardi pour réaliser une perquisition administrative chez Olivier Corel. Celui qui a été surnommé l'Emir blanc aurait favorisé la radicalisation de jeunes des cités toulousaines et leur départ pour le jihad. "Il leur dispensait des prêches très radicaux. Il les encourageait à partir faire le jihad, à aller dans des écoles coraniques. Parmi ces jeunes salafistes, il y avait les frères Clain et également les frères Merah", a expliqué Cécile Ollivier, journaliste police-justice de BFMTV, qui l'a rencontré un an après les attentats de Toulouse de 2012.
Vidéos A la une
Fabien Clain, un français de 37 ans, est peut-être le coordinateur des attentats de Paris. Il les a revendiqués au nom de l'État islamique dans un message audio et il aurait joué un rôle important dans leur préparation. Son nom est bien connu des services de police, dans les années 90 il a fondé un groupuscule salafiste avec les frères Merah. L'homme a aussi participé au recrutement de plusieurs jeunes qu'il a envoyés en Irak combattre l'armée américaine. Il a été condamné dans cette affaire en 2009 à cinq ans de prison. À sa sortie, il s'est un temps fait oublier, avant de rejoindre la Syrie avec sa femme et ses enfants. Fabien Clain occuperait désormais une place clef au sein de Daesh.
Publicité